Deux victoires à déclarer

vendredi, 18.04.2014 / 23 h 33 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Deux victoires \u00E0 d\u00E9clarer
TAMPA BAY - Les Canadiens esp\u00E9raient quitter Tampa avec au moins une victoire. Ils en ont plut\u00F4t deux \u00E0 d\u00E9clarer aux douaniers.

TAMPA – Les Canadiens espéraient quitter Tampa avec au moins une victoire. Ils en ont plutôt deux à déclarer aux douaniers.

Après une victoire excitante de 5 à 4 en prolongation mercredi lors du premier match de la série, les Canadiens s’attendaient à une partie où le jeu hermétique serait davantage à l’honneur. Reprenant le style fougueux qui a marqué les quatre affrontements entre les deux équipes en saison régulière, c’est sans surprise que le total de tirs au but a chuté et que le nombre de punitions majeures a grimpé alors que les deux équipes tentaient d’apporter des ajustements à leur jeu défensif.

« C’est une ligne si mince quant à la différence entre les deux matchs et pour nous c’était de s’en tenir à notre plan de match et de limiter les erreurs », a indiqué Brendan Gallagher, qui a enfilé son premier but des séries vendredi soir, portant son total à trois en sept matchs éliminatoires en carrière. « Évidemment, Carey était là pour faire les gros arrêts, ce qui aide énormément. Nous étions confortables aujourd’hui. Nous avons été en mesure d’exécuter notre plan de match comme nous le voulions. Mais nous savons aussi que le match numéro 3 sera une toute autre histoire et que ce sera une bataille. »

Passant la majorité des derniers entraînements à porter une attention particulière aux unités spéciales alors que l’attaque massive n’avait pas produit de but à ses neuf dernières rencontres malgré 25 opportunités, les Canadiens ont mis fin à la panne sèche en marquant un but en quatre occasions. Tandis que Michel Therrien était heureux de mettre cette séquence derrière lui, le jeu de puissance n’était pas l’objet d’inquiétudes majeures pour le pilote du Tricolore.

« C’était un gros but pour nous sur le jeu de puissance et il a donné confiance aux gars », a admis Therrien, qui a vu David Desharnais marquer son premier but en carrière en séries sur le jeu de puissance. « Même sur notre dernière chance, j’ai vraiment aimé notre exécution avec la rondelle. Je ne panique pas à propos de notre jeu de puissance. Je sais qu’en travaillant et en enseignant que les choses vont mieux aller et ce soir était la première étape.

Explosant avec deux buts sur quatre tirs en plus d’afficher un différentiel de +2 tout en étant utilisé plus de 15 minutes, Rene Bourque a affiché ses airs d’attaquant de puissance vendredi soir. Commençant sa soirée de travail en effectuant une passe à son capitaine Brian Gionta pour lui permettre de s’échapper, Bourque a eu doit à une belle passe de Thomas Vanek pour lui donner la chance à son tour de mystifier la défensive de Tampa et de marquer son premier but des séries.

« Ce fut une saison difficile pour Bourquey, mais depuis qu’il est de retour dans l’alignement, il profite de l’opportunité », a louangé Therrien, dont l’ailier a maintenant quatre buts en sept matchs en séries avec les Canadiens. « Il a faim, il est physique et il marque de gros buts. Il a connu un grand match ce soir. »

Se faufilant à travers la défensive du Lightning pour marquer son premier de la soirée but comme l’a fait si bien un certain John LeClair en 1993, Bourque a enfilé l’un de ses plus beaux buts de sa carrière au printemps. Mais pour le natif de Lac La Biche, en Alberta, la façon dont il marque ses buts n’est pas aussi importante que la quantité.

« Je ne suis pas préoccupé par le style; chaque but en séries est important », a réitéré Bourque. « C’était un beau jeu par Vanek. Je savais qu’il allait être en mesure de me remettre la rondelle. J’ai crié très fort et j’ai pu la saisir avec beaucoup de vitesse. »

Après avoir remporter les deux premiers matchs sur la route d’une série quatre de sept pour la cinquième fois de son histoire – la première depuis 2011 – le Tricolore est en route vers Montréal avec la possibilité de ne pas revoir le chaud soleil de la Floride avant le début de la saison régulière 2014-2015, mais le seul match que les joueurs des Canadiens ont en tête est le prochain.

« Le match numéro 3 est très important pour nous. C’est le plus gros match de la série. Ils vont sortir en force et nous devons avoir la même intensité », a confirmé Bourque. « Nous ne pouvons pas prendre une soirée de congé. Nous devons être prêts dès le début et nous ne pouvons pas lever le pied de l’accélérateur. Les gars seront prêts lorsque nous serons à la maison. »

Alexandre Harvey canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - Match #2 - 18 avril 2014
Faits saillants
Sommaire
Centrale des séries 2014
Quand les chiffres parlent : Les armes secrètes