Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Un accès aux coulisses

vendredi, 04.10.2013 / 16 h 24 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Un acc\u00E8s aux coulisses
Le public l\u2019attendait avec impatience et le Tricolore voulait lui offrir. Mesdames et messieurs, accueillez la deuxi\u00E8me saison de 24CH : La s\u00E9rie.
BROSSARD – Le public l’attendait avec impatience et le Tricolore voulait lui offrir. Mesdames et messieurs, accueillez la deuxième saison de 24CH : La série.
 
À l’aube de la diffusion sur les ondes de Canal D et RDS du premier épisode de la deuxième saison du documentaire, qui présente un accès exclusif aux coulisses de l’équipe la plus prestigieuse de l’histoire de la LNH, les journalistes ont été invités à un visionnement de l’épisode en question, qui se termine avec la conclusion du match d’ouverture de mardi dernier face aux Maple Leafs.
 
De gauche à droite: Kevin Gilmore, vice-président exécutif et chef de l’exploitation, Club de hockey Canadien, Nicolas Poitras, vice-président, marketing, Services résidentiels, Bell, Francis Bouillon, Stéphane Laporte, producteur au contenu, Attraction Images, Marc Bergevin, vice-président exécutif et directeur général, Club de hockey Canadien et Justin Kingsley, producteur associé, Attraction Images.
Souhaitant offrir une expérience encore plus incroyable aux partisans du bleu-blanc-rouge, la série sera dorénavant présentée sur une base hebdomadaire comparativement à une fois par mois, ce qui permettra aux mordus du Tricolore d’avoir la sensation de suivre leurs favoris en temps réel.
 
« Notre but cette saison était de créer du contenu un peu plus convaincant et qui raconte des histoires. L’année dernière nous n’avions qu’un épisode par mois, c’était difficile de tout garder ensemble. C’était bien parce que cela donnait un accès aux coulisses aux partisans, mais l’emphase était plus sur les matchs que sur l’histoire derrière les matchs », explique Kevin Gilmore, vice-président exécutif et chef de l’exploitation des Canadiens. « Cette année nous voulions pousser cela un peu plus loin. Avec une émission hebdomadaire, ce sera plus actuel et en emmenant à bord [les producteurs] Stéphane Laporte et Justin Kingsley pour créer l’histoire, l’emphase sera mise non sur ce qui s’est passé sur la glace, mais sur l’histoire derrière. »
 
Partisan du Tricolore depuis sa tendre enfance, Stéphane Laporte n’a pas hésité longtemps avant d’accepter de se joindre à l’aventure 24CH. Bien qu’il soit déjà très occupé en étant impliqué dans différents projets 12 mois par année, le fait de produire une émission portant à l’avant-plan les faits et gestes de ses favoris était beaucoup trop alléchant pour lever le nez sur pareille opportunité.
 
« Je sens que j’ai réalisé un rêve de petit gars de pouvoir être dans le quotidien des Canadiens de Montréal », admet Laporte qui est notamment connu pour être derrière les succès télévisuels Star Académie, Le Banquier et La Voix. « D’aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours aimé les Canadiens. C’est dans le code génétique de beaucoup de monde à Montréal. De pouvoir raconter leur histoire, c’est un grand, grand privilège.
 
« Mon emploi du temps est vraiment chargé. Quand cette offre-là est arrivée, c’était la seule offre que je pouvais rajouter à mon carnet de travail », poursuit Laporte. « Habituellement, je trouve toujours une façon pour dire non à quelque chose parce que c’est vrai que je n’ai pas le temps. Je ne me sentais pas capable de dire non à cette offre. Je dors encore moins qu’avant, mais je suis habitué. C’est un gros défi de pouvoir produire une émission par semaine, mais c’est ça qui rendra 24CH vraiment connecté à l’actualité des Canadiens. »
 
Alors que les joueurs ne savaient pas trop à quoi s’attendre la saison dernière lorsqu’on leur a annoncé que des caméras suivraient leurs faits et gestes, ils sont beaucoup plus enclins à participer à ce projet cette année puisque l’équipe de production sera encore plus discrète, leur permettant d’être encore plus eux-mêmes en tout temps.
 
« Nous ne savions pas trop à quoi s’attendre l’année dernière. Ce qui est bien est que les caméras ne sont pas tout le temps dans nos visages. Nous ne voyons pas les caméras cachées dans le vestiaire, ça nous aide donc à être plus naturels », mentionne le défenseur Francis Bouillon. « Ce n’est pas seulement sur le hockey, c’est aussi sur les personnalités des joueurs. Lorsque j’étais plus jeune, je rêvais de voir une émission comme celle-là, quelque chose qui présenterait les dessous de l’équipe. »
 
Si les joueurs sont les acteurs principaux, les dirigeants et les entraîneurs occupent eux aussi un rôle important dans cette série. Déjà habitué de se présenter devant les caméras et les micros à tous les jours devant les nombreux journalistes montréalais, l’entraîneur-chef des Canadiens ne voyait aucun inconvénient à répéter l’expérience en 2013-2014, admettant même qu’il oublie parfois la présence des caméras.
 
« On est rendu habitué. Ça ne change pas grand-chose pour nous. Veux, veux pas, tu as tendance à faire attention les premières fois parce que tu sais que les caméras sont là », témoigne Michel Therrien. « Je vous mets au défi d’avoir des réunions avec vos patrons ou lorsque vous êtes en train de souper chez vous et qu’il y a un caméraman sur le coin de la table. Au début, tu fais attention comment tu manges, mais avec le temps tu t’habitues et tu échappes un peu de nourriture et tu te dis que ce n’est pas grave. »
 
Vous vouliez du naturel, vous voilà servis!
 
Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :

Le Club de hockey Canadien et Bell récidivent avec une deuxième saison du documentaire 24CH
Horaire complet de diffusion de 24CH