Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Une solide saison

jeudi, 20.06.2013 / 15 h 48 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
X
Partagez avec vos amis


Une solide saison

MONTRÉAL – Alexei Emelin a trouvé son erre d’aller en 2012-2013.

Arrivé de la Russie en 2011-2012 après avoir passé les sept dernières saison dans la Superligue Russe et dans la KHL, l’adaptation de Emelin en Amérique du Nord ne devait pas seulement se faire au niveau de la glace. Ne connaissant pas la culture, la langue et le système à sa première année à Montréal, Emelin a tranquillement fait la transition vers la vie en tant que joueur des Canadiens, amassant sept points en 67 matchs à sa saison recrue.

Mon nom est Emelin

Un an plus tard, le défenseur de 27 ans s’est ancré plus solidement dans son rôle, aux côtés de son compatriote Andrei Markov, amassant 12 points en seulement 38 matchs en 2012-2013. Voyant son temps de jeu moyen augmenter de près de deux minutes et demi par rapport au 17 :17 de l’année précédente, Emelin est passé d’un différentiel de moins-18 à plus-2.

«Ma deuxième saison a été beaucoup plus facile pour moi », a admis Emelin qui a mené les Canadiens au chapitre des mises en échec pour une deuxième saison de suite. «Tout d’abord, en raison de l’expérience que j’ai pu acquérir lors de ma première année et ensuite, parce que j’étais plus confortable avec la langue. Ce sont les deux différences majeures entre ma première et ma deuxième année.»

Élément important de l’engrenage des Canadiens en désavantage numérique et présence physique dévastatrice à la ligne bleue, Emelin a vu sa deuxième campagne se terminer plus abruptement qu’il ne l’aurait souhaité. Le 6 avril, il a tenté de faire quelque chose qu’il avait réussi avec succès 345 fois en tant que joueur de la LNH. Il a appliqué une solide mise en échec à Milan Lucic des Bruins de Boston. Toutefois, le résultat a été une déchirure d’un ligament croisé antérieur et médian.

Même s’il a du passer la fin de la saison sur les lignes de côté en plus de passer sous le bistouri en mai, Emelin n’a aucune intention de modifier sa façon de jouer lorsqu’il sera de retour dans l’alignement, en novembre prochain.

«Je ne crois pas que ça va changer grand-chose. Ce qui m’est arrivé aurait pu arriver à n’importe qui », a expliqué Emelin, qui a distribué 110 mises en échec en 38 matchs cette saison. «Je vais continuer à jouer le même style. C’était juste de la malchance. Tu pourrais marcher dans la rue, trébucher ou frapper quelqu’un par accident et souffrir du même genre de blessure. C’était le jeu à faire, mais le résultat a été celui-là.»

De perdre le solide défenseur pour les 10 derniers matchs de la saison et les séries éliminatoires a laissé un trou béant chez les arrières des Canadiens. Après avoir accordé en moyenne 2,34 buts au cours des 38 premiers matchs, le Tricolore a présenté une moyenne de 3,5 buts alloués après avoir perdu les services du Russe. Même si les partisans aimeraient bien voir Emelin dans l’alignement pour le match d’ouverture en 2013-2014, le jeune homme n’a aucune intention de brusquer son processus de réhabilitation.

«Je ne crois pas que je dois essayer de revenir plus tôt parce que c’est une blessure difficile à guérir », a-t-il expliqué à propos des six mois de convalescence prévus. «Je veux revenir prêt. Je ne veux pas me forcer à revenir avant d’être en parfaite santé.»

Emelin passera l’été Montréal en compagnie du groupe de thérapeutes de l’équipe. Lorsqu’il fera finalement son retour avec le Tricolore il sera prêt à reprendre sa progression là où il avait laissée, sur la pente ascendante.

«Pour moi, c’est très important de progresser en tant que joueur de la LNH», a-t-il soutenu. «Je ne veux pas faire du sur place ou connaître un recul. Je veux aller de l’avant chaque année et devenir meilleur.»

Shauna Denis écrit pour canadiens.com. En collaboration avec Matt Cudzninowski. Traduit par Vincent Cauchy.

VOIR AUSSI
Faits saillants: Emelin
Montréal et Toronto seront cohôtesses des championnats mondiaux juniors 2015 et 2017 de l'IIHF
Un bon soldat
Un rêve devenu réalité
Concours "Jouez au DG"