Des soirs comme ça

samedi, 18.01.2014 / 23 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Des soirs comme \u00E7a
TORONTO \u2013 \u00ABOn aurait probablement m\u00E9rit\u00E9 un meilleur sort \u00BB. Ces paroles de Michel Therrien r\u00E9sument bien l\u2019issue de la rencontre de samedi soir.

TORONTO – «On aurait probablement mérité un meilleur sort ». Ces paroles de Michel Therrien résument bien l’issue de la rencontre de samedi soir.

Après avoir accordé 44 tirs jeudi soir à Ottawa et s’être envolés vers Toronto avec une victoire à l'arraché, gracieuseté de Carey Price, les Canadiens se sont amenés au Air Canada Centre avec la ferme intention de se donner une meilleure chance de gagner. Et c’est ce qu’ils ont fait, sans toutefois arriver au résultat escompté, s’inclinant finalement par la marque de 5 à 3.

«On a pas joué un mauvais match. J’ai aimé notre façon de jouer. On aurait mérité un meilleur sort », a lancé l’entraîneur-chef Michel Therrien, qui a lancé du même souffle que ce sont certaines erreurs individuelles qui ont coûté la rencontre, sans toutefois pointer du doigt des joueurs en particulier. «C’est sûr que c’est décevant, mais il y avait un bel effort et un bel enthousiasme de la part de notre équipe. On n’a jamais abdiqué. On tirait de l’arrière, mais on jouait du bon hockey.»

«Nous y avons mis l’effort nécessaire. Quelques erreurs ont mené à des buts, mais nous avons été capables d’égaliser. Mais nous n’avons pas été en mesure de l’emporter et ça, ça brise le cœur», a laissé savoir pour sa part le capitaine Brian Gionta, qui a marqué le deuxième but des siens, bien campé dans l’embouchure du filet. «Les dix premières minutes ont été plus lentes, mais après, nous avons fait un excellent travail pour forcer le jeu. »

Dans un match où la robustesse était à l’honneur, alors que 80 mises en échec ont été décernées par les deux équipes, les Canadiens ont su tirer leur épingle du jeu, marquant notamment un deuxième filet en autant de matchs avec l’avantage d’un homme, grâce à un effort de Brendan Gallagher en première période.

«C’était un match empreint d’émotions. C’est certain que de perdre, c’est décevant. Il faut regarder le match, prendre le bon et travailler sur le mauvais », a mentionné Gallagher, qui a dirigé cinq des 33 tirs des Canadiens en direction de la cage défendue par Jonathan Bernier. «L’an dernier, les deux équipes ont failli se rencontrer dans les séries. Les partisans des deux villes aimeraient vraiment ça. Ça serait fou et j’espère que ça arrivera bientôt. »

Après la rencontre, le défenseur Nathan Beaulieu et l’attaquant Joonas Nättinen ont été cédés aux Bulldogs de Hamilton, dans l’AHL. Si dans le cas du second, l’analyse est difficile à faire avec sa minute 45 secondes de temps de jeu, dans le cas de Beaulieu, Michel Therrien a été élogieux à son égard.

«Il a provoqué de belles choses, il a bien patiné avec la rondelle. J’ai aimé sa prestation», a souligné Therrien, qui n’a pas hésité à le jumeler à P.K. Subban en cours de rencontre, lui donnant également un peu de temps en avantage numérique. «Il est en pleine progression. C’est un jeune. J’ai aimé ce qu’il a fait, il n’a pas paniqué avec la rondelle.»

Avec encore 33 matchs à faire au calendrier régulier, il n’est pas impossible que Beaulieu fasse un autre passage avec les Canadiens. Mais une chose est certaine, Michel Therrien saura à quoi s’attendre du mobile défenseur la prochaine fois qu’il fera appel à lui.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Faits saillants - Canadiens vs. Maple Leafs
Sommaire - Canadiens vs. Maple Leafs
Le jeu des chiffres - 18 janvier 2014
Un réveil plaisant