Officiellement un immortel

lundi, 11.11.2013 / 20 h 39 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

MONTRÉAL – Chris Chelios fait dorénavant partie du plus sélect des clubs du monde du hockey.

Quatre mois après avoir appris qu’il avait mérité son laissez-passer, Chelios a officiellement fait son entrée au Temple de la renommée du hockey, lundi à Toronto, aux côtés de Scott Niedermayer, Brendan Shanahan, Geraldine Heaney et Fred Shero. L’un des plus grands défenseurs à avoir foulé une patinoire de la Ligue nationale, Chelios était visiblement ému lors de la cérémonie qui couronnait sa brillante carrière qui s’est amorcée en 1983-1984, à Montréal.

Chris Chelios reçoit sa plaque de la part du président du conseil d'administration du Temple de la renommée du hockey, Pat Quinn. (HHOF Images - Dave Sandford)

« J’ai commencé ma carrière à Montréal, dans une ville qui vit pour le hockey, avec des gars comme Bob Gainey, Larry Robinson et tous ces grands joueurs. Je ne pouvais être plus chanceux de faire mes débuts dans un tel environnement », admet Chelios, qui est arrivé à Montréal à l’âge de 22 ans. « Jamais je n’aurais aussi bien appris à devenir un professionnel, appris ce qu’il fallait pour gagner. Ils m’ont gracieusement transmis le flambeau. Serge Savard a également tant fait pour moi. »

En obtenant sa place parmi les immortels du hockey, l’ancien défenseur originaire de Chicago devenait du coup le 55e membre de l’organisation des Canadiens à effectuer son entrée au Temple de la renommée. Pas mal pour un joueur qui ne provenait pas d’un marché où le hockey est le sport numéro un et qui est passé près de tout lâcher quelques années avant que les Canadiens ne le sélectionnent au 40e rang lors de la séance de repêchage de 1981.

« C’est toute une sensation. Et quelle histoire folle. Le mot qui ne cesse de me venir en tête est comédie, surtout en raison du parcours que j’ai suivi », mentionne l’homme aujourd’hui âgé de 51 ans, qui a amorcé son ascension vers la LNH dans la SJHL à Moose Jaw, avant d’évoluer durant deux saisons à l’Université du Wisconsin. « Lorsque je pense à tout le support que j’ai eu pendant toute ma vie pour rendre mon rêve possible, c’est incroyable. »

Bien qu’il n’ait évolué que durant sept saisons à Montréal, Chelios aura laissé sa marque au sein du Tricolore, détenant toujours les records pour le plus de points (64) et de mentions d’aide (55) pour un défenseur recrue, en plus d’avoir mis la main sur le trophée Norris remis au meilleur défenseur de la LNH en 1988-1989. Échangé aux Blackhawks de Chicago au cours de l’été 1990 où il a passé presque neuf campagnes dans sa ville natale, il a ensuite fait ses valises pour Detroit à l’âge de 37 alors que plusieurs croyaient qu’il en était à ses derniers milles dans la Ligue. Ayant l’habitude de déjouer les pronostics, Chelios a passé neuf autres saisons avec les Red Wings, les aidant à remporter la coupe Stanley à deux reprises, avant de mettre un terme à sa carrière en 2009-2010 après 26 saisons, record qu’il partage avec le légendaire Gordie Howe.

Un peu comme « Monsieur Hockey » qui a longtemps impliqué sa famille dans le monde du hockey, Chelios a fait monter sa femme, ses deux garçons et ses deux filles sur la scène du Temple de la renommée à Toronto afin qu’ils partagent ce grand moment avec lui. Il a tenu à le faire puisque cela lui rappelait une situation qu’il avait vécu à ses débuts avec les Canadiens.

« La première journée où j’ai fait mon entrée dans le vestiaire à Montréal, j’ai vu tous les enfants des autres joueurs », se souvient Chelios. « J’avais tellement hâte d’avoir des enfants et de les emmener à l’amphithéâtre et de pouvoir patiner avec eux. Jamais je n’aurais pensé que ce serait si bon. Être parent est incroyable. »

En rejoignant au Temple de la renommée quelques-uns de ses premiers mentors à Montréal, Chelios a prouvé qu’il avait bien assimilé les leçons qui lui avaient été inculquées.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :
Discours d'intronisation de Chris Chelios
Top 10 - Chris Chelios au Temple de la renommée