Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Cinq choses à savoir: match #1

mardi, 15.04.2014 / 16 h 38 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Cinq choses \u00E0 savoir: match #1
Cinq choses \u00E0 savoir: match #1

Le Club du Centenaire Pour être les meilleurs, vous devez battre les meilleurs. Si vous avez l’intention de soulever la coupe Stanley, les chances que vous trouverez sur votre chemin des équipes qui ont connu une excellente saison régulière – disons celles qui ont amassé 100 points ou plus au classement général – sont plutôt bonnes. En affrontant le Lightning en première ronde, les Canadiens croisent ainsi le fer avec un tel adversaire pour la 30e fois, un sommet dans l’histoire du circuit. Et c’est sans grande surprise que la formation montréalaise a éliminé le plus de fois une équipe qui a connu une saison de 100 points et plus, soit 16 fois en 29 occasions jusqu’ici. Une tâche facile? Parlez-en aux Blues de St-Louis qui n’ont réussi à passer au prochain tour que deux fois sur 15 en pareilles circonstances ou encore aux Canucks de Vancouver qui n’ont réussi que trois fois en 18 tentatives. Quant au Lightning, il n’a réussi le tour de force que trois fois en huit occasions.

Montréal, ma ville Quand on vit les séries éliminatoires dans une ville comme Montréal, il peut être très difficile de la quitter ensuite pour aller ailleurs. Parmi les joueurs des Canadiens qui s’aligneront contre le Lightning de Tampa Bay, six ont disputé un total de 30 matchs ou plus dans l’uniforme bleu-blanc-rouge en séries. Ainsi, Andrei Markov, Tomas Plekanec, Josh Gorges, Travis Moen, Francis Bouillon et Carey Price sont autant de joueurs qui savent mieux que quiconque à quel point il fait bon jouer au hockey à la fin avril dans la ville aux cents clochers. On ne peut pas en dire autant du côté du Lightning qui ne compte aucun joueur de plus de 30 matchs en séries avec la formation de Tampa, en séries.

L’avantage de la glace? Depuis la dernière conquête de la coupe Stanley par les Canadiens, la formation montréalaise a amorcé les séries éliminatoires sur la patinoire de ses adversaires en dix occasions. La foule ennemie peut bien agiter ses serviettes ou huer tant qu’elle le veut, les Canadiens n’ont nullement été intimidés par le passé, reprenant l’avantage de la glace, grâce à un gain lors du premier match, six fois sur 10.

Remettre les compteurs à zéro Ce n’est pas un cliché, les séries éliminatoires sont une tout autre saison. Oubliez ce qui s’est passé en saison régulière, la fiche ne compte plus, absolument. Depuis 1998, les Canadiens ont disputé 14 rondes en séries. Ils se sont sauver avec les honneurs de deux séries sur cinq lorsqu’ils avaient eu le meilleur lors de la série annuelle contre leurs adversaires, ont remporté deux séries sur cinq lors qu’ils avaient divisé les honneurs et ont remporté deux séries sur cinq lorsqu’ils avaient été dominés en saison régulière. Alors que le Lighting ait remporté trois des quatre matchs en saison régulière cette saison…

Le seul et unique Terminons par une devinette. Combien de joueurs dans l’histoire de la LNH ont disputé plus de 100 matchs en séries éliminatoires et sont parvenus à maintenir une moyenne d’un point par match? Si vous avez répondu 18, vous gagnez… notre respect. Continuons… De ce groupe, qui est le seul toujours actif dans la LNH?  Si votre choix s’est arrêté sur le numéro 48 des Canadiens, Daniel Brière, c’est que vous connaissez la réputation de l’attaquant d’élever son jeu d’un cran lorsque les bourgeons éclosent. En 108 parties dans la « vraie» saison, Brière a inscrit un total de 109 points, dont 50 buts.

- canadiens.com