Sentiment de déjà vu

mercredi, 26.06.2013 / 9 h 41 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

MONTRÉAL – La façon que la saison 2012-2013 de Brian Gionta s’est terminée avait un air familier pour le capitaine du Tricolore.

Il savait exactement ce qui n’allait pas dès qu’il a entendu son bras faire « pop ». Après avoir raté les quatre derniers mois du calendrier 2011-2012 suite à une déchirure au biceps du bras droit, Gionta n’avait pas besoin d’attendre le diagnostic du docteur lorsqu’il a ressenti une douleur similaire au bras gauche au mois de mai.

« Je l’ai su tout de suite. C’était un jeu malchanceux en zone neutre. Mon bras est demeuré coincé sur un autre gars et il s’est tourné de la mauvaise façon », explique l’ailier de 34 ans, qui s’est blessé au biceps du bras gauche lors du match # 1 face aux Sénateurs ce printemps. « C’est décourageant. Le fait que peu de personnes l’ont déjà vécu et que ça se produise deux ans de suite, c’est difficile de vivre avec ça. Nous espérons [que je serai de retour] pour le début du prochain camp d’entraînement. C’est un long parcours mais je l’ai déjà fait et je l’ai complété, je sais donc ce qui m’attend. »

Faits saillants Brian Gionta

Le bon côté de l’expérience qu’a vécue Gionta lorsqu’il a récupéré de son opération au biceps est qu’il sait déjà comment revenir plus fort que jamais. Ayant été à l’écart du jeu durant la plus longue période de sa carrière la saison dernière, le natif de Rochester dans l’État de New York n’est l’un de seulement six joueurs des Canadiens à avoir pris part aux 48 matchs du calendrier régulier compressé. Le vétéran de 11 saisons dans la LNH a également terminé au deuxième rang des meilleurs buteurs de l’équipe avec 14, dont trois buts gagnants, en plus de faire passer son différentiel de moins-7 en 2011-2012 à plus-3 en 2012-2013.

« Le plus tôt qu’ils procèdent [à l’opération], le plus facile ce sera parce que si vous attendez trop longtemps et que le muscle forme une boule, du tissu cicatriciel se forme et s’attache au muscle », décrit Gionta au sujet de l’opération puisqu’il en connait maintenant tous les secrets. « Dès que la douleur a disparu et que le tendon s’est rétabli, j’ai vraiment commencé à être confortable au milieu de l’été [l’année dernière] et c’est à ce moment que j’ai pu commencer à pousser sans m’inquiéter. Lorsque j’ai enfilé un protège-coude l’année dernière environ trois mois après l’opération, c’était sensible mais je ne m’en faisais plus avec ça. J’espère que ce sera pareil cette fois-ci. »

À l’aube de la cinquième et dernière année de son contrat avec les Canadiens, le capitaine prévoit arriver au camp en septembre avec une paire de bras en santé et le désir de vouloir se prouver. Témoin de nombreux événements depuis son arrivée : les célébrations du Centenaire en 2009 et le parcours jusqu’en finale de l’Association de l’Est de 2010, la décevante dernière position en 2012 jusqu’au ménage effectué chez les entraîneurs et les dirigeants l'été dernier, Gionta est prêt à guider le Tricolore vers un endroit où le champion de la coupe Stanley en 2003 est familier : au sommet.

« Je crois de tout cœur à cette équipe et à ce que nous pouvons accomplir. Ces gars ont bataillé avec acharnement durant toute la saison », explique Gionta, de qui l’équipe a effectué un saut prodigieux au classement, passant de la 15e place au deuxième échelon dans l’Est en l’espace d’une année. « Ce qui m’a le plus impressionné c’est la façon que nous avons rebondi. Lorsque nous subissions une dure défaite ou que nous avions offert une performance décevante, ça n’a pas duré longtemps. Plus tôt cette année, lorsque nous connaissions une séquence de trois matchs sans victoire et que nous ne jouions pas notre meilleur hockey, nous avons continué de travailler et nous avons crus en nos moyens. Cela démontrait beaucoup de caractère et nous avons besoin de cela pour gagner. »

Shauna Denis écrit pour canadiens.com. Texte traduit par Hugo Fontaine.

VOIR AUSSI
Top 10 - Les plus grands vols au repêchage
Voir de l’avant
Concours - La course folle
Top 10 - Meilleurs 25e choix au repêchage