En deuxième vitesse

samedi, 27.04.2013 / 23 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


En deuxi\u00E8me vitesse

TORONTO - La prochaine étape : les séries éliminatoires. Et les Canadiens, Lars Eller en tête, ont prouvé qu’ils étaient prêts.

Avec une seconde performance convaincante en autant de matchs, le Danois de 23 ans a prouvé qu’il avait enclenché la deuxième vitesse et qu’il était prêt pour le grand bal du printemps. Non seulement le jeune attaquant s’est illustré en noircissant la feuille de pointage, mais il a également laissé sa marque sur les Leafs en distribuant à la volée les mises en échec.

«Le hockey ne se joue pas sur la balance ou sur papier. C’est sur la glace que ça se passe. Ce soir, nous avons fait du bon travail », a mentionné Eller, faisant référence aux commentaires désobligeants des Leafs par rapport au jeu physique du Tricolore. «À mesure que le match avançait, plus ils devenaient frustrés.»

Certainement responsable de ses propres succès, Eller tient toutefois à les partager avec ses nouveaux compagnons de trios, Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk.

«C’est la première fois que je joue au «papa» sur un trio. Ce sont deux joueurs excellents. Gallagher est un petit bulldog. Il fonce et crée des choses. Et Galchenyuk devient de plus en plus bon. Il fait tellement de bons jeux et il va continuer à devenir meilleur. J’aime vraiment jouer avec eux », a concédé celui qui a récolté un but et trois passes depuis qu’il a été jumelé aux deux recrues en troisième période jeudi à Winnipeg.

De son côté, Brendan Gallagher n’a pas hésité rendre la pareille à Lars Eller, sur la glace comme dans le vestiaire. Sur la glace d’abord par la passe parfaite qu’il lui a servi pour marquer son 8e but de la saison. Et dans le vestiaire, en parlant en bien de son voisin de casier et «papa» sur la glace.

«Lars est un gars très versatile. D’avoir l’occasion de jouer avec lui est vraiment plaisant. Tu peux lui faire confiance dans toutes les situations. Il est responsable défensivement et quand il a la rondelle, il crée des choses», a laissé tomber Gallagher qui a terminé la soirée avec un différentiel de plus-3, tout comme Eller. «Nous sommes un jeune trio. Nous avons du plaisir. Nous savons que notre mandat est d’apporter de l’énergie et de faire ce que nous pouvons pour aider l’équipe.»

Et l’entraîneur-chef Michel Therrien est bien heureux des performances récentes de sa troupe, en particulier du numéro 81.

«J’ai toujours été très conscient du potentiel de Lars. Il y a des aspects de son jeu sur lesquels il fallait travailler en début de saison », mentionne Michel Therrien qui rappelle que Lars Eller a dû beaucoup travailler pour être à ce niveau aujourd’hui. «Il mérite beaucoup de crédit pour ce qui lui arrive. Il a toute une éthique de travail. On peut le faire jouer dans plusieurs aspects de la rencontre. On lui donne des mandats et il les prend très au sérieux.»

Avec une victoire de 4 à 1 en banque contre un potentiel adversaire de séries, les Canadiens doivent attendre à dimanche soir pour savoir si l’adversaire sera les Leafs ou les Sénateurs, Michel Therrien a conclu son point de presse ainsi: «On est prêts pour les séries éliminatoires. On va être prêts, ne vous inquiétez pas!»

Les partisans aussi sont prêts !

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

AUSSI VOIR:
Faits saillants: Canadiens-Maple Leafs
Sommaire: Canadiens-Maple Leafs