Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Tokars-qui !?

mercredi, 23.07.2014 / 16 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Tokars-qui !?
Dustin Tokarski

MONTRÉAL – Si plusieurs partisans des Canadiens n’étaient pas au courant de l’existence de Dustin Tokarski il y a quelques mois, c’est désormais chose du passé.

Suite à la blessure de Carey Price dès le premier match de la série Canadiens-Rangers, plusieurs doutaient des chances du Tricolore de pouvoir accéder à la finale de la Coupe Stanley. C’est à ce moment que s’est imposé Dustin Tokarski, relevant l’imposant défi de prendre la place de Price, qui avait connu sa meilleure saison jusqu’à présent, autant avec les Canadiens que sur la scène internationale en remportant l’or pour le Canada à Sotchi. Cette décision, d’abord controversée, d’avoir préféré Tokarski à Peter Budaj, a permis à la formation montréalaise de rester dans la course pour aspirer aux grands honneurs, le jeune gardien se dressant de façon imposante contre la force des Rangers.

Bien que les Canadiens n’aient pas réussi à vaincre les new-yorkais et à accéder à la finale de Coupe Stanley face aux Kings, Tokarski n’a absolument rien à se reprocher, présentant un pourcentage d’arrêt de 0,916 et une moyenne de buts alloués de 2,60 en cinq parties en séries face aux Rangers.

Le jeune gardien de 25 ans, originaire de Watson en Saskatchewan, décrit l’opportunité de participer pour la toute première fois de sa carrière aux séries éliminatoires qui s’est présentée devant lui comme une expérience enrichissante.

« C’était une expérience incroyable et une grande opportunité, » raconte le cerbère, visiblement impressionné du déroulement des dernières semaines de la saison. « C’était génial de pouvoir jouer en séries et un honneur de pouvoir jouer pour cette équipe. »

Si on se rappelle surtout des performances de Tokarski en séries, et avec raison, il ne faudrait pas non plus oublier le travail du jeune gardien en saison régulière. Bien que les Canadiens n’aient pas souvent fait appel au gardien durant la saison régulière, Tokarski a tout de même réussi à s’imposer en obtenant deux victoires lors de ses deux départs avec le grand club cette saison, dont un blanchissage face aux Sabres. Chez les Bulldogs, Tokarski a conservé une moyenne de 2,22 buts alloués par match et un pourcentage d’arrêt de 0,927, soit le même pourcentage qu’un certain Carey Price cette saison, qui n’a pas hésité à louanger le travail de son cadet.

« Il a fait du bon travail », a affirmé le gardien vedette des Canadiens, Carey Price au sujet de celui qui est son cadet de deux ans. « C’est une des situations les plus difficiles dans lesquelles un gars pourrait se retrouver, et il a vraiment excellé. Il a montré à tout le monde la raison pour laquelle il a gagné à plusieurs niveaux. C’est un gars génial et je dois lui lever mon chapeau. Il a fait de l’excellent travail. »

Ses performances ayant aussi impressionné le public montréalais lors des séries, plusieurs se questionnent quant à l’avenir du jeune Tokarski avec la formation montréalaise. Secondera-t-il Carey Price dès la saison prochaine? Retournera-t-il se perfectionner à Hamilton? Le principal intéressé, lui, n’y pense pas trop, bien qu’il admette vouloir jouer à Montréal la saison prochaine.

« C’est plutôt facile de répondre à cette question. C’est certain que j’aimerais être ici [à Montréal], mais je vais me concentrer sur ce que je peux contrôler avant la saison prochaine. Je vais passer un bon été, travailler fort et voir ce que l’année prochaine amènera. Je ne regarde pas aussi loin en ce moment. Je vis le moment présent. »

Si les Rangers ont mis fin au rêve de la première conquête de la Coupe Stanley à Montréal depuis 1993, ils n’ont certainement pas découragé le jeune gardien, qui s’est approché encore un peu de son but ultime : jouer dans la LNH.

« Nous n’avons pas réussi mais j’ai beaucoup appris, et j’ai hâte de voir ce que l’avenir me réserve », poursuit Tokarski. « C’est certain que le but est de jouer dans la LNH. J’ai été chanceux d’avoir eu un appel durant la saison et il faut être prêt en tout temps. C’était un peu fou. Vous savez, je ne pensais pas dire il y a quelques semaines que j’aurais pu jouer pour les Canadiens en séries éliminatoires. Ça a été toute une expérience. »

Inutile de dire que tout le monde connaîtra le nom de Dustin Tokarski la saison prochaine, et ce, peu importe la ville dans laquelle il jouera.

Élise Robillard écrit pour canadiens.com.