Frustrante Floride

dimanche, 29.12.2013 / 21 h 10 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Frustrante Floride
SUNRISE \u2013 C\u2019est sous le signe de la frustration que les Canadiens quittent Sunrise en direction de la Caroline, apr\u00E8s une d\u00E9faite de 4 \u00E0 1.

SUNRISE – C’est sous le signe de la frustration que les Canadiens quittent Sunrise en direction de la Caroline, après une défaite de 4 à 1.

Frustration provenant principalement de deux buts refusés au Tricolore par les arbitres en devoir lors de l’affrontement avec les Panthers, dimanche en fin d’après-midi, un en première période et un autre en troisième période.

«C’est une soirée frustrante quand tu te fais refuser deux buts », a lancé d’entrée de jeu Michel Therrien lors de son point de presse d’après-match. «Sur le premier, Gionta m’a mentionné au banc qu’il n’avait pas touché à la rondelle avec son bâton. Sur le deuxième but refusé, Galchenyuk s’est clairement fait frappé dans le dos pour finir sa course sur le gardien de but. Une soirée comme ça, c’est frustrant. »

Pour le pilote du Tricolore, la frustration provient également du fait qu’il n’a jamais reçu d’explication de la part des hommes en noir et blanc après avoir vu le but de Daniel Brière être refusé en raison d’un contact accidentel entre Alex Galchenyuk et Scott Clemmensen, après que l’attaquant du Tricolore ait été poussé sur le gardien des Panthers par un de ses défenseurs.

«On ne m’a pas donné d’explications», a lancé Therrien, qui a toutefois donné un certain crédit à la troupe de Peter Horachek. «C’est une grosse équipe, rapide. Ils utilisent leur rapidité et leur grosseur pour avoir un bon échec avant et mettre beaucoup de pression le long des rampes.»

Dans le vestiaire, les joueurs partageaient l’avis de leur entraîneur, à commencer par Daniel Brière, qui aurait inscrit son 6e de la saison si le but qu’il a marqué en troisième période lui avait été accordé.

«C’est décevant. On travaille tellement pour réussir à marquer des buts dans cette ligue-là. Quand tu en as un comme ça qui est bon et qui est refusé, c’est encore plus frustrant », a souligné Brière, qui a également eu une petite frayeur après avoir vu un patin adverse le toucher à la jambe, ne faisant toutefois que des dégâts mineurs. «Mais ce sont des décisions rapides et ils n’ont pas nécessairement la chance d’avoir un deuxième coup d’œil, mais tu dois être assez certain de ton coup quand tu prends une décision comme ça.»

Dans le cas du but de Brandon Prust, le seul marqueur du Tricolore, la décision n’a pas été difficile à prendre, alors que la rondelle a lentement glissé vers le filet après s’être faufilée entre les jambières de Clemmensen. Effectuant un échec-avant soutenu tout au long de la rencontre en compagnie de Travis Moen et Ryan White, Prust a vu les Panthers appliquer à ses coéquipiers le même genre de médecine qu’il leur a servie toute la soirée.

«Nous avons eu de la difficulté à sortir la rondelle de notre zone et à faire des jeux solides », a offert celui qui a quand même terminé sa soirée avec un différentiel de plus-1 et trois tirs au but. « C’est toujours frustrant de ne pas être capable de marquer. C’est aussi frustrant quand tu es pris dans ta zone. Et les deux nous sont arrivés ce soir. »

Après un sprint de deux matchs en moins de 24h, les hommes de Michel Therrien pourront bénéficier d’une journée avant la rencontre les opposant aux Hurricanes, en Caroline, mardi soir.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI:
Faits saillants: Canadiens vs. Panthers
Sommaire
Le jeu des chiffres - 29 décembre 2013
Les rois du barrage