Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Deux nouvelles pièces

mardi, 01.07.2014 / 19 h 44 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Deux nouvelles pi\u00E8ces
Pour les deux nouveaux membres des Canadiens, la raison pour laquelle ils sont \u00E0 Montr\u00E9al est simple: ils veulent avoir l\u2019opportunit\u00E9 de gagner.

BROSSARD – Pour les deux nouveaux membres des Canadiens, la raison pour laquelle ils sont à Montréal est simple: ils veulent avoir l’opportunité de gagner.

Seulement quelques minutes après l’ouverture du marché des joueurs autonomes mardi, les Canadiens ont déjà fait parapher un contrat à un premier joueur. Un attaquant de 6-pieds-2, pesant 220 livres, Manny Malhotra, a été la première prise de Marc Bergevin, qui ajouté au centre un vétéran qui connaît plus de succès au cercle des mises en jeu que bien d’autres joueurs dans la LNH.

« Au point où j’en suis dans ma carrière, l’important est de gagner. Quand tu regardes la saison dernière des Canadiens et la façon qu’ils ont de faire grandir cette équipe, avec les morceaux qui sont en place, c’est super. De pouvoir faire partie de ça et de la prochaine étape de cette équipe, ça veut dire beaucoup pour moi », a confirmé Malhotra qui a terminé au deuxième rang de la LNH au cercle des mises en jeu en 2013-2014 avec une moyenne de 59,4%. « Pour ma famille et moi, de venir à Montréal est une occasion de gagner. De dire que Montréal est une ville de hockey est peu dire. Nous avons très hâte d’en faire partie. »

Avec 933 matchs derrière la cravate avec les Hurricanes, les Canucks, les Sharks, les Blue Jackets, les Stars et les Rangers, Malhotra entre dans le vestiaire des Canadiens en tant que joueur le plus expérimenté et on se tournera vers lui lorsqu’il sera question de combler le vide de leadership laissé vacant par les départs de Brian Gionta et de Josh Gorges, qui se sont tous deux joint aux Sabres de Buffalo mardi.

«Je ne dirais pas que le leadership est une question d’offre et demande », a offert le centre de 34 ans, qui a porté le «A» avec les Hurricanes en 2013-2014 et qui a été nommé finaliste pour le trophée Bill-Masterton en juin. «C’est organique et ça arrive comme ça. Si je sens que je dois dire quelque chose, je vais le faire, peu importe de qui est dans le vestiaire ou de mon rôle dans l’équipe. En devenant vétéran, tu as cette confiance et tu te sens confortable de dire ce que tu sens qui doit être dit. »

Rejoignant une équipe ayant un noyau de jeunes qui compte notamment le participant à trois matchs d’étoile Carey Price, le champion du trophée Norris en 2013 P.K. Subban, le finaliste pour le trophée Calder en 2013 Brendan Gallagher et le gagnant du trophée Bill-Masterton en 2012 – et marqueur de 39 buts en 2013-2014 – Max Pacioretty, Malhotra espère bien être une autre pièce du casse-tête, en route vers la coupe Stanley.

Commentaires de Malhotra et Gilbert
« J’aime tout ce qui entoure cette organisation. Son histoire, l’électricité dans l’air, l’énergie dans l’aréna et surtout le fait que cette équipe a l’occasion de gagner », a expliqué le natif de Mississauga, en Ontario, qui parle très bien la langue de Molière, sa mère étant originaire de Lévis, au Québec. « J’ai hâte d’en faire partie et de contribuer aux succès de l’équipe. »

En ce qui concerne le rôle qu’il espère jouer avec le Tricolore, Malhotra ne s’attend pas à ce qu’on lui demande de faire dans la dentelle en 2014-2015. Mais il est ouvert, peu importe ce que Michel Therrien aura à lui proposer.

