Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Dans le calepin - 19 février

mercredi, 19.02.2014 / 16 h 47 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans le calepin - 19 f\u00E9vrier
Croyez-le ou non, Jocelyn Thibault et Patrice Brisebois ont rechauss\u00E9 les patins et enfil\u00E9 le chandail des Canadiens de nouveau!

- Alors que Tomas Plekanec et Carey Price étaient en action à Sotchi, les Canadiens ont tenu leur premier entraînement postolympique au Complexe sportif Bell.

- Quelques invités spéciaux s’étaient joints au reste de l’équipe afin de combler les postes laissés vacants par les joueurs étant aux Jeux olympiques. Patrice Brisebois a enfilé les patins, tout comme l’entraîneur en conditionnement physique Pierre Allard et l’ancien gardien Jocelyn Thibault. Se joignant également au groupe le gardien Martin Houle, un ancien choix de repêchage des Flyers de Philadelphie, de même que Ken Morin, coordonnateur au recrutement de l’équipe.

Jocelyn Thibault lors de l'entraînement.

«J’aimerais vraiment remercier Marc Bergevin pour m’avoir donné cette occasion », a rigolé Patrice Brisebois qui a patrouillé la ligne bleue au cours de l’entraînement. Après avoir disputé 16 saisons avec les Canadiens, Brisebois travaille désormais au développement des espoirs de l’organisation.

«Hier soir avant d’aller au lit, j’étais vraiment excité, tout comme une recrue à son premier camp d’entraînement. Ça a bien été. J’ai eu beaucoup de plaisir. On a travaillé des choses simples, mais la prochaine fois, ce sera plus des un-contre-un, deux-contre-deux et des trois-contre-deux. Ça va être un bon test pour moi. »

- Un autre visage familier était également sur la glace mercredi, Jocelyn Thibault prenant la place devant la cage en remplacement de Price et de Budaj.

«Disons que je ne mets pas souvent mes jambières de gardien. Je suis probablement un meilleur défenseur que gardien aujourd’hui », a admis Thibault. «J’ai hésité un peu quand Stéphane Waite m’a téléphoné, mais j’ai cru que ça pourrait être drôle. »

Même s’il a disputé son dernier match dans la LNH il y a de cela cinq ans, Thibault n’a pas eu l’air trop rouillé, faisant notamment quelques beaux arrêts contre des joueurs qui pourraient être ses fils, comme Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk.

«C’était très rapide. Les jeunes ont de belles manoeuvres. C’est rare que j’affronte des joueurs de ce calibre de nos jours, mais je me sentais de mieux en mieux à mesure que l’entraînement progressait. C’est un peu comme conduire un vélo. Le synchronisme n’y était pas, mais seulement en partie. »

- Parmi les absents, on retrouvait Davis Drewiske qui n’y était pas pour des raisons familiales, de même que Michaël Bournival, qui souffre toujours de symptômes de commotion cérébrale.

- Alex Galchenyuk, toujours en convalescence d’une blessure à la main subie le 6 janvier a patiné avec ses coéquipiers pour une première fois en six semaines.

«Je ne sais pas encore si ma main est prête pour un retour au jeu. C’était mon premier entraînement avec l’équipe aujourd’hui et je me suis bien senti. Je dois encore travailler sur certains aspects et la rendre un peu plus forte, mais pour l’instant, c’est sur la bonne voie », a laissé tomber Alex Galchenyuk, qui a notamment passé de longues minutes supplémentaires sur la glace après l’entraînement pour tester ses feintes en compagnie de Brendan Gallagher et du gardien Jocelyn Thibault.

EN VRAC: Alex Galchenyuk

«Il faut que des mouvements qui étaient naturels reviennent. J’ai quand même eu un plâtre pour trois semaines », a rappelé le numéro 27. «Il faut lisser les mouvements. Dans ta tête, tu sais que tu peux faire certains mouvements, mais il faut que les mains suivent. »

- Travis Moen, qui a raté les trois dernières rencontres avant la pause olympique en raison d’une blessure au bas du corps était également de retour à l’entraînement, ayant profité du congé pour se remettre sur pied.

«J’espère que tout progresse bien et que je sois en mesure de participer aux rencontres de la semaine prochaine », a laissé savoir Moen, qui a passé la pause olympique en Floride en compagnie de sa petite famille. «J’ai fait de la réadaptation là-bas, à la clinique. Avec l’horaire chargé, j’étais bien content d’avoir ce moment pour me remettre. C’est tombé à excellent moment pour moi. »

- Les Canadiens ont sauté sur la glace avec quelques minutes de retard par rapport à l’horaire annoncé. Mais ils avaient une bonne raison, alors qu’ils observaient leur gardien Carey Price affronter la Lettonie en quart de finale du tournoi olympique.

«C’était un match intéressant. Les Lettons ont joué un bon match. Ils ont fait travailler le Canada. Ça va devenir de plus en plus difficile », a souligné Brendan Gallagher au sujet de la victoire serrée de 2 à 1 où Carey Price a encore une fois excellé. « Il fait exactement ce à quoi tu t’attends de lui. C’est un mur devant le filet. Il a beaucoup de confiance. Quand tu joues en avant d’un gars comme lui, qui dégage autant de confiance, tu sais que si tu fais une erreur, il va être là pour te sauver. »

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Résumé olympique: 19 février
Canada : Subban accepte son rôle sans protester
La Fondation des Canadiens pour l’enfance aménagera une patinoire BLEU BLANC BOUGE à Longueuil
Enfant de la patrie