Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Une guerre d’usure

samedi, 19.10.2013 / 23 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Une guerre d\u2019usure
Les Predators et les Canadiens se sont livr\u00E9s \u00E0 une guerre d\u2019usure samedi soir au Centre Bell.
MONTRÉAL – Les Predators et les Canadiens se sont livrés à une guerre d’usure samedi soir au Centre Bell.

Malheureusement, au terme de cette bataille, les hommes de Michel Therrien ont baissé pavillon, voyant deux de leurs coéquipiers tomber. Daniel Brière est entré accidentellement en collision avec Eric Nystrom tôt en deuxième période, ce qui l'a forcé à quitter la rencontre, victime d’une commotion cérébrale. De son côté, Brandon Prust a donné lourdement contre la bande en troisième période et après être resté au sol, a retraité au vestiaire avec une blessure au haut du corps qui sera réévalué lundi.

Brendan Gallagher marque
«C’est dur de voir des coéquipiers se blesser. Ça commence avec le respect. Nous avons des rencontres au cours de l’été pour en parler, mais ça demeure un jeu intense. Les gars veulent gagner et parfois, le respect est un peu moins là », a mentionné Francis Bouillon, qui disputait un premier match contre les Predators depuis son retour avec les Canadiens. «C’était un match difficile. Les deux équipes ont joué un style très physique.

«Je ne pense pas que c’était intentionnel », a pour sa part offert l’entraîneur-chef du Tricolore au sujet de la mise en échec qui a mis fin à la soirée de travail du joueur gatinois. «Ce sont seulement deux joueurs qui sont rentrés en contact. Je ne pense pas que le joueur de Nashville visait la tête. Ça arrive beaucoup. D’après moi, c’est un accident.»

Malgré le résultat final de 2 à 1 en faveur des hommes de Barry Trotz, Michel Therrien a bien aimé la façon de travailler de ses joueurs, spécialement en troisième période, alors que le demi-cercle de Pekka Rinne a été littéralement assailli par les chandails tricolores.

«Ce soir c’était presque une bataille dans la peinture bleue. La question était de savoir qui allait attaquer le plus le demi-cercle du gardien. Le succès venait de là. Je crois qu’on l’a bien fait en troisième sans être capable de marquer», a mentionné Michel Therrien, qui a notamment vu Lars Eller se faire refuser un but en début de troisième période, but qui aurait donné l’avance au Tricolore.

«Nous avons fait du bon travail pour foncer au filet », a soutenu Eller, qui s’est fait complice sur le but de Brendan Gallagher en première période, obtenant du même coup son huitième point de la saison. «Quand nous l’avons fait, nous avons créé quelque chose, soit une occasion de marquer, soit attirer une pénalité. Nous ne sommes pas contents avec notre départ dans le match, mais en général, nous croyons avoir fait du bon travail.»

Même si le début de rencontre n’a pas été en faveur des Canadiens, le reste du match a pris une tournure plutôt différente. Privés de Prust et de Brière, les joueurs n’ont pas baissé les bras et ont continué de travailler fort, jusqu’à la toute fin.

«Notre meilleure période a été la troisième. On a joué avec beaucoup de hargne en troisième période. Ça a été notre force en début de saison », a soutenu le pilote du Tricolore, qui voit son équipe au deuxième rang de la LNH pour le nombre de buts marqués en troisième période, tout juste derrière les Penguins. «On avait ça aussi en début de match plus tôt. Les Predators sont arrivés ici et ce sont eux qui ont imposé le rythme. Il a fallu s’ajuster à ça. À partir de la deuxième moitié de match, on a mieux joué et j’ai beaucoup aimé notre façon de jouer en troisième. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI:
Résumé du match
Le jeu des chiffres - 19 octobre 2013
Sommaire du match
Échos de vestiaire
Faits saillants de la rencontre