« On ne m’a pas vraiment parlé d’être le quart-arrière de l’équipe en avantage numérique », a-t-il blagué. « Ça risque d’être un peu ce que j’ai fait au cours des dernières années. Je suis solide dans le cercle des mises en jeu, solide en défensive, pour écouler des pénalités et pour apporter du leadership. C’est là que se trouve ma niche et ils veulent que je poursuive dans cette voie. »

Tout comme Malhotra, un autre agent libre, Tom Gilbert, a sauté sur l’occasion de se joindre au finaliste de la conférence de l’Est lorsque Marc Bergevin l’a contacté. Ayant seulement participé à cinq matchs de séries au cours de sa carrière de huit saisons, le vétéran défenseur a paraphé une entente de deux ans avec les Canadiens, espérant bien faire monter ce nombre.

« L’an dernier m’a ouvert les yeux, lorsque j’ai eu l’occasion de jouer en Floride », a admis Gilbert qui a passé les six premières saisons de sa carrière à Edmonton avant d’aller au Minnesota, puis en Floride. « Maintenant je regarde en avant, je recherche ce que tout le monde recherche : une chance de soulever la coupe Stanley. Tout le monde cherche des équipes qui vont dans cette direction et Montréal est un excellent endroit où jouer. C’est la Mecque du hockey. »

Ayant déjà évolué en compagnie de Rene Bourque à l’Université du Wisconsin et avec Mike Weaver – qui s’est d’ailleurs entendu sur les bases d’un nouveau contrat d’un an avec le Tricolore 20 minutes avant l’ouverture du marché -  en Floride, Gilbert a pu obtenir quelques primeurs avant d’apposer son nom sur la ligne.

Commentaires de Mike Weaver
« [Weaver] m’a envoyé un message texte il y a 30 minutes me demandant pourquoi je le suivais partout », a blagué Gilbert qui a reçu de bons commentaires de la part de Weaver lorsqu’il a pris la parole lors de sa propre conférence téléphonique plus tôt. « C’était bien de parler avec lui de son expérience, de l’échange qui l’a amené ici. Il n’a que de bonnes choses à dire sur cette équipe. »

Terminant au deuxième rang chez les Panthers pour le temps de glace la saison dernière avec 21:20, Gilbert a également terminé au troisième rang des défenseurs pour le temps en avantage numérique et se retrouvant au deuxième rang derrière seulement Brian Campbell avec six points avec l’avantage d’un homme. Bien qu’il ne sera probablement pas candidat pour remplir le mandat de Gorges en désavantage numérique, il a toutefois démontré qu’il pouvait lui aussi se sacrifier pour la cause terminant la saison avec 95 tirs bloqués, au deuxième rang chez les Panthers.

« C’est une bonne équipe de transition. Tu vois les joueurs qui sont avec cette équipe et tu as le goût de leur donner la rondelle le plus rapidement possible », a expliqué le défenseur de 6-pieds-3 originaire de Minneapolis. « Pour moi l’objectif est de leur donner la rondelle rapidement et d’appuyer l’offensive autant que possible. »

« En jouant contre les Canadiens au cours des sept ou huit dernières années, tu te rends compte de ce que c’est que le hockey et tu vois à quel point les partisans sont passionnés », a ajouté Gilbert, avouant qu’il est passé bien près de se joindre au Tricolore l’an dernier. « À voir la façon dont s’est développée cette équipe au cours des dernières années et le succès qui en a découlé, j’ai bien vu que cet été, l’occasion était idéale de me joindre à une équipe qui a de fortes aspirations pour la coupe. Montréal est parfait pour moi et j’ai vraiment hâte de commencer. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Une journée chargée
Les Canadiens s'entendent avec Tom Gilbert
Échange - Josh Gorges
Contrat d'une saison pour Manny Malhotra
Trois ans pour l'attaquant Jeremy Grégoire
Une saison pour Mike Weaver
Deux saisons pour le joueur autonome Jiri Sekac
Contrat d'une saison/deux volets pour Joey MacDonald
Point de presse: Bergevin
Réaction: Weaver
Réaction: Malhotra et Gilbert