Cinq choses à savoir: match #1

vendredi, 16.05.2014 / 16 h 35 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Cinq choses \u00E0 savoir: match #1
Cinq choses \u00E0 savoir: match #1

On se retrouve : Si la deuxième ronde promettait un duel de gardien entre Tuukka Rask et Carey Price, la troisième ronde opposera deux gardiens qui ont des statistiques assez similaires, promettant du jeu serré et enlevant. En saison régulière, Carey Price a eu le dessus sur Lundqvist, présentant une moyenne de buts alloués de 2,32 face à 2,36 et un pourcentage d’arrêts de 0,927 contre 0,920. En série, le gardien suédois a l’avantage avec une moyenne de buts allouée de 1,99 contre 2,15 pour Price. Les deux cerbères ne se sont pas affrontés en saison régulière en 2014, mais ont participé au duel de l’année, alors qu’ils représentaient le Canada et la Suède en finale aux Jeux olympiques. Et la médaille d’or, c’est Price qui l’a remportée grâce à des performances exceptionnelles, notamment un blanchissage en demi-finale et en finale.

La douce lueur de la lumière rouge: Depuis le début des séries 2014, les joueurs des Canadiens font flèche de tout bois, remplissant littéralement le filet adverse. Après avoir terminé au 21e rang en saison régulière avec une moyenne de 2,55 buts marqués par match, la troupe de Michel Therrien a ouvert les vannes, trouvant le fond du filet en moyenne 3,27 fois par match, trônant au sommet de la LNH en séries éliminatoires. Elle se situe également au 4e rang pour le nombre de buts accordés avec 2,36 soit presque un de moins que marqué. Et quand on marque un but de plus que l’adversaire…. généralement on gagne!

Plutôt chiche: Ceux qui s’attendent à ce que de nombreux buts soient marqués dans la série entre les Canadiens et les Rangers n’ont pas regardé les matchs entre les deux formations en 2013-2014. Les gardiens des Rangers, comme ceux des Canadiens ont été très avares en matière de buts. En trois matchs, un grand total de quatre buts a été marqué, ce qui fait donc une moyenne de 1,33 but marqué par rencontre. Disons que ça contraste avec les 8,2 buts marqués en moyenne dans les matchs Canadiens – Sénateurs ou avec les sept marqués entre les Canadiens et les Maple Leafs. Mais il pourrait toujours y avoir des surprises… Il suffit de regarder la clé #1.

L’avant derrière : Dans tous les sports, on dit que la défensive peut gagner des championnats. Au hockey c’est également vrai, surtout quand ladite défensive est aussi active offensivement que celle des Canadiens de Montréal. Depuis le début des séries éliminatoires, les défenseurs du Tricolore ont cumulé un total de 28 points, dont une incroyable récolte de 12 points en 11 matchs pour P.K. Subban, qui trône au sommet des pointeurs de la LNH chez les défenseurs en séries. Du côté des Rangers, ils n’ont amassé que 19 points. 

Montréal, Montréal: N’ayant pas pu compter sur l’avantage de la glace lors des deux premières rondes des séries éliminatoires, les Canadiens pourront finalement compter sur l’appui de leurs partisans les premiers en finale de l’Est, contre les Rangers. Même si plusieurs croient que l’avantage de la glace est un concept surestimé, les chiffres démontrent qu’il se pourrait que l’impact soit bien réel. Des 92 séries amorcées à domicile par les Canadiens depuis la naissance de la LNH en 1917, les Montréalais ont eu le dessus 68 fois. De quoi chanter les louanges de la ville aux Cent Clochers et de ses partisans.

- canadiens.com