Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Les deux familles

lundi, 14.10.2013 / 16 h 40 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Les deux familles
Brian Gionta est un homme de famille. Heureusement pour lui, il en a deux. La sienne et les Canadiens.

WINNIPEG – Brian Gionta est un homme de famille. Heureusement pour lui, il en a deux. La sienne et les Canadiens.

Après avoir décidé de partir pour le long voyage avec un peu de retard pour être avec son plus vieux fils qui a été atteint par un virus, le capitaine des Canadiens a rejoint ses coéquipiers à Calgary pour y disputer le premier match. Ensuite, il a pris la direction d’Edmonton. Après la victoire de mercredi sur les Oilers, les chemins se sont encore une fois séparés. Alors que l’équipe prenait la route de l’Ouest, Gionta prenait celle de l’Est pour y rejoindre une fois de plus sa famille.

«Après Edmonton, ça a été le vol le plus difficile. Tu es dans les airs pendant cinq heures et tu veux revenir le plus tôt possible », a expliqué Gionta, qui a regardé ses coéquipiers l’emporter sur les Canucks par la marque de 4 à 1 samedi dernier en compagnie de sa famille. «Marc [Bergevin] et Michel [Therrien] ont été très compréhensifs. Le support à propos de ma famille a été grand. »

Gionta à l'entraînement

Le capitaine du Tricolore a toutefois pris la décision de reprendre une fois de plus l’avion, cette fois-ci en direction de Winnipeg, pour y affronter les Jets.

«Ça va être bon de revenir au jeu. Ça fait penser à autre chose. Il y a beaucoup plus que le hockey qui compte quand tu joues au hockey; ça met les choses en perspectives. De revenir est certainement rafraîchissant», a lancé Gionta qui a rejoint ses coéquipiers dimanche soir.

«On lui a offert de rester à la maison étant donné les circonstances », a mentionné Michel Therrien au sujet de cet ajout de dernière minute à la formation. «Mais il a quand même rejoint l’équipe. Je vois ça comme un excellent exemple de leadership. C’est un bon capitaine. On va l’essayer avec des joueurs différents mardi soir.»

À son retour au jeu, Gionta pourra bénéficier de l’apport de deux joueurs qui connaissent d’excellents moments, soit Lars Eller et Max Pacioretty.

«Les deux jouent bien en ce moment. Ça va être plaisant d’évoluer avec eux. Ce sont de gros gars qui patinent bien. Je vais seulement continuer de faire ce que je peux et de me démarquer», a lancé l’ailier droit, qui prend donc la place de Daniel Brière aux côtés de ces deux joueurs. «Par le passé, nous avons eu des problèmes avec notre profondeur parce que nous avons eu tellement de blessures. C’est bien d’avoir de la profondeur. C’est difficile de se défendre contre trois trios offensifs. Ça va être la clé du succès pour nous cette saison. »

Lorsqu’il mettra le patin sur la glace du MTS Centre de Winnipeg mardi soir, Brian Gionta deviendra le 80e joueur actif de la LNH à avoir disputé 700 matchs en carrière, un statut que l’attaquant de 34 ans prend avec un grain de sel.

«C’est bien de savoir que j’ai pu rester dans cette ligue aussi longtemps, mais quand tu vois les jeunes qui disputent un 50e ou un 100e match, tu les envies un peu et tu aimerais être dans leurs souliers », a lancé en rigolant Gionta, qui a disputé son tout premier match dans la LNH le 30 décembre 2001, à Edmonton. «C’est fou. Une minute tu t’imagines comme étant ce jeune espoir et la minute d’après, tu es le vieux bonhomme de l’équipe. Du jour au lendemain.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
En rafale
Gionta à l'entraînement
Il était une fois dans l’Ouest  
Jeu de la semaine