Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Le succès des Canadiens en séries a augmenté les attentes

jeudi, 21.08.2014 / 9 h 41 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
NHL.com
X
Partagez avec vos amis


Le succ\u00E8s des Canadiens en s\u00E9ries a augment\u00E9 les attentes
Le succ\u00E8s des Canadiens en s\u00E9ries a augment\u00E9 les attentes

MONTRÉAL -- Les Canadiens ont entrepris la saison 2013-14 alors qu’ils venaient de redresser la situation de belle manière, passant du dernier rang dans l’Association de l’Est au deuxième rang, ce qui leur a permis de participer aux séries éliminatoires.

Le Tricolore a été éliminé en cinq rencontres en première ronde des séries en 2013 par les Sénateurs d’Ottawa, alors le directeur général Marc Bergevin et l’entraîneur Michel Therrien ont tous deux tenté de diminuer les attentes placées en leur équipe à Montréal, une ville qui a hâte d’encourager sur une équipe qui aspire à la Coupe Stanley.

Bergevin et Therrien ont répété sans cesse l’an dernier que l’objectif du Canadien était simplement de se qualifier pour les séries éliminatoires, et qu’ils verraient ensuite jusqu’où l’équipe pourrait aller.

RETOUR SUR LA SAISON MORTE



Fiche en 2013-14 : 46-28-8, 100 points; 3e dans la section Atlantique, 4e dans l’Association de l’Est

Séries éliminatoires 2014 : Défaite en six matchs contre les Rangers de New York en finale de l’Association de l’Est

Ajouts : AD Pierre-Alexandre Parenteau, C Manny Malhotra, D Tom Gilbert, AG Jiri Sekac

Soustractions : AD Brian Gionta, C Daniel Brière, AG Thomas Vanek, C Ryan White, C Louis Leblanc, D Josh Gorges

Joueurs autonomes : AD George Parros (sans compensation), D Douglas Murray (sans compensation), D Francis Bouillon (sans compensation)

Candidats à une promotion : D Nathan Beaulieu, D Jarred Tinordi, D Greg Pateryn, AD Sven Andrighetto, AG Christian Thomas, C Gabriel Dumont

Premiers choix au repêchage 2014 de la LNH : AD Nikita Scherbak (26e au total)

Et bien le Tricolore ne s’était pas rendu aussi loin depuis sa dernière conquête de la Coupe Stanley en 1993, et n’est passé qu’à deux victoires d’atteindre la Finale de la Coupe Stanley, alors que l’équipe s’est inclinée en six matchs contre les Rangers de New York en finale de l’Association de l’Est.

À l’aube de la prochaine saison, peu importe les tentatives de Bergevin et Therrien, il sera difficile d’abaisser les attentes à Montréal.

Le Tricolore est bâti autour d’une jeune vedette à chacune des positions avec le gardien Carey Price, 27 ans, l’attaquant Max Pacioretty, 25 ans, et le défenseur P.K. Subban, qui est aussi âgé de 25 ans et qui vient de signer le contrat le plus lucratif de l’histoire de l’équipe, soit huit ans et 72 millions $, ce qui fait de lui le défenseur avec le salaire annuel moyen le plus élevé dans la LNH.

Ces trois piliers de l’équipe sont tous sous contrat jusqu’en 2017-18 au minimum, alors que Price deviendra joueur autonome sans compensation au terme de cette saison. Ces joueurs sont entourés par les jeunes attaquants prometteurs Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk.

La fenêtre des Canadiens pour aspirer à la Coupe Stanley, bien qu’elle soit loin de se refermer, s’est tout de même ouverte.

