Répondre à l’appel

mardi, 27.05.2014 / 23 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


R\u00E9pondre \u00E0 l\u2019appel
R\u00E9pondre \u00E0 l\u2019appel

MONTRÉAL – Les Canadiens ont répété à maintes reprises au cours des derniers jours qu’ils n’avaient pas encore disputé leur meilleur match face aux Rangers. Faut croire qu’ils avaient raison.

Les quatre premiers matchs de la finale de l’Association de l’Est ont été plutôt différents de tout ce que le Tricolore avait offert comme performances depuis le début du tournoi printanier. Alors que l’effort collectif avait été l’une des principales raisons lors des deux premières rondes, on en a moins été témoins depuis quelques matchs. Mais est arrivé le match de mardi… puis une explosion de buts est survenue. Rene Bourque qui semblait possédé sur la glace, l’attaquant a été une des grandes raisons derrière la victoire de 7 à 4 des Canadiens.

« C’était bien de rebondir. Nous étions pas mal détendus malgré les circonstances. Nous savions ce que nous avions à faire », explique Bourque, qui a inscrit ses 6e, 7e et 8e buts des séries, devenant le premier joueur du Tricolore depuis Andrei Kostitsyn en avril 2010 à réaliser un tour du chapeau en séries. « Weise m’a fait deux belles passes sur mes deux derniers buts, tout comme Eller sur mon premier. J’ai été en mesure d’utiliser ma vitesse pour me dégager avant de tirer. »

Si les filets de Bourque ont été d’une importance capitale à cette victoire qui permet au Tricolore d’éviter l’élimination et de se diriger avec beaucoup de confiance pour New York où ils disputeront le match #6 jeudi, les choses ont failli mal tourner pour la troupe de Michel Therrien. Détenant une avance de 4 à 1 jusqu’en milieu de deuxième période, les Rangers ont marqué trois buts consécutifs en moins de cinq minutes pour ramener les deux équipes à la case départ, laissant planer un doute dans les gradins si leurs favoris pouvaient renverser la vapeur.

Mais plutôt que d’utiliser son temps d’arrêt, Michel Therrien avait confiance en ses joueurs et était certain qu’ils pourraient reprendre le contrôle de la rencontre. La réplique fut rapide lorsque Bourque a permis aux siens de reprendre l’avance et ce but a semblé redonner des ailes à l’équipe locale, qui a retrouvé les commandes et n’a plus regardé vers l’arrière à partir de ce moment-là.

« Bourque est une grande raison pour laquelle nous avons repris le momentum. Je ne suis aucunement surpris de ses performances, il est un joueur incroyable avec de la vitesse à revendre et tout un tir », raconte Max Pacioretty, qui a inscrit son cinquième but des séries mardi soir. « C’est naturellement dur d’accorder quelques buts lorsque vous avez une avance de 4 à 1. Nous n’avons pas pris de temps d’arrêt, mais les gars sur le banc savaient qu’ils devaient se regarder dans le miroir et faire les choses eux-mêmes. Et Bourque s’est levé. Vous devez lui donner tout le crédit pour avoir tourné le courant de bord. »

Une des principales raisons expliquant la présentation d’un match #6 au Madison Square Garden  est que tout un chacun du côté montréalais est demeuré calme. Bien que les visiteurs sont revenus de l’arrière et que la robustesse et les échauffourées étaient devenues choses courantes plus la rencontre progressait, le Tricolore n’a pas dérogé à son plan de match. Ce sang-froid lui a permis de conclure le dernier droit en plein contrôle malgré toutes les distractions.

Faits saillants de la rencontre
« Ce que j’ai dit aux joueurs entre la deuxième et la troisième est plutôt simple, c’est que nous avions repris l’avance en fin de deuxième engagement grâce au but de Bourque », mentionne Michel Therrien. « Cela nous a donné confiance de jouer et pour approcher l’autre équipe. C’est ce que nous avons fait. Nous avons obtenu cette possession, repris l’avance et avons réussi à finir la troisième. Notre équipe est confortable pour disputer ce type de rencontre. »

Suite à ce résultat, au jeu qui devient de plus en plus robuste plus la série progresse et au possible retour au jeu de Brandon Prust jeudi après avoir purgé ses deux rencontres de suspension, la table est mise pour tout un match #6 où la saison du Tricolore sera de nouveau en jeu. Ce qui ne semble pas les effrayer, loin de là.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Faits saillants
Le jeu des chiffres - Match #5 - 27 mai 2014
Le Party DU Club V
Résumé du match
Sommaire
Centrale des séries 2014