La touche finale

mardi, 15.04.2014 / 13 h 26 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


La touche finale
Les Canadiens ont mis la touche finale \u00E0 la pr\u00E9paration en vue des s\u00E9ries mardi matin, avant de s\u2019envoler pour Tampa.

BROSSARD – Les Canadiens ont mis la touche finale à la préparation en vue des séries mardi matin, avant de s’envoler pour Tampa.

Au cours d’un rare entraînement dépassant les 60 minutes, Michel Therrien a mis l’emphase sur l’ensemble des éléments qui devront être peaufinés avant d’amorcer la grande danse du printemps, mercredi soir.

Si l’entraîneur s’assurait que ses ouailles soient prêtes pour le départ de la série, il a également mis l’emphase sur le rôle de chacun et l’importance de ceux-ci, notamment des nouveaux venus chez le Tricolore.

Le retour du guerrier

«Les trois joueurs que nous avons acquis cette saison ont des rôles spécifiques avec notre équipe», a lancé Michel Therrien au sujet de Thomas Vanek, Mike Weaver et Dale Weise. «Nous savons tous ce que Vanek peut faire. Weaver a été jusqu’ici un défenseur très fiable. Il écoule des pénalités, il fait de bonnes choses défensivement et c’est également un leader. Il en a vu d’autres. Dans le cas de Weise, c’est un joueur qui est gros et rapide qui peut occasionnellement jouer sur les trois premiers trios. Ces trois gars sont très importants pour l’équipe. »

Lorsque Michel Therrien mentionne que tout le monde sait ce que Thomas Vanek peut apporter à une équipe, il parle bien sûr de sa capacité à marquer des buts, ce qu’il a fait allégrement cette saison, faisant flèches de tout bois depuis qu’il s’est joint aux Canadiens et qu’il a été jumelé à Max Pacioretty et David Desharnais.

Des 15 points amassés depuis qu’il s’est joint aux Canadiens, Vanek n’en a obtenu que deux en avantage numérique. Il s’agit là d’une statistique qui pourrait inquiéter les partisans si le calendrier affichait le mois de novembre plutôt que le mois d’avril.

«Nous espérons connaître du succès à cinq-contre-cinq. Lors des derniers matchs, nous n’avons pas vraiment eu beaucoup d’avantages numériques », a mentionné Vanek qui a vu les Canadiens ne bénéficier que d’une poignée d’occasions. «La tendance en séries est généralement plus vers du hockey à cinq-contre-cinq et moins d’avantages et désavantages numériques. Ça va faire la différence et c’est là que notre trio pourrait se démarquer.»

Et du hockey à cinq-contre-cinq est généralement synonyme de matchs plutôt serrés, comme ça a été le cas cette saison entre les Canadiens et le Lightning, trois des quatre rencontres se terminant par la marque de 2 à 1, ce qui n’est pas pour déplaire au cerbère du Tricolore.

«Nous sommes très confortables dans les rencontres serrées. Nous avons bien fait cette saison dans ce genre de situation », a mentionné Price à propos de la fiche des Canadiens de 22-11-8 dans les rencontres qui se terminent par un seul but d’écart. «C’est le style des séries de toute façon. Toutes les équipes jouent bien défensivement et un but peut faire la différence. Limiter les occasions de marquer et tirer avantage de nos occasions va être la clé de la victoire.»

Confiant en ses moyens à l’approche des séries, Carey Price avoue que son objectif premier est de poursuivre dans la même veine que ses performances de la saison et de se préparer de la même façon. Ayant participé à un tournoi d’envergure cette année en remportant l’or avec le Canada à Sotchi, le gardien de 26 ans avoue qu’il a retiré de cette expérience plusieurs leçons qui lui seront utiles.

« Les séries de la coupe Stanley, c’est un peu plus long. C’est la seule différence [entre les Olympiques et les séries de la LNH] » a laissé tomber à la blague Carey Price. «C’est certain que j’ai acquis là-bas une expérience importante. D’être en mesure de voir comment d’autres gars se comportent en situation de pression extrême et de voir comment des anciens champions de la coupe Stanley se préparent pour des matchs, ça a une grande valeur pour moi. »

Il ne reste plus qu’à patienter jusqu’au premier match de la série pour voir si tous les petits ajustements porteront leurs fruits.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.