La dernière étape

jeudi, 26.09.2013 / 12 h 40 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


La derni\u00E8re \u00E9tape
Les v\u00E9t\u00E9rans du Tricolore ont saut\u00E9 sur la patinoire jeudi matin, en vue du tout dernier match pr\u00E9paratoire de la saison 2013-2014, contre les S\u00E9nateurs.

BROSSARD – Les vétérans du Tricolore ont sauté sur la patinoire jeudi matin, en vue du tout dernier match préparatoire de la saison 2013-2014 contre les Sénateurs.
 
Au total, 13 joueurs en plus des deux gardiens se sont entraînés. Le capitaine Brian Gionta était du nombre et avait bien hâte de pouvoir finalement disputer un premier match préparatoire après avoir dû regarder son équipe se débrouiller sans lui depuis l’ouverture du camp.
 

Retour au jeu pour Gionta
« Tu veux retrouver ton synchronisme le plus rapidement possible. Tu utilises les matchs préparatoires pour ça. Par contre, l’an dernier ça n’a pas été le cas et tout le monde a plongé dans le bain dès le début. Ce n’est pas très différent cette année pour moi », explique Gionta, qui reprendra sa place au sein du trio piloté par Tomas Plekanec et complété par Rene Bourque.
 
Alors qu’une équipe principalement composée de jeunes espoirs a disputé le premier match de cette série aller-retour contre un alignement presque complet des Sénateurs, ce sera plutôt le contraire jeudi soir. Beaucoup de vétérans de la troupe de Paul MacLean ne feront pas le trajet par la 417. Malgré cela Daniel Brière rappelle qu’il ne faut pas s’attendre à une ballade de santé.
 
« Il n’y a pas une grosse différence entre les joueurs de la LNH et ceux de la Ligue américaine. Tu ne peux pas arriver là en pensant que ça va être un match facile. On l’a vu avec les Sénateurs hier [mercredi]. On avait une équipe jeune, mais ils ne nous ont pas pris à la légère et ça a paru », mentionne Brière au sujet de la défaite du Tricolore par la marque de 5 à 2. « Pour nous, ce qui importe, ce n’est pas vraiment la marque finale. Ce sont les derniers préparatifs avant le premier match de la saison. Il faut peaufiner les systèmes de jeu, les unités spéciales, les petits détails auxquels on a peut-être pas porté autant d’attention jusqu’à présent. On serre la vis un peu plus. Avant, c’était plus une évaluation des joueurs sur une base personnelle. Là, on tombe dans du plus sérieux. »
 
Même si le sérieux sera au rendez-vous, Brière rappelle toutefois qu’il ne s’agit que d’un match préparatoire et que bien que l’atmosphère à Montréal soit la même que lors de n’importe quel autre match de la saison, il ne faut se laisser emporter pour autant.
 
« Au dernier match, les entraîneurs veulent voir des joueurs qui se dévouent pour l’équipe. Je ne dirai pas que c’est un match crucial, mais les entraîneurs veulent certainement voir plus d’intensité et une meilleure préparation », a conclu le vétéran de 15 saisons dans la LNH.
 
Malgré le fait qu'il ne sera pas de l’alignement contre les Sénateurs jeudi soir, le défenseur Douglas Murray a démontré des signes encourageants par rapport à un éventuel retour au jeu, lui qui a été tenu à l’écart des entraînements et des matchs depuis le 18 septembre en raison d’une blessure au bas du corps. Le suédois était de retour sur la glace avec ses coéquipiers en matinée.
 
Murray s'approche d'un retour
« C’était la première fois que je pratiquais avec les gars en neuf ou dix jours. C’est juste un entraînement matinal léger, mais je crois que ça a bien été. Patiner avec l’équipe est un gros pas en avant pour moi », a soutenu le défenseur de 6-pieds-3.
 
Murray aurait peut-être souhaité participer à quelques matchs préparatoires avant le début de la saison, mais il sourit toutefois à l’idée de pouvoir être prêt pour le début de la saison régulière, le 1er octobre.
 
« Mes journées sont longues ici pour la réhabilitation. C’est difficile de simuler des situations de match à l’entraînement », a lancé Murray avant de répondre aux journalistes qui lui demandaient s’il allait être prêt pour le premier match de la saison : « Il va falloir que vous demandiez à l’entraîneur. Mais s’il a besoin de moi, je serai prêt et disponible. »
 
En attendant le 1er octobre, il reste encore un match à jouer et il débute à 19h30, au Centre Bell.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Retour au jeu pour Gionta
Alignement contre les Sénateurs
Huit joueurs cédés aux Bulldogs de Hamilton
Apprendre à la dure