Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

À l’année prochaine

samedi, 31.05.2014 / 16 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


\u00C0 l\u2019ann\u00E9e prochaine
BROSSARD \u2013 Pour une derni\u00E8re fois avant le mois de septembre, les joueurs des Canadiens sont venus faire un tour au Complexe sportif de Brossard, samedi.

BROSSARD – Pour une dernière fois avant le mois de septembre, les joueurs des Canadiens sont venus faire un tour au Complexe sportif Bell de Brossard, samedi.

Deux jours après avoir subi l’élimination face aux Rangers de New York, au cours desquels ils ont pu digérer la fin de leur parcours qui s’est terminé en finale de l’Association de l’Est, les joueurs du Tricolore se sont présentés pour une dernière fois devant les membres des médias pour faire leur bilan de la saison 2013-2014.

L’un des joueurs les plus attendus était sans contredit Carey Price, qui est tombé au combat lors du premier match face aux Rangers, il y a deux semaines. Après avoir repris l’entraînement au cours des derniers jours, commençant même à recevoir des lancers de la part de ses coéquipiers, le gardien de 26 ans savait dès le moment où Chris Kreider est entré en collision avec lui que sa blessure au bas du corps était sérieuse. Voulant revenir rapidement au jeu, Price a ouvert un peu plus la machine pendant son processus de réhabilitation, conscient des risques encourus.

« J’aurais vraiment joué avec le feu de revenir trop vite, mais en raison de la période de l’année, je voulais tenter de revenir le plus rapidement possible. Je crois que j’aurais été en mesure de jouer en finale de la coupe Stanley », admet Price, qui a conclu ses séries avec une fiche de 8-4 et une moyenne de buts alloués de 2,35. « Dans les séries, vous jouez avec des blessures. C’est ce que je voulais faire, mais il y a aussi la réalité que peu importe à quel point vous voulez jouer, il faut aussi prendre en considération du niveau d’efficacité que vous aurez. »

En plus d’avoir été difficile de ne pas être en mesure d’aider ses coéquipiers sur la glace, cette situation a été doublement plus dure à digérer pour Price puisqu’il complétait l’une des meilleures saisons de sa carrière depuis son entrée dans la LNH. Le fait que le Tricolore s’est rendu aussi loin en séries ne lui fait qu’entrevoir de belles choses pour l’équipe dans le futur.

Bilan de saison: Price
« Cette équipe a tellement bien joué devant moi durant toute la saison. J’ai été très chanceux d’avoir également eu l’occasion de représenter mon pays. J’ai eu tellement de plaisir et je suis heureux d’avoir eu l’opportunité de le faire », poursuit Price, qui a mené le Canada à la conquête de l’or à Sotchi, en février. « Les gars ici, durant les séries, c’était tellement amusant d’être avec eux. C’est le groupe le plus uni que j’ai vu ici. C’est triste que ce soit terminé, mais nous pensons déjà à l’année prochaine. »

Alors qu’il est assuré que Price soit de retour à Montréal en 2014-2015, l’avenir de certains joueurs avec le bleu-blanc-rouge est plus nébuleux. Sept joueurs deviendront agents libres sans compensation le 1er juillet, dont le capitaine Brian Gionta. Venant de compléter sa cinquième saison avec le Tricolore, l’attaquant de 35 ans a encore de la difficulté à se remettre de la défaite de jeudi, la deuxième fois qu’il se rendait aussi loin en séries depuis son arrivée au Québec en 2009. Il voudrait bien avoir l’opportunité de poursuivre ce qu’il a amorcé ici, sachant que les conditions seraient gagnantes autant sur la patinoire, qu’à l’extérieur.

« J’ai aimé la façon que l’équipe s’est unie en fin de saison et le niveau de confiance que nous avions les uns envers les autres et la façon dont nous affrontions l’adversité. Le but pour l’année prochaine est simple : remporter la coupe Stanley », affirme Gionta, de qui le contrat viendra à échéance dans les prochaines semaines. « Nous adorons ça ici. Ma famille est ici depuis quelques années et nous adorons la ville. Nous adorons l’équipe. Nous croyons en elle et la direction dans laquelle elle se dirige. »

Si le rôle de Gionta a été modifié avec l’arrivée de nombreux jeunes au sein de l’équipe depuis quelques saisons, Francis Bouillon se retrouve dans une situation similaire et ne sait pas encore ce que l’avenir lui réserve. Alors que les jeunes Nathan Beaulieu et Jarred Tinordi se sont vu octroyer davantage de responsabilités en 2013-2014 avec le grand club et on s’attend à ce qu’ils occupent de plus grands rôles la saison prochaine, Bouillon est conscient de sa situation.  Ne sachant pas encore ce qui l’attend, une chose est certaine, c’est que malgré ses 38 ans, le vétéran défenseur n’est pas encore prêt pour accrocher ses patins.
Bilan de fin de saison: Bouillon

« Je n’ai pas encore commencé à penser à ce qui va m’attendre cet été. Quand j’ai signé ici il y a deux ans, je ne m’attendais pas à signer ici et le 1er juillet, deux ou trois équipes m’ont appelé dès le début. Je suis prêt à toute éventualité », explique Bouillon, qui vient de terminer sa 14e saison dans la LNH. « Je suis conscient qu’à 38 ans, les équipes ne se battront pas pour m’avoir. Si ça se fait de bonne heure tant mieux. Dans le cas contraire, je serai patient et j’attendrai. Je veux juste me retrouver avec un club et jouer l’année prochaine. »

Puisque la brigade défensive des Canadiens comptait plusieurs membres en santé durant la grande majorité de la saison, Bouillon a vu son utilisation diminuer cette saison, disputant son plus petit total de rencontres en saison régulière  depuis 2010-2011. Bien que ce ne fût pas toujours facile à accepter comme situation, il serait prêt à accepter de le faire de nouveau, si cela lui permettra  d’évoluer à Montréal… ou ailleurs.

« Il faut que je me mette en évidence qu’à l’âge où je suis rendu, je ne ferai pas partie des quatre premiers défenseurs dans aucun club. Je serais prêt à accepter un rôle comme j’ai eu cette année [et passer mon tour à l’occasion] », admet Bouillon, qui aura 39 ans en octobre prochain. « Je suis un vétéran qui peut amener beaucoup d’expérience à une équipe et aider les jeunes. Je suis conscient qu’il y aura beaucoup de défenseurs ici l’année prochaine, beaucoup de jeunes qui voudront faire leur place. On va voir ce qui va se passer. »

Les prochaines semaines risquent de nous fournir plusieurs réponses.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :

Bilans de saison
En Rafale
Les Canadiens concluent une entente de trois ans avec le défenseur Dalton Thrower 
La fin d’une aventure