Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Max Pacioretty prêt à jouer un plus grand rôle avec les Canadiens

mardi, 26.08.2014 / 10 h 56 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
NHL.com
X
Partagez avec vos amis


Max Pacioretty pr\u00EAt \u00E0 jouer un plus grand r\u00F4le avec les Canadiens
Avec les d\u00E9parts de Josh Gorges et Brian Gionta, Max Pacioretty est pr\u00EAt \u00E0 jouer un plus grand r\u00F4le avec le CH.

LNH.com - Lorsque le directeur général du Canadien de Montréal Marc Bergevin a échangé le défenseur Josh Gorges et qu’il a laissé partir le capitaine Brian Gionta en tant que joueur autonome, il a clairement laissé savoir qu’il était temps pour les jeunes vétérans de l’équipe de combler le vide laissé par les deux leaders de la formation.

Le message a été clairement entendu par le meilleur marqueur de la dernière saison.

Max Pacioretty voit son rôle devenir plus important en l’absence de Gionta et Gorges, deux joueurs qui évolueront encore dans la section Atlantique avec les Sabres de Buffalo la saison prochaine.

« Maintenant que nous allons dans une direction différente, j’ai le sentiment que j’aurai à occuper une plus grande place au sein de cette équipe », a révélé Pacioretty à la station de radio TSN 690, lundi. « J’ai hâte de le faire. À la fin de la dernière saison, j’arborais une lettre sur mon chandail, c’était définitivement un honneur. Évidemment, je n’avais pas vu cela venir, à savoir que Gorges et Gionta quitteraient tous les deux, mais cela démontre que la direction est prête à voir de jeunes joueurs prendre du galon. C’est là que je dois me regarder dans le miroir et aider les autres, les joueurs plus jeunes que moi. Je sens que je serai en mesure de le faire. »

L’identité de celui qui remplacera Gionta à titre de capitaine du Canadien est devenue un sujet chaud récemment à Montréal, alors que plusieurs personnes se demandent si le titre reviendra à des vétérans comme le défenseur Andrei Markov et le joueur de centre Tomas Plekanec, ou qu’il se retrouvera sur le chandail d’un des jeunes vétérans dont parlait Bergevin.

De ce groupe, les deux principaux candidats seraient Pacioretty et le défenseur P.K. Subban, qui sont tous deux âgés de 25 ans et qui possèdent des contrats à long terme. Subban a paraphé le contrat le plus important dans l’histoire de la concession plus tôt ce mois, un pacte de huit ans qui lui confère le salaire moyen le plus élevé parmi tous les défenseurs de la LNH.

Pacioretty, qui a terminé au quatrième rang des buteurs de la LNH la saison dernière avec 39 buts, est sous contrat jusqu’à la fin de la saison 2018-19.

Pacioretty a confié à Tony Marinaro, avec qui il s’entretenait sur les ondes de TSN 690 lundi, qu’après la signature du contrat de Subban, le 2 août, les deux jeunes joueurs vedettes ont eu une discussion au sujet du leadership de l’équipe.

« Maintenant, il est temps de nous lever et d’être des leaders », Pacioretty a révélé qu’il a dit à Subban. « Nous n’avons plus à nous soucier de nos contrats maintenant, nous n’avons qu’à nous soucier de gagner des matchs et d’aider l’équipe à gagner. »

Le gros contrat de Subban ne semble pas représenter un problème pour Pacioretty, qui a choisi de se concentrer davantage sur le fait que le défenseur serait à Montréal pour les huit prochaines saisons plutôt que sur son imposant salaire.

« Je suis très content que P.K. soit ici pour un bon moment, a dit Pacioretty. Il est, de toute évidence, un gros morceau au sein de l’équipe, un gros morceau au sein de la communauté et un gros morceau pour l’organisation. Nous avons développé une belle amitié au fil des ans. Son importance au sein de l’équipe n’est un secret pour personne. Je pense que c’est une sécurité de savoir qu’il sera à bord pour huit ans de plus. J’en suis excité. Il le mérite, il fait partie des meilleurs défenseurs au monde. »

Les Canadiens viennent de connaître leur plus long parcours en séries éliminatoires depuis leur dernière conquête de la Coupe Stanley en 1993, s’inclinant en six rencontres en finale de l’Association de l’Est face aux Rangers de New York. Malgré ce succès, l’équipe a procédé à bon nombre de changements au cours de la saison morte, alors que plusieurs vétérans sont partis : Daniel Brière, Thomas Vanek, Douglas Murray, George Parros, Brian Gionta et Josh Gorges.

Mais Pacioretty n’est pas préoccupé outre mesure, puisqu’il a le sentiment que quelques jeunes joueurs de l’équipe sont prêts à éclore cette saison, plus particulièrement en ce qui concerne les attaquants Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher.

« Je pense que c’est difficile pour les gens qui voient cela sur papier uniquement de réaliser que notre équipe devrait s’améliorer cette saison, a dit Pacioretty. Des gars comme Galchenyuk et Gallagher entameront leur troisième saison cette année, et la troisième saison est la bonne. La première année, vous surfez sur la vague de l’émotion. Lors de la deuxième campagne, les gens s’inquiètent de la guigne de la deuxième saison, mais ils ont fait un bon boulot pour éviter cela. Mais la troisième année est vraiment la bonne pour ces joueurs. Je crois qu’ils seront de bons jeunes leaders au sein de l’équipe. »

« Jeune leader » est un terme qui a été prononcé dans le cas d’un joueur comme Pacioretty, mais avec les changements qui ont été apportés à la formation au cours de la saison morte, il vaut peut-être mieux retirer le mot « jeune » de l’étiquette apposée à ce dernier, même s’il n’est âgé que de 25 ans.

Lorsque questionné à savoir s’il souhaitait devenir le prochain capitaine des Canadiens, Pacioretty n’a pas hésité à répondre dans l’affirmative.

« Évidemment. Je pense que si vous posiez la question à n’importe qui d’autre au sein de l’équipe, cette personne répondrait la même chose, a dit Pacioretty. Ce serait absolument un honneur. Mais à la fin de la journée, vous voulez ce qui est le mieux pour votre équipe, donc si les entraîneurs et les joueurs estiment que quelqu’un d’autre est un meilleur candidat, j’embarque dans le bateau et je suis parfaitement d’accord avec cela aussi. »

- LNH.com

LIRE AUSSI
En cinquième vitesse
L’homme de fer

Sur la route avec Mike Weaver
Le CH à cœur – Jean-Marc Généreux