Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Top 10 - Meilleures performances au Championnat mondial de hockey junior

mardi, 24.12.2013 / 10 h 34 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Top 10 - Meilleures performances au Championnat mondial de hockey junior
Top 10 - Meilleures performances au Championnat mondial de hockey junior

1. Shayne Corson – Canada (1986)

À sa deuxième participation au tournoi après avoir remporté l’or l’année précédente, Shayne Corson a fait honneur au titre de capitaine de la formation canadienne qui lui a été attribué. Campé de Jim Sandlak et Joe Murphy, Corson a terminé au sommet des pointeurs du tournoi grâce à une récolte de sept buts et sept passes en plus d’être nommé sur l’équipe d’étoiles de la compétition. Le deuxième choix des Canadiens en 1984 a ainsi ajouté au passage une médaille d’argent à sa collection.

2. Carey Price – Canada (2007)

À sa seule participation au championnat en 2007, Carey Price a démontré pourquoi les Canadiens l’avaient choisi au cinquième rang en 2005. Brillant en fusillade contre les États-Unis en demi-finale, Price a de nouveau excellé en finale contre la Russie, pour ainsi terminer un parcours sans faute. Présentant une fiche de 6 victoires en autant de matchs, une moyenne de 1,14 et deux jeux blancs, Price a été enseveli sous les honneurs en étant nommé sur l’équipe d’étoiles du tournoi, en méritant le titre de meilleur gardien en plus de se voir décerner le titre de joueur le plus utile à son équipe.

3. P.K. Subban – Canada (2009)

Après avoir croqué dans l’or en République tchèque en 2008, P.K. Subban n’était pas en reste en 2009. Alors que le tournoi était disputé en sol canadien à Ottawa, le deuxième choix des Canadiens en 2007 a plus qu’ajouté son grain de sel en attaque, en récoltant trois buts et six passes, la meilleure production offensive pour un défenseur lors de la compétition. En plus d’aider le Canada a récolté une cinquième médaille d’or consécutive, Subban a été nommé sur l’équipe d’étoiles du tournoi.

4. Alexander Perezhogin - Russie (2003)

Ayant été réduit au silence à sa première participation en 2002, Alexander Perezhogin a été un rouage important de la Russie en route vers une deuxième médaille d’or consécutive en 2003. Le deuxième choix des Canadiens en 2001 a récolté neuf points, dont deux lors du match ultime contre le Canada, pour prendre le sixième rang des pointeurs de la compétition.

5. John LeClair – États-Unis (1989)

À sa deuxième participation au championnat présenté en Alaska en 1989, John LeClair a fait tourner bien des têtes en formant l’un des trios les plus prolifiques de l’histoire du tournoi. S’alignant aux côtés de Mike Modano et Jeremy Roenick, le deuxième choix des Canadiens en 1987 a inscrit six buts et amassé six passes, portant la production du trio à 41 points, le cinquième plus haut total dans les annales de la compétition.

6. Patrice Brisebois – Canada (1991)

Pilier de la jeune brigade défensive canadienne en 1991, Patrice Brisebois a joué à merveille son rôle de vétéran, lui qui avait récolté l’or en 1990 en Finlande. À son deuxième tour de piste, cette fois à Saskatoon, le deuxième choix du Tricolore en 1989 a terminé au troisième rang des pointeurs de la formation unifoliée avec sept points, derrière Eric Lindros et Mike Craig, pour conduire le Canada vers une autre conquête de la médaille d’or.

7. Saku Koivu – Finlande (1994)

Bien qu’il n’ait pas réussi à faire monter son pays sur le podium - la Finlande terminant au quatrième rang - Saku Koivu s’est tout de même distingué à l’attaque. Grâce à une production de trois buts et six passes, le premier choix des Canadiens en 1993 a terminé au sixième rang des pointeurs du tournoi.

8. Valeri Bure –Russie (1994)

Tentant de rééditer les exploits de son frère Pavel, le meilleur franc-tireur dans l’histoire du tournoi, Valeri Bure a su profiter de son passage à la compétition en 1994 pour se faire un prénom. Le deuxième choix des Canadiens en 1992 a récolté cinq buts et trois passes, un sommet chez sa formation, méritant une place sur l’équipe d’étoiles de la compétition en plus d’aider la Russie à grimper sur la troisième marche du podium.

9. José Théodore – Canada (1996)

Formant un tandem avec Marc Denis, José Théodore a connu un parcours sans faute en 1996 à Boston. Le deuxième choix du Tricolore en 1994 a remporté chacun des quatre matchs qu’il a disputés, affichant une moyenne de 1,50. En plus de terminer la compétition avec une médaille d’or autour du cou, Théodore a été nommé sur l’équipe d’étoiles du championnat de même que le meilleur gardien de la compétition.

10. Alex Galchenyuk– États-Unis (2013)

La saison 2012-2013 a été extraordinaire pour Alex Galchenyuk, qui a débuté avec le Sting de Sarnia, avant de se rendre au Championnat du monde junior durant les fêtes, puis de se joindre aux Canadiens en janvier. Et lors de la classique annuelle junior qui a eu lieu à Ufa, en Russie, Galchenyuk a récolté deux buts et six mentions d’aide, arrivant à Montréal avec une médaille d’or au cou.