Laisser une bonne impression

lundi, 09.09.2013 / 14 h 18 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

BROSSARD – Les jeunes ont tout donné en cette dernière journée du camp des recrues des Canadiens. Leur sort est maintenant entre les mains de l’état-major du Tricolore.

Pour une première fois depuis le début du camp, les joueurs présents ont été mis à l’épreuve dans un véritable match de 60 minutes à temps arrêté, contrairement aux deux derniers matchs intra-équipe. Bénéficiant ainsi d’une dernière opportunité de se mériter une invitation au camp du Tricolore, qui s’amorcera plus tard cette semaine, la quarantaine de patineurs sur place ont tout fait pour laisser une impression favorable à leurs patrons.

« Je pense que j’ai connu des hauts et des bas durant le camp. Aujourd’hui c’était la dernière chance que les gars avaient pour se prouver », mentionne Zachary Fucale, qui a stoppé les sept lancers dirigés vers lui dans une victoire de 8 à 1 de son équipe. « De mon côté je voulais avoir ma meilleure performance sur la glace. Je n’ai peut-être pas reçu beaucoup de lancers, mais au bout du compte j’ai pris de bonnes décisions et j’ai fait des belles choses sur la glace. C’est du positif pour moi. »

Bien qu’il retrouvera vraisemblablement ses coéquipiers des Mooseheads de Halifax au cours des prochaines semaines, Fucale espère qu’il demeurera un peu plus longtemps à Montréal afin de vivre l’expérience d’un vrai camp d’entraînement de la Ligue nationale. Conscient que ce ne sont pas tous les joueurs au camp des recrues qui obtiendront cette opportunité, le gardien de 18 ans croit qu’il a tout fait en son possible pour être un de ces élus.

« Marc Bergevin nous avait dit au début du camp des recrues que ceux qui seraient invités au gros camp, l’auraient mérité. Ce n’est pas donné des choses comme ça. Aujourd’hui c’était la première fois que nous embarquions sur la glace pour un vrai match. Je voulais jouer le meilleur match que je pouvais jouer, je crois que ça s’est bien passé pour moi », raconte le choix de deuxième ronde des Canadiens au dernier repêchage. « En vivant le plus d’expériences comme celle du camp, ça nous rend plus confortable. On commence à s’habituer à l’environnement et tout ce qu’il y a autour. Ça ne va que nous aider dans le futur. »

Un autre joueur qui a laissé une bonne impression est l’attaquant Connor Crisp. Davantage reconnu pour son style physique sur la patinoire, le centre originaire d’Alliston en Ontario a fait parler de lui en raison de ses talents de marqueur, marquant trois des huit buts de son équipe. Le principal intéressé avait d’ailleurs prédit un gros match de sa part.

« Hier soir, je disais justement à Fucale que je devrais plutôt être un joueur de finesse. Regardez ce qui est arrivé aujourd’hui », admet à la blague Crisp au sujet de son tour du chapeau. « C’était mon premier camp des recrues et je voulais laisser une bonne impression. Lors du camp de développement plus tôt cet été, je n’ai pas pu beaucoup patiner en raison d’une blessure. Je me sens maintenant à 100 % et je me sens bien sur la glace. Les choses commencent à se placer pour moi. »

Joueur plutôt méconnu des partisans lorsque les Canadiens l’ont réclamé avec le 71e choix du repêchage 2013 de la LNH, Crisp avait surtout défrayé les manchettes lorsqu’il avait effectué un remplacement d’urgence devant le filet de son équipe dans les rangs juniors la saison dernière. L’un des objectifs du jeune attaquant de puissance était de faire oublier cette histoire et de montrer à tous qu’il peut être un élément important en zone offensive.

« Démontrer que je suis beaucoup plus qu’un joueur qui a évolué comme gardien une fois était une des choses que je voulais faire lors de ce camp. On me pose encore beaucoup de questions là-dessus, mais ce n’est arrivé qu’une seule fois », laisse entendre Crisp. « Je voulais venir ici et montrer aux gens ce que je pouvais faire sur une patinoire, que je suis un attaquant et que je suis ici pour faire l’équipe en tant qu’attaquant de puissance qui amène un élément physique sur la glace. Je crois que j’ai accompli ça cette semaine. »

Maintenant que tout est hors de leur contrôle, Fucale, Crisp et le reste des joueurs présents n’auront pas à attendre trop longtemps puisque les jeunes invités au camp du Tricolore devraient avoir leur réponse d’ici les prochaines heures. Place au suspens.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
La balle est dans leur camp
Questions/Réponses avec Parros et Prust
Une chance en or
Une affaire de famille
Sous le signe de la continuité