Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre

En pays de connaissance

vendredi, 16.05.2014 / 13 h 54 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

BROSSARD – Michel Therrien peut compter sur ses adjoints pour préparer son plan de match… mais aussi sur quelques espions.

Dans le vestiaire du Tricolore quelques joueurs connaissent très bien les Rangers. C’est notamment le cas de Brandon Prust qui a disputé un peu plus de la moitié de sa carrière avec les BlueShirts.

Brandon Prust a passé trois saisons avec les Rangers de New York.

«Ce sont généralement des matchs rapides avec un bon tempo. Les gardiens sont bons, la défensive est excellente. Les deux équipes bloquent beaucoup de tirs et je m’attends à ce que ça se poursuive», a lancé Prust, qui a disputé un total de 190 matchs en saison régulière aux côtés d’un des meilleurs gardiens de la LNH en Henrik Lundqvist. « Il fait partie de l’élite. Il est vraiment fort mentalement. On va essayer de jouer sur sa confiance dès le départ. On va lui envoyer le plus de rondelles possible et tenter de créer un peu de panique autour de lui. »

Toutefois le cerbère des Rangers connaît son lot de difficultés lorsqu’il affronte les Canadiens. En effet, le Suédois de 32 ans présente un pourcentage d’efficacité en carrière inférieur à 0,900 contre seulement trois équipes dans la LNH. Il s’agit des Flames, du Wild et des Canadiens, contre qui il présente un pourcentage de 0,897 et une moyenne de buts alloués de 2,85, sa deuxième moins bonne, ayant accordé plus de buts seulement à Calgary.

« Ce sont deux des meilleurs gardiens de la Ligue en ce moment. Ils jouent du hockey exceptionnel. C’est généralement ce qui arrive avec les équipes qui se rendent aussi loin en séries. C’est une raison pour laquelle ils sont là et pour laquelle nous sommes ici », a ajouté Prust qui croit que le niveau d’émotion sera le même que lors de la ronde précédente, simplement dû au fait que l’objectif ultime qu’est la coupe Stanley est un peu plus près. « C’est certain que la rivalité contre les Bruins faisait qu’il y avait de l’émotion. Mais ça devient de plus en plus gros plus tu approches de la coupe Stanley et l’émotion passe à un autre niveau. »

En vrac: Prust

Un autre qui connaît les Rangers et surtout leur nouvel entraîneur-chef Alain Vigneault, c’est Dale Weise. Non seulement le numéro 22 des Canadiens a été repêché par New York, grandissant dans l’organisation pendant quelques années, mais il a également été sous les ordres de Vigneault avec les Canucks pendant deux saisons.

« Ça va être une équipe difficile à affronter. J’ai joué pour Vigneault et je sais à quel point il veut avoir une équipe compétitive. Tout le monde doit travailler », a souligné Weise, faisant notamment part du souci du détail de celui qui a également été entraîneur des Canadiens de 1997 à 2000. « Il est détaillé, surtout en séries. Il va analyser chaque aspect du match et avoir des vidéos sur tous les éléments de l’équipe. Ils vont être très très prêts pour nous. »

Une équipe solide défensivement. Beaucoup de profondeur. Un gardien exceptionnel. Une équipe qui mise sur la vitesse et le contrôle de la rondelle. Un uniforme bleu-blanc-rouge. C’est difficile de ne pas voir dans les Rangers une équipe semblable à celle des Canadiens.

« Quand je suis arrivé ici, j’ai noté des similarités. C’est pourquoi j’étais si confortable dès que je suis arrivé ici, parce que ça ressemble au système de Vigneault », a ajouté Weise qui ne cache pas qu’il aime bien les hommes de Broadway. « Qu’est-ce que j’aime des Rangers? Qu’est-ce qu’il y a à ne pas aimer au sujet des Rangers. Ils ont un gardien qui fait partie de l’élite. J’ai pu le voir de mes yeux. Lundqvist est incroyable. Leur défensive est solide. Vous savez, leur équipe est très similaire à la nôtre », a mentionné Weise. «Ils ont de la rapidité et des mains à l’avant. Leurs plus petits joueurs sont tenaces et se battent pour la rondelle. Ça va être un bel affrontement.»

Et cet affrontement, il débute exceptionnellement à 13h samedi, au Centre Bell.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI:
Échos de vestiaire
Quand les chiffres parlent : La conquête de l’Est
Bleu-Blanc-Rouge vs. Red-White-Blue
Le summum du hockey junior