Trébucher et se relever

mardi, 10.12.2013 / 22 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Tr\u00E9bucher et se relever
Alors que les Canadiens \u00E9taient en plein sprint apr\u00E8s avoir r\u00E9colt\u00E9 19 points au cours de leurs dix derniers matchs, ils ont tr\u00E9buch\u00E9 face aux Kings.

MONTRÉAL – Alors que les Canadiens étaient en plein sprint après avoir récolté un point à leurs dix derniers matchs, ils ont trébuché face aux Kings.

En matinée, Michel Therrien avait mentionné aux médias à quel point il respectait ce que les Kings avaient réussi à bâtir comme équipe, ayant remporté la coupe Stanley il y a de cela deux ans. Il avait également mentionné qu’il y avait beaucoup à apprendre d’eux. Et son discours n’a pas vraiment changé à l’issue de la rencontre mardi soir.

«Vous savez quoi, il faut donner beaucoup de crédit aux Kings. Ils ont joué un match vraiment solide. Il y a certaines choses qu’on peut apprendre d’eux », a mentionné Therrien. «De notre côté, nous avons fait de bonnes choses dernièrement. Il faut mettre celle-là derrière nous et s’assurer de revenir avec la bonne attitude.»

Voulant généralement tenter de retenir quelque chose de positif, même dans les défaites, le pilote du Tricolore n’a pas hésité à rappeler les efforts de son équipe en première période, dirigeant notamment 17 lancers vers le filet de Martin Jones, qui a obtenu le deuxième blanchissage de sa jeune carrière qui ne compte que trois rencontres.

Après-match: Josh Gorges
«C’est certain qu’il n’y a pas grand-chose à retenir de positif de ce match. Quand tu perds à domicile comme ça devant nos partisans, ça fait mal. Si on avait marqué en première période, le match aurait été différent », a soutenu Therrien, qui a vu les Kings prendre une avance de deux buts avec seulement 13 secondes à faire en première. «Le deuxième but des Kings a vraiment été l’élément déclencheur et nous n’avons pas pu les arrêter. Il faut s’assurer d’être prêts pour le prochain match. »

Dans le vestiaire, le silence régnait. Non pas un silence de découragement, mais plutôt un silence de réflexion, les joueurs tentant de faire le point sur ce qui venait de se passer.

«Ils ont été solides sur la rondelle. Ils ont gagné les batailles autour du filet et dans le demi-cercle; ils nous ont dominés », a froidement mentionné Tomas Plekanec après le match, lui qui a dirigé quatre tirs au filet, obtenant du même coup quelques excellentes chances de marquer. «Nous avons joué contre de bonnes équipes dans le passé et nous avons disputé de bons matchs. C’est un match qu’il faut prendre comme un rappel. Nous n’avons pas donné un assez bon effort, c’est certain. »

Même si les Canadiens accordaient six buts à l’adversaire pour une première fois depuis le 17 avril 2013, la brigade défensive, Josh Gorges en tête, aimait mieux se pencher sur le concept de victoire/défaite, plutôt que sur le nombre de rondelles qui ont trouvé le fond du filet.

«Une défaite est une défaite, peu importe le pointage. Ce qui importe, c’est votre façon de jouer », a soutenu le défenseur Josh Gorges au sujet de la rencontre. «Il y a des matchs où vous jouez mal qui se terminent par un seul but d’écart et d’autres où vous jouez bien et perdre par deux buts. Ce soir, nous n’avons pas joué. Demain, nous retournons au travail avec ce rappel qu’il faut être présents, soir après soir. On ne peut pas prendre une soirée de congé.»

Toutefois, avec la séquence extraordinaire qui vient de prendre fin pour le Tricolore, Gorges n’hésite pas à relativiser lorsqu’il est question de la rencontre avec les Kings.

«Nos mauvais matchs auraient dû être certains de nos plus récents. Nous n’avons pas bien joué contre Buffalo. Nous avons trouvé un moyen de gagner, mais nous n’avons pas joué un bon match systématique. Ce soir [mardi], il n’y a aucune excuse. Nous avons tiré de l’arrière après quelques erreurs et nous n’avons jamais répondu », a soutenu Gorges, qui voyait ses coéquipiers et lui être blanchis du sommaire pour une première fois depuis le 16 novembre.

Au lendemain de cette rencontre du 16 novembre, les Canadiens s’étaient relevés, enregistrant quatre victoires de suite, dont une performance de six buts contre le Wild du Minnesota le 19 novembre. Maintenant, l’important c’est de savoir à quelle vitesse les Canadiens vont se relever. La réponse, jeudi soir, à Philadelphie.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI:
Faits saillants: Canadiens vs. Kings
Sommaire
Échos de vestiaire
Peter « Flanders » Budaj
Quand les chiffres parlent: L’identité Bourque