Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Galchenyuk pourrait connaître une véritable éclosion cette saison

jeudi, 21.08.2014 / 10 h 17 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
NHL.com
X
Partagez avec vos amis


Galchenyuk pourrait conna\u00EEtre une v\u00E9ritable \u00E9closion cette saison
Galchenyuk pourrait conna\u00EEtre une v\u00E9ritable \u00E9closion cette saison

MONTRÉAL -- Les Canadiens de Montréal ont connu l’une des pires saisons de leur histoire en 2011-12, mais ces insuccès leur auront au moins donné la chance de repêcher Alex Galchenyuk avec le troisième choix au total du repêchage 2012 de la LNH.

Le directeur général du Canadien Marc Bergevin, qui avait été embauché sept semaines avant le repêchage, n’a jamais douté du potentiel de Galchenyuk, et du fait qu’il allait devenir un joueur d’impact dans la ligue malgré une déchirure du ligament croisé antérieur qui l’avait limité à huit matchs avec le Sting de Sarnia dans la Ligue de hockey de l’Ontario à son année d’admissibilité.

« C’est en raison de ce que j’ai vu dans son regard, avait expliqué Bergevin le soir du repêchage 2012. Le hockey est la chose la plus importante dans sa vie. Il veut être un joueur de hockey, et rien ne va l’empêcher de devenir un joueur de hockey. »

Cette saison, Galchenyuk pourrait devenir non seulement un joueur de hockey, mais aussi un joueur de hockey vedette.

Galchenyuk a percé l’alignement du Canadien à la fin du lockout de la LNH en 2012-13, et il a participé à la totalité des 48 matchs de saison régulière de l’équipe, ainsi qu’à ses cinq parties de séries éliminatoires. Il a conclu sa saison recrue avec 27 points, dont 26 à forces égales, alors qu’il était âgé de 18 ans, rejoignant ainsi un groupe sélect de joueurs qui sont devenus des réguliers dans la LNH dès la saison qui a suivi leur repêchage.

Entre les saisons 2005-06 et 2011-12, 20 attaquants ont disputé au moins 40 matchs dans la ligue dès la première campagne suivant leur sélection. Galchenyuk est l’un des six attaquants à avoir accompli cet exploit depuis 2012.

La progression affichée par ces 20 attaquants à leur troisième campagne dans la LNH suggère que Galchenyuk pourrait s’apprêter à connaître une éclosion en 2014-15, sa troisième saison dans la ligue.

Des joueurs comme le capitaine de l’Avalanche du Colorado Gabriel Landeskog, son coéquipier Ryan O'Reilly, la vedette des Maple Leafs de Toronto Phil Kessel et Evander Kane des Jets de Winnipeg ont émergé à titre de menaces à l’attaque à leur troisième saison dans la LNH après avoir affiché une production modeste à leurs deux premières campagnes.

Au total, les 20 attaquants qui ont fait le saut directement chez les professionnels entre 2005-06 et 2011-12 ont amassé une moyenne de 0,56 point par match à leur première saison, 0,65 point par match à leur deuxième saison et 0,74 point par match à leur troisième campagne. La moyenne de Galchenyuk était de 0,56 point par match à sa saison recrue et de 0,48 point par match la saison dernière, alors qu’il a éprouvé des problèmes avec les blessures et sa constance, lui qui a connu trois séquences de cinq parties sans amasser de point au cours des 65 rencontres auxquelles il a pris part en saison régulière.

Cependant, Bergevin et l’entraîneur des Canadiens Michel Therrien sont satisfaits de la progression de Galchenyuk.

« À nos yeux, a indiqué Bergevin, il va dans la bonne direction. »

L’une des comparaisons les plus pertinentes pour Galchenyuk parmi ces 20 attaquants pourrait être Tyler Seguin.

Sélectionné par les Bruins de Boston avec le deuxième choix au total du repêchage 2010, Seguin a eu un impact minimal à sa saison recrue en 2010-11 avec une moyenne de 0,30 point par match, total qu’il a presque triplé l’année suivante alors qu’il a affiché une moyenne de 0,83 point par match, avant de régresser quelque peu avec une moyenne de 0,67 point par match à sa troisième campagne.

Puis, Seguin a été échangé aux Stars de Dallas, où il a été muté de l’aile à sa position naturelle de centre sur le premier trio. Sa production a alors explosé aux côtés de Jamie Benn, alors qu’il a récolté 84 points en 80 parties la saison dernière, terminant au quatrième rang des pointeurs de la LNH.

Comme Seguin, Galchenyuk est un centre naturel qui a évolué à l’aile gauche au cours de ses deux premières saisons à Montréal. Il pourrait être difficile pour le Tricolore de lui trouver une place au centre cette année, alors que David Desharnais, Tomas Plekanec et Lars Eller sont les trois premiers centres de l’équipe.

Bergevin et Therrien ont toutefois été catégoriques à propos de leur désir d’éventuellement déplacer Galchenyuk au centre, dans l’espoir qu’il devienne le premier joueur dominant des Canadiens à cette position depuis des années.

Que la transition au centre s’effectue cette saison ou non, la possibilité de voir Galchenyuk devenir une force offensive est très réelle pour les Canadiens, et il pourrait s’agir d’un facteur déterminant dans leur quête de terminer parmi les équipes de tête de l’Association de l’Est.

LNH.com

VOIR AUSSI
Les Canadiens en cinq questions
Les 10 meilleurs espoirs des Canadiens menés par ceux qui ont été repêchés en 2013
Le succès du Canadien en séries a augmenté les attentes