Un honneur bien mérité

mercredi, 01.01.2014 / 19 h 17 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Un honneur bien m\u00E9rit\u00E9
Max Pacioretty sera aux Jeux olympiques. Et c\u2019est un honneur pleinement m\u00E9rit\u00E9.

DALLAS – Max Pacioretty sera aux Jeux olympiques. Et c’est un honneur pleinement mérité.

Les performances récentes de l’attaquant originaire de New Canaan au Connecticut ont attiré l’attention du directeur général de l’équipe américaine en vue des Jeux olympiques de Sotchi.

Tout comme les 24 compatriotes qui l’accompagneront en Russie, Pacioretty a appris la nouvelle en fin d’après-midi, alors que les ténors du hockey américain ont dévoilé l’alignement suite à la Classique Hivernale.

«C’est vraiment un honneur. Quand tu vois certains des joueurs qui n’ont pas fait l’équipe, tu vois que ça aurait pu aller d’un côté comme de l’autre », a mentionné le principal intéressé, qui avoue que même s’il a essayé de ne pas y penser au cours des dernières semaines, il y avait toujours cette idée qui lui trottait dans la tête.

Réaction de Max Pacioretty

«Je suis humain. Après un mauvais match, c’est sûr que j’y pensais. C’est difficile de ne pas y penser quand tout le monde autour de toi en parle. Je crois que ce serait mentir de dire que tu n’y penses pas, mais je crois quand même que j’ai fait un bon travail pour me tenir loin de tout ça», a ajouté Pacioretty.

Au cours des dernières semaines, il a probablement été plus facile pour lui de penser à autre chose, étant devenu l’heureux papa d’un petit garçon, Lorenzo.

«Je crois que depuis que j’ai eu mon enfant, je me dis que ce qui doit arriver arrivera. C’est sûr que je voulais faire partie de cette équipe plus que tout. Mais au cours de la dernière semaine, j’avais tout oublié, me rappelant qu’il n’y a que certaines choses que je peux contrôler », a mentionné celui qui est devenu papa le 23 décembre, alors qu’il était auprès de sa femme pour le congé de Noël. «C’est aussi l’attitude que je vais avoir à l’avenir. »

Pour Pacioretty une participation aux Jeux olympiques veut également dire de disputer des matchs sur des patinoires aux dimensions plus grandes, ce qui devrait avantager un joueur ayant autant de rapidité que l’ailier gauche de 25 ans. Et en plus, il a de l’expérience sur des patinoires de grande taille, expérience remontant même à l’enfance.

«À mon école secondaire, nous avions une patinoire plus grande qu’une patinoire olympique. J’ai toujours trouvé ça un peu plus facile en raison de mon style de jeu, de jouer sur des grandes patinoires », a souligné celui qui a également pu expérimenter lors du Championnat du monde, en 2012, alors qu’il avait porté les couleurs de l’Oncle Sam. «Lors du Championnat du monde, j’ai connu du succès en travaillant en périphérie. Cette fois-ci, j’espère que je pourrai démontrer que je peux foncer au filet et marquer des buts sur une grosse patinoire. »

Si les États-Unis sont les premiers à dévoiler leur alignement pour Sotchi, les autres formations du tournoi seront connues dans les prochains jours. Pacioretty verra alors quels coéquipiers il devra affronter.

«Je ne sais pas ce qui va se passer avec les équipes d’autres pays, mais je sais qu’il y a de bons joueurs avec les Canadiens et qu’il risque d’y en avoir quelques-uns là-bas. Ça va être un honneur de jouer contre eux», a laissé savoir le meilleur buteur des Canadiens, redoutant toutefois la présence d’un certain gardien de but sous le drapeau unifolié. «Malheureusement, si je dois jouer contre Carey, ce n’est pas bon pour moi. Il connaît mes tendances. Je ne suis pas capable de marquer contre lui à l’entraînement alors… »

Heureusement pour Pacioretty, il a encore un peu plus de mois pour trouver les failles de son gardien. Mais encore faut-il que ce dernier y soit également. La réponse, le 7 janvier, alors que ce sera au tour d’Équipe Canada de dévoiler son alignement.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Max Pacioretty réagit à l'annonce
Quand les chiffres parlent – La Fête des gardiens
Un point dans l’indiscipline
Messieurs Baseball