Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Toujours prêt

vendredi, 28.03.2014 / 17 h 03 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Toujours pr\u00EAt
Toujours pr\u00EAt

SUNRISE – George Parros sait qu’il ne sera probablement pas beaucoup utilisé d’ici la fin de la saison. Malgré tout, il sera toujours prêt si son entraîneur a besoin de lui.

Les dernières semaines n’ont pas été des plus faciles pour le robuste attaquant du Tricolore. Utilisé seulement lors de trois rencontres depuis le retour de la pause olympique, Parros ne s’attend pas à voir beaucoup plus d’action au cours des sept dernières rencontres du calendrier régulier de son équipe. C’est une situation à laquelle il savait qu’il ferait face dès le moment de son acquisition l’été dernier.

En vrac: Parros

Toutefois, il se pourrait que le vétéran de 34 ans soit en uniforme samedi soir face à son ancienne équipe, les Panthers de la Floride. Suite à la rencontre de jeudi à Detroit, Tomas Plekanec a dû quitter l’équipe pour une période indéterminée pour des raisons familiales. Si jamais ce dernier n’était pas en mesure de revenir en Floride à temps, ce sera Parros qui prendra sa place dans l’alignement.

« C’est sûr que c’est frustrant. Ce n’est jamais facile de ne pas jouer », explique celui qui prendrait part à seulement une 20e rencontre cette saison s’il est en uniforme samedi. « J’attends ma prochaine opportunité de revenir dans l’alignement. Si c’est demain, tant mieux. »

Si Michel Therrien a confirmé vendredi que Parros serait de la formation dans l’éventualité où Plekanec ne serait pas disponible, l’imposant ailier sera prêt à tout pour répondre à l’appel de son entraîneur. Bien que les deux individus n’aient pas discuté en détails dernièrement de sa future utilisation, Parros veut simplement faire ce qui est dans le meilleur intérêt de son équipe.

« Nous nous sommes parlés durant toute l’année, mais rien de spécial cette fois-ci », confirme-t-il. « Je garde une bonne attitude, je ferai tout ce que je peux pour aider l’équipe à gagner. N’importe quoi. Je veux juste être un bon coéquipier et c’est ça que je fais présentement. »

Avec les récentes blessures aux robustes Brandon Prust, Travis Moen et Dale Weise, l’attaquant moustachu a lentement grimpé dans la hiérarchie montréalaise dernièrement. Reconnu pour faire régner la loi sur la patinoire, il concède que cela n’a particulièrement pas été facile pour lui lorsque son entraîneur a décidé de ne pas l’employer face à quelques-unes des équipes les plus robustes de la Ligue. Il sait qu’il a un rôle plutôt spécifique qui limite ses apparitions et qu’il n’est pas le seul à passer son tour, c’est pourquoi il redouble d’ardeur à l’entraînement si jamais on aura besoin de lui.

« C’est dur de ne pas être employé contre des clubs comme Boston, Chicago, etc. Oui je voudrais être de ces rencontres, mais ça ne s’est pas passé comme ça », poursuit Parros, qui a passé 63 minutes au banc des punitions jusqu’ici en 2013-2014. « Nous avons beaucoup de bons joueurs ici. L’équipe fait bien ces temps-ci, je dois donc tranquillement attendre. J’en suis à ce point-là. Je ne sais pas ce qui arrivera demain, nous verrons. »

La réponse : quelque part au courant de la journée de samedi.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :

Échos de vestiaire
L'espoir des Canadiens Tim Bozon quitte l'hôpital
Comme le bon vin
Le jeu des chiffres - 27 mars 2014