Bilan positif

lundi, 02.06.2014 / 13 h 38 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Bilan positif
Comme ses joueurs il y a quelques jours, Marc Bergevin a dress\u00E9 un bilan positif sur la saison 2013-2014.

BROSSARD – Comme ses joueurs il y a quelques jours, le directeur-gérant des Canadiens a dressé un bilan positif sur la saison 2013-2014.

Sa deuxième saison à la tête des Canadiens maintenant derrière lui, ce fut au tour de Marc Bergevin de rencontrer les membres des médias pour répondre aux nombreuses questions concernant la tenue de son équipe au cours des derniers mois. Suite à une récolte de 100 points, la première à Montréal depuis 2007-2008, et un parcours qui s’est terminé au sixième match de la finale de l’Est, c’est sans surprise que le directeur général du Tricolore a dressé un portrait positif de la dernière campagne.

« Dans l’ensemble ça a été une très bonne saison. Une saison de 100 points avec les séries où on s’est rendu en finale de conférence. Comme j’avais dit l’an passé, c’est toujours difficile de participer aux séries, alors déjà en partant ça a été un accomplissement en soi », a admis d’entrée de jeu Bergevin, devant une salle remplie à craquer, lundi matin à Brossard. « De la façon que l’équipe a joué contre Tampa, Boston et les Rangers, je suis déçu qu’on n’ait pas pu continuer, mais dans l’ensemble ça a été une très bonne saison. »

Le visage de l’équipe a pas mal changé depuis l’entrée en poste de Bergevin il y a un peu plus de deux ans. Ayant pris le contrôle d’une équipe qui venait tout juste de terminer au dernier rang au classement de l’Association de l’Est au moment de son embauche, le DG montréalais a tout de même hérité d’un club qui comptait déjà quelques jeunes joueurs talentueux qui en étaient à leurs premières armes dans la LNH. Les succès connus au cours des deux dernières années les ont beaucoup aidés dans leur processus d’apprentissage. Mais malgré tout, Bergevin croit que le meilleur est encore à venir pour eux et que ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne s’établissent parmi l’élite de la Ligue.

« Je ne pense que pas que nous soyons encore une équipe mature. Nous sommes une bonne jeune équipe. Notre noyau n’est pas très jeune, mais ils sont de jeunes vétérans. Nous allons de l’avant », mentionne Bergevin, faisant allusion aux Carey Price, P.K. Subban et Max Pacioretty. « Il y a des équipes dans la Ligue qui sont un peu plus matures, vous pourriez dire qu’elles sont assurées de faire les séries chaque année, mais nous ne sommes pas encore là. L’année prochaine nous commencerons au même endroit que tous les autres. Notre but premier est de faire les séries, après ça tout est possible. Il y beaucoup de bonnes choses qui se préparent pour nous. »

Conférence de presse de Bergevin - 1ère partie

En plus de ces jeunes vétérans qui ont pris encore plus de place au fil du temps, des plus jeunes se sont greffés à l’alignement au cours des dernières saisons. En 2012-2013, Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk se sont établis à Montréal et cette saison, ce fut au tour de Michaël Bournival de s’installer à temps plein en ville. Ce groupe pourrait s’accroître prochainement alors que Nathan Beaulieu et Jarred Tinordi, qui ont effectué plusieurs passages avec le grand club en 2013-2014, pourraient demeurer pour de bon dans la LNH la saison prochaine. Le fait que ces jeunes s’ajoutent au groupe de jeunes vétérans pourrait influencer Bergevin lorsque viendra le temps de prolonger le contrat de plusieurs vétérans plus âgés de qui le contrat vient à échéance cet été.

« Le leadership de l’équipe se transmet vers ces joueurs-là, ce qui est très important pour l’avenir du club. C’est une possibilité que cette situation influence certaines des décisions que j’aurai à prendre. On va s’asseoir ensemble dans les prochaines semaines pour en discuter », laisse entendre Bergevin, qui devra décider s’il offre de nouveaux contrats notamment à Brian Gionta, Andrei Markov, Thomas Vanek, Francis Bouillon et Mike Weaver. « Éventuellement toutes les équipes ont un changement qui se fait à ce niveau. Ça ne veut pas dire que nous sommes déçus des vétérans. Pas du tout. C’est un bon problème que tes jeunes vétérans prennent encore plus de place dans le leadership de l’équipe. »

Parmi tous les joueurs qui seront libres comme l’air le 1er juillet, Thomas Vanek sera certainement un de ceux qui attirera beaucoup d’attention lorsque s’ouvrira le marché des joueurs autonomes. Après avoir amassé 15 points lors des 19 derniers matchs du calendrier régulier, l’attaquant autrichien s’est fait plus discret en séries, obtenant 10 points lors du parcours du Tricolore. Bien qu’il n’ait pas annoncé ses couleurs dans ce dossier, comme pour tous les autres joueurs qui seront en quête d’un nouveau contrat, le directeur général des Canadiens sait que l’apport de Vanek aura été important.

« Personnellement j’ai mon opinion là-dessus et on va en discuter à l’interne. Dans l’ensemble, Thomas nous a aidés à faire les séries », mentionne Bergevin au sujet du joueur qu’il a acquis à la date limite des transactions des Islanders de New York. « C’est certain qu’il a connu des moments un peu plus difficiles en séries. Je suis satisfait dans l’ensemble de lui. Le jeu est plus serré et c’est plus difficile à marquer en séries. On sait que c’est un joueur qui est habitué de se retrouver sur la feuille de pointage. On va en discuter à l’interne dans les prochaines semaines. »

Conférence de presse de Bergevin - 2e partie

Un autre dossier qui attend Bergevin au cours des prochaines semaines est celui de l’entraîneur-chef Michel Therrien, à qui il restera encore une année de contrat à écouler. Sans surprise, le DG montréalais a affirmé que Therrien serait de retour derrière le banc de son équipe en 2014-2015. En plus des succès qu’il a connus depuis son retour à Montréal, la façon qu’il s’est comporté lorsque les choses ne tournaient pas rond, comme lors de la séquence de cinq défaites consécutives en janvier dernier, a impressionné Bergevin.

Sachant qu’ils œuvrent dans un milieu particulier où le travail de chacun est scruté à la loupe, le fait qu’il existe une belle complicité entre eux à jouer un grand rôle lorsque se sont présentées les tourmentes qui sont assurées de survenir durant une longue saison au hockey.

« Michel dans l’ensemble a été excellent, surtout de la façon qu’il a géré les périodes difficiles, dans un marché difficile et exigeant. Il a fait de l’excellent travail. Je crois au travail d’équipe. Michel et ses adjoints font de l’excellent boulot. Je le supporte beaucoup dans les périodes difficiles », souligne Bergevin. « C’est facile de donner des tapes dans le dos quand ça va bien, mais quand c’est plus difficile, il faut se coller proche et se travailler ensemble. Notre relation de ce côté-là est bonne. L’an prochain il va y avoir aussi des périodes difficiles. La chose importante c’est la façon que tu t’en sors et que tu te regroupes. Il ne faut pas paniquer, se tenir ensemble et passer à travers la tempête ensemble. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :
Bilan de Marc Bergevin
Un pari est un pari 
À l’année prochaine