Le jeu des chiffres - 10 décembre 2013

mardi, 10.12.2013 / 21 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Le jeu des chiffres - 10 d\u00E9cembre 2013
MONTR\u00C9AL - Voici un r\u00E9sum\u00E9 en chiffres de l\'affrontement Canadiens-Kings pr\u00E9sent\u00E9 mardi.

MONTRÉAL - Voici un résumé en chiffres de l'affrontement Canadiens-Kings présenté mardi soir au Centre Bell.

14 – Nombre d’années, moins un jour, qui se sont écoulées depuis la dernière victoire des Kings de Los Angeles à Montréal, alors que la troupe de la cité des anges l’avait emporté par la marque de 4 à 2, grâce notamment à deux buts en avantage numérique, le 11 décembre 1999.

865 – Nombre de kilomètres de distance séparant les lieux de naissance des deux gardiens Britanno-Colombiens en présence, Carey Price étant originaire d’Anahim Lake et Martin Jones, qui disputait un troisième match en carrière dans la LNH provenant de North Vancouver.

8 –Nombre de secondes dont a eu besoin Alex Galchenyuk pour décocher trois tirs vers le filet défendu par Martin Jones lors du premier avantage numérique de la rencontre, où les Canadiens ont enregistré un total de sept tirs.

38 – Nombre de secondes qui s’étaient écoulées dans la rencontre avant que la première pénalité soit décernée à Drew Doughty des Kings pour avoir fait trébucher, à sa première présence sur la glace.

10 – Nombre de matchs qu’aura duré la séquence sans accorder plus de deux buts de Carey Price, le gardien de 26 ans ayant cédé sa place à Peter Budaj en deuxième période, après avoir accordé quatre buts pour seulement la quatrième fois de la saison.

36 - Nombre de matchs qui se sont écoulés depuis la dernière fois où le Tricolore a accordé six buts ou plus à son adversaire, alors qu’ils s’étaient inclinés 6 à 4 contre les Penguins de Pittsburgh, le 17 avril 2013.

6  - Nombre de mises en échec décernées par Alexei Emelin au cours de la rencontre, qui n’a pas pris de temps à reprendre là où il avait laissé, après avoir raté les 20 premiers matchs de la saison, récoltant toutefois 43 mises en échec en 11 matchs, bon pour le deuxième rang de l’équipe dans cette catégorie.

15 – Nombre de joueurs des Canadiens qui ont distribué au moins une mise en échec dans le match, seulement trois joueurs du Tricolore ne s’inscrivant pas sur la feuille dans cette colonne. (51, 55,79)

- canadiens.com

VOIR AUSSI:
Faits saillants: Canadiens vs. Kings
Sommaire
Peter « Flanders » Budaj
Quand les chiffres parlent: L’identité Bourque