Ma coupe Memorial: Josh Gorges

lundi, 20.05.2013 / 9 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
MONTRÉAL – Après la coupe Stanley, la coupe Memorial fait partie des trophées les plus convoités dans le monde du hockey. Nous avons profité de la tenue de ce prestigieux tournoi pour demander aux joueurs des Canadiens de nous raconter la fois où ils ont pu soulever l'emblême du hockey junior canadien.

Respecté par les partisans des Canadiens aux quatre coins de la planète en tant que le plus fougueux des piliers de la défensive du Tricolore, toujours prêt à bloquer un tir, faire un jeu difficile ou sacrifier son corps pour la cause, Josh Gorges a fait ses premiers pas pour être le joueur qu’il est aujourd’hui en tant que membre des Rockets de Kelowna. Natif de Kelowna, en Colombie-Britannique, Gorges a non seulement eu la chance de jouer pour l’équipe junior de sa ville natale, mais il portait le « C » lorsqu’il a conduit sa formation au sommet du hockey junior canadien en remportant la coupe Memorial.

Le défenseur de 28 ans a partagé ce qu’il a appris de son parcours de champion de la coupe Memorial en 2004.
Josh Gorges, soulevant la coupe Memorial.


« Les meilleurs souvenirs que vous avez de gagner sont les épreuves que vous traversez avec les gars. Vous terminez un match et vous regardez autour de vous dans le vestiaire et vous voyez tous ces gars amochés – ils ont des sacs de glace sur leurs épaules et sur leurs genoux, des coupures et des points de suture – et tu sais à quel point ils sont fatigués parce que vous l’êtes aussi », a expliqué le capitaine adjoint des Canadiens. « Puis, tu te lèves le lendemain pour disputer un autre match et tu vois ces mêmes gars amochés la veille qui sont gonflés à bloc et qui sont prêts à bataille de nouveau. La plupart des gars avec qui j’ai gagné sont encore de bons amis aujourd’hui. »

Neuf ans plus tard, tandis que la ligue et ses coéquipiers ont peut-être changé, Gorges continue toujours d’appliquer la même philosophie qui avait permis les Rockets de soulever à bout de bras l’emblème suprême du hockey junior canadien.

« Il y a beaucoup de choses qui doivent tomber en place pour gagner, mais une chose que vous contrôlez est l’unité au sein de l’équipe. La clé du succès pour n’importe quelle équipe est d’être un groupe uni », a expliqué Gorges, qui avait remporté le titre de meilleur défenseur de la Conférence de l’Ouest de la WHL lors de l’année de championnat des Rockets. « Il y aura des difficultés en cours de route, tu vas faire face à de l’adversité et des blessures et d’autres éléments intangibles qui sont hors de ton contrôle, mais la chose que tu contrôles est d’être un bon coéquipier, s’appuyer les uns les autres et jouer avec ardeur pour les autres. En fin de compte, les bonnes équipes sont toujours composées de bons individus.

Justin Fragapane écrit pour canadiens.com. Texte traduit par Alexandre Harvey.

VOIR AUSSI
Trois joueurs des Canadiens sur le podium
Questionnaire hedbomadaire - 18 mai
L'homme de la situation