Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Bâtir de l’intérieur

samedi, 28.09.2013 / 12 h 40 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


B\u00E2tir de l\u2019int\u00E9rieur
Une \u00E9quipe est tr\u00E8s loin de n\u2019\u00EAtre que la somme des joueurs qui la compose.

BROSSARD – Une équipe est très loin de n’être que la somme des joueurs qui la compose.

C’est beaucoup plus que ça et c’est exactement ce que compte accomplir l’entraîneur-chef des Canadiens Michel Therrien au cours de la fin de semaine.

Contrairement aux plus récentes années où l’équipe participait à une retraite fermée, cette fois-ci, en raison de l’horaire plutôt serré, le Tricolore demeurera dans la région de Montréal.

Bataille devant le filet

«C’est important de créer cette chimie-là. On aurait aimé être à l’extérieur, mais on n’avait pas le temps de le faire. On s’est assuré de faire venir des gens qui vont nous aider là-dedans. On va avoir des activités avec les joueurs tout au long du week-end. Je crois beaucoup à l’importance de la chimie dans une équipe pour entamer la saison du bon pied», a mentionné le pilote du Tricolore qui a amorcé cette fin de semaine avec le sourire, en faisant rire un peu ses joueurs par la même occasion.

En effet, lors d’un petit jeu à l’entraînement où quelques coups de patin étaient à l’enjeu, le défenseur Andrei Markov s’est assuré de tester le cardio des entraîneurs en touchant directement la barre horizontale avec un tir d’un bout à l’autre de la glace.

«C’est un petit jeu qu’on fait toujours avec nos joueurs à la fin des entraînements. S’ils frappent la barre horizontale, les entraîneurs se doivent de faire cinq tours », a lancé Therrien avec le sourire, mais visiblement exténué, lors de sa conférence de presse. «C’est la première fois que ça arrive en douze ans. L’affaire là-dedans, c’est que je les ai sentis un peu trop contents de nous faire patiner. Je commence à avoir des doutes.»

En réussissant son coup, Andrei Markov est soudainement devenu le joueur le plus populaire au sein de ses coéquipiers, alors que les 22 autres joueurs sur la glace sont venus le féliciter en lui sautant dessus.

«Les probabilités étaient contre nous, mais il fallait bien que ça arrive à un moment ou à un autre », a lancé Eller qui a toutefois dû patiner un peu avec les autres joueurs de centre, après que Plekanec ait raté le filet. «Markov a frappé juste au bon endroit. Je ne l’ai jamais vu célébrer comme ça, même après avoir marqué un but en prolongation. Il a rendu l’entraînement plaisant aujourd’hui. »

Les joueurs célèbrent

«Je ne sais pas s’ils ont patiné à leur pleine vitesse. Peut-être, qui sait», a lancé Brandon Prust au sujet de l’effort mis par les entraîneurs lors de leurs longueurs en patin.

Même si l’attitude était plutôt à la blague et aux rires en fin d’entraînement, il y a eu quelques moments où le travail acharné a été à l’honneur, surtout lors de batailles devant le filet.

«De travailler les batailles devant le filet, c’est quelque chose qu’on fait tout la saison et ça nous a aidés la saison dernière », a soutenu Prust, qui pilotait un trio de poids lourds, avec George Parros, qui est prêt à revenir au jeu, et Travis Moen. «Ça nous aide en tant qu’équipe. Tu as du plaisir, mais en même temps c’est très sérieux et intense de se battre comme ça. »

Chose certaine, l’intensité risque de monter d’un cran au cours des prochains jours, alors que le match d’ouverture de la saison régulière approche à grands pas.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
Travailler devant le filet
Aperçu: Division Atlantique
Dans le bureau