Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Un quatre de sept

dimanche, 25.05.2014 / 23 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Un quatre de sept
NEW YORK - Il y a une raison pour laquelle une s\u00E9rie quatre de sept s\u2019appelle une s\u00E9rie quatre de sept: il faut quatre victoires.

NEW YORK – Il y a une raison pour laquelle une série quatre de sept s’appelle une série quatre de sept: il faut quatre victoires.

Même si les Canadiens ont subi une défaite crève-cœur en prolongation dimanche soir au Madison Square Garden, se retrouvant à une défaite de mettre le point final à la saison 2013-2014, ils sont loin d’avoir lancé la serviette.

Ils n’ont qu’à prendre exemple sur les Rangers qui viennent de jouer le tour aux Penguins ou encore les Kings qui ont éliminé les Sharks en première ronde après avoir présenté un déficit de 3 à 0 dans leur série.

Ou encore mieux, de s’inspirer de leurs propres expériences.

« C'est quelque chose que nous avons affronté par le passé dans notre carrière. Il y a une raison pour laquelle vous devez remporter quatre matchs pour gagner une série », d’indiquer Gionta « Je l'ai fait. Plusieurs gars dans ce vestiaire l'ont fait. Les Rangers viennent de le faire.  Nous devons croire en nos moyens. Nous allons nous regrouper et nous allons nous en tirer. »

Gionta, tout comme Carey Price, Andrei Markov, Josh Gorges, Tomas Plekanec, P.K. Subban et Travis Moen, était de la formation lorsque les Canadiens ont joué le tour aux Capitals de Washington en 2010.

« Tu utilises toutes tes expériences, pas seulement comme celle-ci », de poursuivre le capitaine des Canadiens. « Ce sera un match où la pression sera élevée. Je crois que les gars seront excités de relever ce défi. »

Jouant à deux reprises pour leur survie dans la série contre les Bruins, les Canadiens ont su garder la tête haute et relever le défi qui se présentait devant eux. Le match numéro 5 présenté mardi au Centre Bell ne fera pas exception.

« Nous avons l'équipe pour rebondir. Nous l'avons fait toute l'année », de renchérir Gionta. « Nous sommes acculés au mur, mais nous ne sommes pas sortis de cette série. Au fur et à mesure que la série progresse, nous jouons du meilleur hockey. Nous avons été en mesure d'instaurer notre style de jeu et de les fatiguer, en espérant que ça soit payant à la fin de la série. »

Effectuant un retour au jeu après avoir été laissé de côté lors des huit derniers matchs, Francis Bouillon pourra aussi puiser dans son tiroir de la mémoire pour motiver ses coéquipiers alors qu’il était de la formation des Canadiens, en compagnie de Markov, qui avait réussi à éliminer les Bruins en sept matchs en 2004 alors qu’ils tiraient de l’arrière 3 à 1 dans la série.

« Nous allons puiser dans nos expériences. Il y a beaucoup de caractère dans ce vestiaire. On ne lâchera pas », d’insister Bouillon, qui a salué son retour avec un but. « Ce n'est pas évident ce soir, mais il faut tourner la page. Il faut se concentrer sur le prochain match. Les prendre un à la fois et tenter d'aller chercher les trois victoires, dont deux à domicile. »

« Nous avons les meilleurs partisans à Montréal », d’ajouter le vétéran de 38 ans. « Nous sentons l'atmosphère lorsque nous jouons au Centre Bell. Ce sera important d'être prêts. Ce ne sera pas facile. Nous allons devoir batailler. »

Le résultat aurait toutefois pu être différent. Si le poteau qu’a frappé Alex Galchenyuk avec près de trois minutes à faire à la rencontre risque de faire quelques cauchemars à plusieurs, le Tricolore sait que tout peut arriver en séries.

« C'est ça le hockey des séries. C'est une chance. C'est un pouce », d’expliquer P.K. Subban, l’auteur du filet qui a permis de forcer la prolongation. « J'ai déjà été dans une série où nous tirions de l'arrière 3 à 1 et le vent peut changer rapidement de côté. Nous sommes préparés pour retourner à la maison et jouer un bon match. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - Match #4 - 25 mai 2014
Faits saillants
Sommaire
Centrale des séries 2014