Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Faire bonne impression

mardi, 11.06.2013 / 9 h 50 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Faire bonne impression

MONTRÉAL – Quatre ans après avoir été repêché par les Canadiens, Gabriel Dumont a démontré qu’il pouvait faire sa marque au niveau professionnel.

Depuis le moment où il a fait son arrivée dans l’organisation, tous les observateurs s’entendaient pour dire que le Tricolore mettait la main sur un joueur qui, en plus de posséder un don pour déranger continuellement ses adversaires, pouvait également se débrouiller offensivement. Ses 51 buts inscrits à sa dernière saison junior avec les Voltigeurs de Drummondville sont là pour le prouver.

S'entraîner comme un pro: Gabriel Dumont

Sa progression chez les professionnels s’est faite graduellement et il a dû effectuer son apprentissage auprès de trois entraîneurs différents en autant de campagnes dans la Ligue américaine. Maintenant un jeune vétéran chez les Bulldogs, le centre originaire de Dégelis s’est affirmé comme l’un des éléments importants au sein de la troupe de Sylvain Lefebvre, se méritant un essai dans la LNH en fin de saison.

« C’est sûr que c’est une saison que je vais me souvenir longtemps », affirme Dumont, qui est demeuré dans l’entourage des Canadiens durant presque deux mois en 2012-2013, disputant 10 rencontres en cours de route. « J’ai passé beaucoup de jours à l’hôtel, mais j’ai beaucoup apprécié mon séjour ici et j’ai pris beaucoup d’expérience. »

Bien qu’il ait passé une bonne partie de la saison à Montréal, Dumont s’est distingué dans la Ligue américaine en terminant en tête des pointeurs de son équipe avec 31 points, malgré le fait qu’il n’ait participé qu’à 55 parties, soit 21 de moins que le total de matchs disputé par les Bulldogs. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il s’était mérité une invitation au camp d’entraînement des Canadiens en janvier. Il n’a peut-être pas réussi à se tailler un poste avec le grand club à ce moment-là, mais son excellente prestation durant cette courte audition avait laissé une impression favorable aux yeux des dirigeants montréalais.

Lorsqu’il fut rappelé par le Tricolore, le jeune centre de 22 ans n’a pas semblé être intimidé par les joueurs plus expérimentés et plus imposants que lui. Match après match, il s’est fait remarquer par les équipes adverses en les dérangeant constamment et en trouvant même le moyen d’inscrire son nom sur la feuille de pointage, récoltant au passage un but et trois points. Dumont espère maintenant qu’il en a suffisamment fait pour être de retour l’an prochain et cette fois, sur une base permanente.

« Mon contrat est maintenant terminé, j’espère maintenant pouvoir signer un nouveau contrat avec les Canadiens et jouer à Montréal à temps plein », soutient Dumont, qui deviendra joueur autonome avec restriction cet été. « C’est une décision que les dirigeants auront à prendre. J’ai vraiment fait de mon mieux. J’ai senti que j’avais ma place avec le grand club, mais en fin de compte, ce sont eux qui vont décider. »

Alors que l’état-major des Canadiens a affirmé à plus d’une reprise que l’avenir de l’équipe passait par le développement des jeunes, les chances que Dumont remporte son pari sont excellentes.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR ÉGALEMENT
S'entraîner comme un pro: Gabriel Dumont
Finale au photo-finish
Souvenirs de 1993 : Patrick Roy
Bâtir sur l'expérience
Nouvelle Place du Centenaire
Évaluation en cours