Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Fixer la barre

samedi, 11.05.2013 / 17 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Fixer la barre

BROSSARD – Un pas de géant. Voilà ce qui caractérise la saison 2012-2013 des Canadiens.

Venus ramasser leurs effets personnels au Complexe sportif Bell samedi matin, les joueurs des Canadiens en ont profité pour rencontrer les membres des médias et surtout, faire le bilan sur la courte saison qui vient de s’achever. Le contexte était bien différent de l’an dernier alors qu’au pareil moment, l’équipe avait terminé au 15e rang dans la Conférence de l’Est.

«Ça a été différent cette saison », a expliqué d’entrée de jeu le joueur de centre Tomas Plekanec, qui fait partie de l’organisation des Canadiens depuis ses débuts dans la LNH, lors de la saison 2003-2004. «Dès le jour 1, tout le monde était au diapason, tout le monde était discipliné et tout le monde a suivi les règles. La discipline et le désir de connaître du succès ont été les éléments les plus importants pour nous.»

Avec l’entrée en scène du directeur général Marc Bergevin le 2 mai 2012, et les nombreux éléments clés, dont l’entraîneur-chef Michel Therrien, qui sont apparus dans le giron des Canadiens, les vétérans, tout comme les nouveaux venus, ont été charmés par le concept d’équipe, préconisé par ceux-ci.

Commentaires de Francis Bouillon

«Je crois que l’aspect le plus positif à retirer de cette saison est le changement de culture. Les joueurs sont responsables de leurs actes et il faut comprendre que dans une ville comme Montréal, les attentes sont la victoire. Tout autre résultat est inacceptable. Nous avons un groupe de joueurs ici qui a vraiment acheté cette idée et nous nous sommes concentrés sur le fait d’avoir de meilleurs résultats cette année que par le passé», a lancé Josh Gorges qui vient de conclure une septième saison dans l’uniforme bleu-blanc-rouge et qui regarde déjà en direction de sa huitième. «L’avenir est prometteur. C’est triste de perdre. Si tu ne remportes pas le dernier match de la saison, c’est une saison infructueuse pour l’équipe. Ce n’est pas différent pour nous. Il faut apprendre de cette expérience, aussi difficile que ça puisse être.»

Avec la fin de saison et l’été, c’est également la valse des contrats et l’ouverture du marché des joueurs autonomes qui approche. Et selon quelques joueurs des Canadiens, les résultats surprenants de l’équipe en 2012-2013 donneront certainement de bons appâts à Marc Bergevin pour pêcher du gros poisson.

«Même s’il n’est en poste que depuis un an, il a fait un travail extraordinaire. C’est un gars simple, avec qui il est facile de parler. Il te demande ton avis. Je suis certain qu’il y aura d’autres changements au cours de l’été et je suis certain qu’il fera tout en son pouvoir pour améliorer l’équipe», a lancé Rene Bourque qui s’est beaucoup mieux intégré dans sa nouvelle ville d’adoption au cours de la plus récente saison que lors de son arrivée en 2011-2012. «Tout le monde veut jouer à Montréal. Tous les joueurs veulent avoir la chance d’enfiler le chandail des Canadiens pour au moins un match dans sa carrière. Et je crois qu’avec la saison qu’on a eue, ça va être encore plus facile d’attirer des joueurs à Montréal.»

Commentaires de P.K. Subban

Même si la saison 2012-2013 n’a pas été aussi catastrophique que la précédente en terme de blessures, alors que le Tricolore avait terminé au premier rang de la LNH à ce chapitre, certains éléments clés des Canadiens ont tout de même raté de précieux matchs, rendant la fiche de 29-14-5 encore plus impressionnante. Des commotions à Raphael Diaz et Rene Bourque, en passant par la blessure à Alexei Emelin et les pertes de Lars Eller, Brian Gionta, Brandon Prust, Ryan White et Carey Price en séries, le Tricolore a eu son lot de joueurs manquant à l’appel. Cela n’a toutefois pas empêché la troupe de Michel Therrien de terminer au sommet de la division Nord-Est, en plus finir au quatrième rang pour le nombre de buts marqués et en milieu de peloton pour le nombre de buts accordés.

Rencontrant les médias pour la première fois depuis une blessure subie au ligament croisé médian lors du match #4 de la série contre les Sénateurs, Carey Price a assuré qu’il serait à 100% pour l’ouverture du camp d’entraînement, qu’aucune chirurgie n’allait être nécessaire et surtout que la motivation allait être au rendez-vous cet été, afin de revenir au meilleur de sa forme à l’automne.

«J’ai vraiment aimé notre attitude que nous avons eue tout au cours de la saison. De faire tout ce chemin d’où nous étions l’an dernier jusqu’où nous avons terminé l’année, il y a beaucoup de positif. Mais au final, avec la façon que ça s’est terminé, ça laisse un goût amer et ça va être une motivation de plus pour l’été prochain. Nous allons être prêts à faire d’encore de plus grands pas la saison prochaine», a soutenu le cerbère qui s’est retrouvé encore une fois parmi les gardiens les plus utilisés dans la LNH en saison régulière, avec 38 départs.

En plus des statistiques d’équipes, certains individus sont sortis du lot, notamment Brendan Gallagher, en nomination pour le trophée Calder et P.K. Subban, en nomination pour le trophée Norris. Toutefois, comme le rappelle le jeune défenseur du Tricolore, l’individu seul n’est rien. Il se doit d’avoir une équipe qui l’entoure.

Commentaires de Lars Eller

«Tous les succès individuels proviennent du fait que nous soyons une équipe. Quand ton équipe passe de la 15e à la 2e position, ce n’est pas à cause d’un ou deux joueurs, c’est à cause de l’équipe. Nous avons fait un excellent travail toute l’année pour travailler en tant qu’équipe. Tout le monde était au diapason», a soutenu Subban qui, tout comme les partisans et ses coéquipiers, s’attend à beaucoup de la saison 2013-2014. «Nous pouvons retirer beaucoup de positif de cette saison ; nous avons des jeunes joueurs qui en étaient à leurs premiers matchs en séries et je suis certain que c’était une excellente expérience pour eux. L’an prochain, les attentes seront encore plus élevées. Les gars amorcent l’été avec sérieux et nous serons prêts pour l’an prochain.»

Le héros obscur de la saison partageait le même avis.

Avec ce que nous avons accompli cette année, nous avons placé la barre haute», a mentionné pour sa part l’attaquant Brandon Prust qui a terminé au premier rang des attaquants du Tricolore pour le nombre de mises en échec. «On a hâte. Nous avons fait des bonds de géant cette année et nous avons fait nos preuves et démontrer à tout le monde le genre d’équipe que nous avions. Le futur est brillant.»

Maintenant qu’une nouvelle barre a été fixée, il ne reste plus qu’à l’atteindre. Rendez-vous en septembre.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

À VOIR ÉGALEMENT
Ce qu'ils ont dit
Tous les échos de vestiaire
Toute bonne chose a une fin
Questionnaire hebdomadaire
Top 25 - Meilleures photos 2012-2013