Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre

Duo de choc

vendredi, 11.10.2013 / 1 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
EDMONTON – Les motivations étaient multiples pour les joueurs des Canadiens jeudi soir à Edmonton. En particulier pour les jeunes Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher. Et les deux ailiers ont, encore une fois, répondu à l’appel avec brio.

Dans un premier temps, il y a Brendan Gallagher. Pour l’ailier droit de 21 ans, il s’agissait d’une première rencontre dans sa ville natale d’Edmonton.

«C’était vraiment cool. J’étais très excité d’être ici ce soir et de jouer devant plein d’amis avec qui j’ai grandi, en plus des membres de ma famille. J’ai vu beaucoup de matchs ici quand j’étais enfant, ce qui rendait encore plus spéciale la sortie du tunnel vers la patinoire», a lancé Gallagher qui avoue ne pas vraiment savoir combien de membres de son fan-club étaient dans l’assistance jeudi soir. «Je ne sais pas exactement, mais je sais qu’il y en avait quelques-uns. Je suis pas mal certain que ça allait dans les deux chiffres. »

Le fait qu’il s’agissait de son premier match à Edmonton était assez pour qu’il encadre la feuille de pointage. Mais disons qu’il pourra également prendre plaisir à regarder les deux points inscrits sur cette même feuille de pointage, tout juste à côté de son nom.

«Pas vraiment », a rigolé Gallagher lorsque la question à savoir s’il s’attendait à ce genre de performance lui a été posée. «Je ne sais vraiment pas à quoi m’attendre. Je voulais simplement contribuer et de noircir la feuille de pointage, c’est toujours plaisant.»

Son compagnon de trio, Alex Galchenyuk était du même avis, lui qui a notamment bénéficié du brio de Gallagher pour marquer son premier but de la saison, en troisième période.

«Il m’a dit avant le début de la troisième période qu’il allait me trouver sur la glace. Je lui ai demandé s’il était certain et il m’a répondu que oui. Puis, sur le deux contre un, il l’a fait. Il était tellement concentré. Il a fait tout un jeu. Directement sur mon bâton. Je lui donne beaucoup de crédit pour ce but», a mentionné Galchenyuk qui a cumulé maintenant sept points à ses quatre premiers matchs cette saison.

Pour l’ailier de 19 ans, la rencontre de jeudi soir représentait une réunion avec son ancien coéquipier du Sting de Sarnia, Nail Yakupov. Il s’agissait également pour plusieurs d’une occasion idéale pour comparer le 1er et le 3e choix au repêchage de 2012. Et dans cette confrontation, c’est le choix des Canadiens qui a eu le dessus.

«Je ne dirais pas que c’était une motivation supplémentaire, mais c’était différent », a concédé Galchenyuk après la rencontre. «Tu y penses un peu, au fait de jouer contre lui. Nous avons vécu ensemble pendant deux ans et nous sommes de bons amis. C’était une expérience unique. »

Avec ses performances fulgurantes de début de saison, Galchenyuk a rattrapé Yakupov pour le nombre de points marqués en carrière. Alors que le choix des Oilers compte 31 points en 52 matchs, celui des Canadiens en compte maintenant 34 en autant de rencontres.

Prenant les statistiques avec un certain grain de sel, le numéro 27 du Tricolore avoue que les deux points dont il se souviendra ne sont pas ceux inscrits à côté de son nom, mais bien ceux ajoutés au classement.

«Nous partons d’ici avec deux points », a conclu la première étoile de la rencontre.

Et c’est tout ce qui compte. Maintenant, cap sur Vancouver pour le troisième arrêt du plus long voyage de la saison.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI
Résumé Canadiens-Oilers
Sommaire du match
Faits saillants de la rencontre
Carnet de route : Edmonton