« J’aime la progression de notre équipe, ainsi que la direction qu’elle prend, a souligné Therrien. Nous faisions face à un énorme défi quand nous sommes arrivés il y a deux ans, mais j’ai aimé l’engagement démontré jusqu’ici, ainsi que la manière dont les choses se sont déroulées. Cependant, nous n’avons pas encore atteint notre objectif. »

Cet objectif est de mettre fin à la plus longue disette de l’histoire de l’équipe, alors qu’il y a maintenant 21 ans que le Bleu-Blanc-Rouge n’a pas soulevé la Coupe Stanley, et la prochaine saison indiquera si Montréal s’approche réellement de cet objectif, ou si le parcours en séries éliminatoires de l’an dernier n’a été qu’un coup de chance.

Bergevin s’est débarrassé d’une bonne partie de son groupe de leaders au cours de la saison morte, expliquant qu’il était temps de placer le sort de l’équipe entre les mains des jeunes vétérans qui représentent l’avenir des Canadiens, un avenir qui ne semble pas très lointain.

Le capitaine Brian Gionta et son successeur potentiel Josh Gorges sont tous deux partis, alors que deux des plus grands leaders dans le vestiaire des Canadiens vont maintenant tenter d’aider une jeune équipe, les Sabres de Buffalo. Les vétérans Douglas Murray et George Parros ont aussi quitté l’équipe, et l’attaquant Daniel Brière a été échangé à l’Avalanche du Colorado en retour de l’ailier droit PA Parenteau. Le défenseur Francis Bouillon demeure sans contrat et est joueur autonome sans compensation, mais Bergevin a confié qu’il existait une chance qu’il soit de retour.

Les mouvements de personnel ont été draconiens pour une équipe qui est passée si près d’atteindre la Finale de la Coupe Stanley, mais ils ont été jugés nécessaires par Bergevin afin d’accélérer la progression de son alignement.

« Il est temps pour nos jeunes joueurs d’occuper un rôle plus important, a déclaré Bergevin le 1er juillet. Il y a toujours une rotation, et nous nous trouvons aujourd’hui à la croisée des chemins. »

En plus de Price, Subban et Pacioretty, les Canadiens peuvent compter sur les services du vétéran défenseur Andrei Markov, âgé de 35 ans, pour les trois prochaines saisons, du défenseur Alexei Emelin pour les quatre prochaines campagnes, et des centres Lars Eller et David Desharnais pour respectivement quatre et trois autres années.

Lorsque Gallagher, Galchenyuk et les défenseurs prometteurs Nathan Beaulieu et Jarred Tinordi signeront leur deuxième contrat professionnel l’été prochain, le noyau de l’équipe sera sous contrat pour un avenir prévisible. Cette saison pourrait donner une bonne indication à savoir si ce noyau est assez bon pour aspirer à la Coupe Stanley.

« Je vois davantage cela comme un beau défi pour nos jeunes vétérans, a nuancé Therrien. Nous avons une grande confiance en eux. Il s’agit d’un groupe formé de joueurs qui sont sous contrat à long terme, ce qui est important non seulement pour la direction, mais aussi pour l’entraîneur.

« C’est bien de savoir que vos joueurs seront là pour un bon moment, des joueurs comme Carey Price, Pacioretty, P.K., Desharnais, Lars Eller. Le noyau de ce groupe de jeunes vétérans sera ici à long terme. Il s’agit de leur équipe. »

Bergevin a insisté à la suite de la défaite en finale d’association l’an dernier sur le fait qu’il ne croyait pas que le Tricolore était arrivé à maturité en tant qu’équipe. D’ici à ce qu’il évalue son équipe à un moment ou à un autre le printemps prochain, il devrait savoir un peu plus si l’alignement qu’il a assemblé pourra un jour arriver à maturité.

La fenêtre des Canadiens pour aspirer à la Coupe Stanley a été ouverte par Bergevin. Il revient maintenant aux joueurs et à Therrien d’en profiter.

LNH.com

VOIR AUSSI
Galchenyuk pourrait connaître une véritable éclosion cette saison
Les 10 meilleurs espoirs des Canadiens menés par ceux qui ont été repêchés en 2013
Les Canadiens en cinq questions