Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

La ville en couleur

samedi, 17.08.2013 / 13 h 57 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


La ville en couleur

MONTRÉAL – Être couvert de poudre colorée tout en courant un cinq kilomètres n’est peut-être pas votre activité typique du week-end, mais les 15 000 coureurs au Circuit Gilles-Villeneuve samedi étaient sur place pour recevoir chacune des particules.

De retour au Parc Jean-Drapeau pour une deuxième année consécutive après une première édition couronnée de succès en octobre dernier, l’édition 2013 du Color Run a de nouveau mis en vedette des coureurs de tous âges et de tous les niveaux. L’événement s’est également associé à La Fondation des Canadiens pour l’enfance pour une deuxième année d’affilé.

« On voit qu’au Québec qu’un mouvement prend forme. Les gens réalisent qu’être actif devient [progressivement] important », affirme Geneviève Paquette, directrice exécutive de la Fondation des Canadiens pour l’enfance, qui était très satisfaite de l’incroyable appui qu’a reçu l’événement qu’on qualifie du '5km le plus heureux de la Planète'. « C’est amusant de voir comment les gens répondent à l’appel d’un événement [comme le Color Run] qui est très accessible. Vous n’avez pas besoin d’être un coureur. Vous n’avez pas besoin de vous entraîner à tous les jours pour y participer. C’est accessible aux personnes de tous les âges, de tous les niveaux de condition physique et je crois que les personnes s’identifient à cela. »

Les participants ont passé au travers de quatre différentes « zones de couleurs » au cours de leur parcours sur la légendaire piste de course. Les t-shirts blancs qu’ils portaient au début de la journée ont chacun été couverts de poudre orange, bleu, jaune et rose. Malgré qu’ils fussent recouverts de poudre de la tête au pied à la ligne d’arrivée, tous avaient un large sourire. C’est exactement ce que Paquette espérait au bout du compte.

« Il y a beaucoup de jeunes qui ne sont pas habitués de bouger et d’être actifs. Il a été démontré dernièrement que 78 % des jeunes veulent avoir du plaisir lorsque vient le temps de faire une activité physique. Ce qui était exactement l’objectif de la journée d’aujourd’hui », explique-t-elle. « Le Color Run n’est pas une course chronométrée. Il n’y a pas de vainqueur. Vous marchez, vous bougez et vous avez du plaisir avec beaucoup d’autres personnes. Vous rassemblez les gens qui ont un objectif commun et c’est l’activité physique.

Le Color Run a également donné l’opportunité à Fondation des Canadiens pour l’enfance de rejoindre un auditoire qui ne lui est pas nécessairement familier avec une partie importante de son mandat.

« De pouvoir parler à 15 000 personnes au sujet de notre fondation [est une incroyable opportunité] », poursuit Paquette. « Ce n’est pas notre marché typique. Ce ne sont pas nécessairement des personnes qui achètent des billets de hockey ou qui suivent les Canadiens. C’est toute une opportunité pour nous de parler à un nouveau public pour leur faire découvrir la fondation. Pour eux de voir les Canadiens, des joueurs de hockey qui sont des modèles et des athlètes qui prennent l’activité physique au sérieux, nous espérons que nos partisans et tous ceux qui font partie de notre grande communauté sont également actifs. C’est très important pour nous d’être associés à un événement qui lance un message si puissant. »

Le message a certainement été entendu par les milliers présents qui ont fièrement affiché leurs couleurs aux côtés de leurs parents et amis lorsqu’ils ont franchi le fil d’arrivée.

Matt Cudzinowski écrit pour canadiens.com. Texte traduit par Hugo Fontaine.

À VOIR AUSSI
Quand l’entraîneur invite 
L’été de Galchenyuk 
Le Noël des campeurs 
Questionnaire hedbomadaire