L’expérience ne s’achète pas

lundi, 16.09.2013 / 23 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


L\u2019exp\u00E9rience ne s\u2019ach\u00E8te pas
MONTRÉAL – Alors que les jeunes tentent de faire leur place avec le grand club, les vétérans des Canadiens veulent démontrer qu’ils peuvent imposer le rythme.

Présentant des alignements majoritairement composés de jeunes joueurs depuis deux jours, les expériences se sont poursuivies du côté du Tricolore lundi face aux Bruins. L’entraîneur-chef Michel Therrien a pu bénéficier d’une occasion de voir à l’œuvre certaines des choses qu’il a testées au cours des dernières séances d’entraînement. L’une d’elle était le trio composé de David Desharnais, Max Pacioretty et Daniel Brière, qui s’est imposé dans la défaite de 6 à 3 des leurs.

Vraisemblablement une combinaison qui pourrait être utilisée lorsque s’amorcera la saison régulière, les vétérans sont heureux de pouvoir bénéficier des matchs préparatoires pour voir où ils se situent dans leur progression.

« C’est un match préparatoire. Les gars ont des choses à prouver. Il y en a qui ont certains rôles qui peuvent provoquer des pénalités chez les adversaires », explique Daniel Brière, qui a obtenu une mention d’aide sur le but de Max Pacioretty en deuxième période. « Pour nous les vétérans, ce qui est le plus important c’est de trouver une bonne chimie avec nos compagnons de trio. Ce n’était pas important ce soir de sortir et de marquer trois ou quatre buts, ce qui était important c’est de s’améliorer comme trio. On l’a vu sur plein de petits jeux. On fait des ajustements qui vont nous aider si on va continuer de jouer ensemble. »

Même s’il est dans la Ligue nationale depuis beaucoup moins d’années que Brière, Pacioretty fait partie d’un groupe de jeunes vétérans sur qui misera le Tricolore tout au long de la prochaine campagne. Meilleur marqueur du club au cours des deux dernières saisons, l’attaquant américain sait qu’il ne faut pas trop pousser la machine dès le début. Une longue saison l’attend et il entend faire tout en son possible pour reprendre le rythme graduellement.

« Vous ne voulez pas atteindre votre apogée trop vite. Il faut s’améliorer à chaque jour. Surtout pour moi qui joue avec un nouveau venu », témoigne Pacioretty, qui a disputé 18:59 face aux Bruins, un sommet chez les attaquants des Canadiens. « Nous voulons apprendre de chacun et parfois vous devez apprendre de vos erreurs. Je ne regarde pas beaucoup de séances vidéos, mais je vais définitivement visionner la partie de ce soir pour voir les tendances de Danny et espérons que nous pourrons bâtir de ça et devenir meilleurs à chaque jour. »

Alors que l’état-major du Tricolore a procédé à une série de 14 coupures suite à la rencontre de lundi, réduire ses effectifs permettra à Michel Therrien de pouvoir s’attarder un peu plus à la progression de ses vétérans. Il a pu constater que certains des jeunes espoirs de l’organisation ont encore du travail à faire avant de faire leur marque dans la LNH. Les prochains jours lui permettront de poursuivre ses expériences afin d’être fin prêt lorsque les vraies choses se mettront en branle dans deux semaines.

« C’était un match où il était difficile de juger nos jeunes joueurs. Certains d’entre eux ont connu des difficultés, on ne se le cachera pas. À partir des prochains entraînements on va séparer les gars en différents groupes », explique le pilote des Canadiens, qui a justement donné une journée de congé complète à sa troupe, mardi. « Oui j’ai hâte de vraiment travailler en profondeur avec les joueurs, oui j’ai hâte de disputer des vrais matchs, mais il faut trouver un bon équilibre. L’important c’est de s’assurer de faire de bons entraînements. Le 1er octobre c’est encore loin, mais on veut être prêts pour le début de l’année. On a encore des expériences à tenter. »

Hugo Fontaine ecrit pour canadiens.com


À VOIR AUSSI
Les Canadiens retranchent 14 joueurs
Sommaire: Canadiens-Bruins
Faits saillants: Canadiens-Bruins
Le jeu des chiffres - 16 septembre 2013