Sous le signe de la continuité

mardi, 03.09.2013 / 14 h 47 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

LAVAL-SUR-LE-LAC – Le temps était peut-être incertain mardi au tournoi de golf des Canadiens, mais les sourires, eux, étaient bien accrochés, à l’aube de la saison 2013-2014.

À leur arrivée au terrain, les dirigeants de l’équipe ont passé quelques minutes en compagnie de la mer de médias qui les attendaient, histoire de donner le coup d’envoi officiel à la saison.

D’entrée de jeu, le propriétaire Geoff Molson s’est dit satisfait des nouvelles acquisitions de Marc Bergevin au cours de la saison morte.

«Marc savait exactement ce qu’il voulait faire pour rendre notre équipe plus grosse et plus forte. Il a eu quelques occasions de le faire et heureusement, il a réussi. Il est satisfait et s’il est satisfait, je le suis également», a lancé Molson qui n’a pas hésité à également lancer des fleurs au gagnant du trophée Norris, P.K. Subban, rappelant au passage que la prolongation de contrat du défenseur faisait partie des éléments importants de la prochaine saison. «En tant que propriétaire, je suis très fier du trophée Norris remporté par P.K. Je sais qu’une des priorités de Marc est de régler le dossier de P.K. »

Le propriétaire du Tricolore a également fait quelques commentaires relativement au réalignement des divisions au sein de la LNH.

«Pour les partisans, c’est beaucoup mieux parce qu’ils vont avoir l’occasion de voir toutes les équipes jouer au Centre Bell. Ça, c’est une bonne chose», a lancé Molson, qui se tient loin de la boule de cristal des «experts» lorsqu’il est temps de prédire le classement de la prochaine campagne. « C’est difficile de prévoir où on va terminer et quels sont les objectifs. On veut avoir la meilleure équipe possible et on veut faire les séries. Dès qu’on fait les séries, on ne sait jamais ce qui peut se passer. »

Alors que Geoff Molson pense aux partisans lorsqu’il est question de réalignement, le directeur général Marc Bergevin y voit plutôt de nouveaux défis.

«Dans notre division, Toronto s’est amélioré, Ottawa s’est amélioré, Buffalo va être meilleur, Boston c’est une bonne équipe, Detroit arrive. Ça ne sera pas facile », a soutenu Bergevin, qui rappelle que 82 matchs, ça fait bien du hockey à jouer. «Sur 82 parties, il y a toujours des moments où ça va être plus difficile. Peut-être qu’à un moment où à un autre, on va en perdre quatre ou cinq de suite. Toutes les équipes passent par là et il va falloir s’adapter. C’est une saison qui va être intense du début à la fin. »

Soulignant le fait qu’il faut éviter les blessures à tout prix, Bergevin en a profité pour faire un résumé du bilan médical de ses troupes.

«Gionta va être prêt, si ce n’est pas au début de la saison, ce ne sera pas longtemps après. Eller va très bien et débutera la saison. Parros ne sera pas là au début de la saison, mais ça ne sera pas long non plus. Carey Price est complètement rétabli», a mentionné Bergevin, rappelant que dans le cas d’Alexei Emelin, cela prendra encore quelques mois.

Bergevin a également mentionné avoir rencontré Carey Price à propos de la dernière saison et il assure que le gardien de 26 ans est fin prêt pour le prochain défi.

« J’ai eu une excellente discussion avec Carey. On va bien l’entourer et il va connaître une bonne saison cette année», a ajouté Bergevin, louangeant le travail de Stéphane Waite, le nouvel entraîneur des gardiens de but, avec qui il a travaillé à Chicago. «Sa crédibilité est établie. Ce qu’il a fait à Chicago avec deux gardiens différents, gagner deux coupes, ça parle de soi-même. »

Alors que tout le monde, y compris Waite, se rencontrait pour une première fois sur le terrain de golf, c’est au cours de la semaine prochaine qu’ils se mettront au boulot, alors que le camp d’entraînement se mettra en branle. Même si Michel Therrien s’est accordé, de même qu’à son personnel d’entraîneurs, une pause avant le camp, le pilote du Tricolore a bien hâte de mettre ses troupes au boulot.

«On amorce le camp d’entraînement avec un esprit ouvert. J’ai une bonne idée d’où je m’en vais, mais on laisse toujours place aux changements», a mentionné Therrien, qui veut amorcer la campagne sous le signe de la continuité. «Je vois cette saison-là avec beaucoup d’enthousiasme. On a établi nos bases l’an dernier, on a établi une éthique de travail. C’était une année d’apprentissage qui s’est très bien déroulée. C’est un pas dans la bonne direction. »

Maintenant qu’un pas a été fait dans la bonne direction, il suffit d’en faire un autre.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

À VOIR AUSSI
Lorsque votre pays appelle 
De retour sur les verts 
40 joueurs seront au camp d'entraînement des recrues