Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Dans la bonne direction

vendredi, 11.07.2014 / 14 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans la bonne direction
MONTR\u00C9AL \u2013 Au terme de son troisi\u00E8me camp de perfectionnement en charge des jeunes espoirs du Tricolore, Martin Lapointe entrevoit de belles choses pour la rel\u00E8ve de l\u2019\u00E9quipe.

MONTRÉAL – Au terme de son troisième camp de perfectionnement en charge des jeunes espoirs du Tricolore, Martin Lapointe entrevoit de belles choses pour la relève de l’équipe.

Depuis son entrée en poste en juin 2012, Lapointe s’est assuré d’être très présent dans la vie des jeunes joueurs qui ont été repêchés par les Canadiens et envers qui le grand club a de grandes attentes. Allant souvent les visiter dans leur environnement, c’était l’opposé cette semaine alors qu’une cinquantaine de jeunes patineurs ont pris d’assaut le Complexe sportif Bell de Brossard, où Lapointe et son équipe les attendaient de pied ferme.

« Je suis très satisfait de ce que j’ai vu des jeunes au courant des derniers jours. Ils sont arrivés en bonne forme physique », indique d’entrée de jeu le directeur du développement des joueurs chez les Canadiens. « C’est sûr que ce n’est pas toujours évident pour eux d’arriver comme ça ici la première semaine de juillet. Les gars n’avaient pas nécessairement sauté sur la glace depuis quelque temps. Il y en a peut-être quelques-uns qui l’avaient fait, mais peut-être deux ou trois fois. Mais en général je suis très satisfait d’eux. »

Au terme des six jours du camp, les futurs porte-couleurs du bleu-blanc-rouge n’auront pas eu beaucoup de temps pour se reposer et profiter de l’été à Montréal. Au contraire, ils avaient des horaires très chargés à chaque jour, avec différentes activités au menu, autant sur la glace qu’à l’extérieur. Chaque aspect avait été minutieusement préparé afin de guider et d’aider la préparation de ces jeunes qui n’ont encore jamais goûté au hockey professionnel ou encore très peu.

Là est justement une des choses qu’avait incorporées Lapointe de ses années de service dans l’organisation des Blackhawks, en compagnie de l’actuel directeur général du Tricolore Marc Bergevin. Tous deux voulaient donner un meilleur encadrement aux jeunes en leur offrant plusieurs outils qui leur seraient fort utiles dans leur développement. Un peu comme des étudiants qui ont des cours du matin au soir, les espoirs de l’organisation retourneront dans leur patelin respectif avec un sac à dos bien rempli.

« C’est sûr qu’on a pris une partie de ce qu’on a appris à Chicago, mais on l’a ajustée à notre manière parce qu’on voulait toucher à plus de choses que les Blackhawks. Par exemple, il n’y avait pas de séminaire sur la nutrition, ni sur la psychologie », explique le vétéran de 14 saisons dans la LNH. « Quand je suis arrivé ici, on s’est réuni et j’avais expliqué la vision que j’avais et le plan que je voulais exécuter. C’est tout un défi de coordonner tout ça en même temps. Mais d’année en année on s’améliore. Et celui de cette année est probablement le meilleur qu’on a organisé jusqu’à présent.

« C’est vrai qu’il y a beaucoup de choses à assimiler, mais il y a des jeunes là-dedans qui en sont à leur deuxième ou troisième camp avec nous. Il y a des choses qui se répètent un peu et qu’ils ont déjà entendues », poursuit Lapointe. « Quand ils quitteront le camp, ça va être encore plus présent dans leur mémoire. C’est sûr que pour ceux qui en sont à leur première expérience, c’est beaucoup d’information en même temps. Mais côté hockey, sur la patinoire, on a gardé ça vraiment simple sur la glace. On n’a pas parlé de système de jeu, je voulais organiser un camp qui mettait l’accent sur les choses fondamentales. Veux, veux pas, ça revient toujours à la base. »

Comme l’a mentionné Lapointe, ceux qui n’en étaient pas à leur première expérience à ce camp de perfectionnement ont généralement été ceux qui se sont démarqués au cours de la semaine. Toutefois, un joueur qui en était à ses premiers coups de patin en Amérique du Nord est celui qui lui a fait le plus écarquiller les yeux.

« Il y en a qui ressortent plus que d’autres. Jiri Sekac est celui qui m’a le plus impressionné. Je ne le connaissais pas avant le camp », admet Lapointe au sujet du Tchèque de 22 ans, qui a signé un contrat comme joueur autonome le 1er juillet. « Mark MacMillan a aussi bien paru. Il est beaucoup plus confiant avec la rondelle. Charles Hudon aussi. C’est un joueur dynamique qui voit bien le jeu et qui exécute de belles pièces de jeu. Jacob De La Rose et Michael McCarron ont également bien paru. Du côté de Michael, il sait qu’il doit se renforcir, être plus solide sur ses patins et être plus explosif. Il est dans la bonne direction. »

La majorité des jeunes qui étaient présents cette semaine seront de retour à Brossard au début septembre à l’occasion du camp des recrues des Canadiens. D’ici là, Lapointe et ses adjoints leur prodigueront les étapes à suivre pour le reste de l’été afin qu’ils soient prêts lorsque s’amorceront les vraies choses dans quelques semaines. Cela ne veut pas dire qu’ils seront laissés à eux-mêmes. Au contraire, le natif de Ville Saint-Pierre gardera contact et sera disponible en tout temps s’ils ont besoin de lui.

« Avant qu’ils quittent, on les a tous rencontrés un par un. Je vais rester en contact avec eux durant l’été », conclut Lapointe, qui retournera de son côté auprès de sa famille à Chicago. « C’est sûr que je ne les appellerai pas tous les jours, mais je vais prendre de leurs nouvelles à l’occasion, voir comment vont leur entraînement et s’ils ont besoin de quelque chose. C’est ça mon travail! »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.