Au bout du calendrier

vendredi, 26.04.2013 / 15 h 17 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Au bout du calendrier

TORONTO – En regardant l’horaire au début de la saison, peu auraient pensé que l’ultime rencontre du calendrier régulier opposant les Canadiens aux Leafs aurait une telle importance aux yeux des deux équipes.

À la veille de ce duel, Michel Therrien a décidé de donner un congé bien mérité à la plupart de ses joueurs dans la Ville reine. Seulement une poignée d’entre eux ont pris la direction du Mastercard Centre, le centre d’entraînement des Leafs, pour une séance d’entraînement optionnelle. Au total neuf joueurs, incluant le gardien Peter Budaj ont participé à l’entraînement, sous la supervision de l’entraîneur des gardiens Pierre Groulx et de l’entraîneur en conditionnement physique Pierre Allard.

Neuf joueurs se sont entraînés au Mastercard Centre, à Toronto.

Parmi les joueurs présents, on retrouvait Colby Armstrong et Jarred Tinordi, qui disputeront tous les deux un match rempli d’émotions samedi soir à Toronto, pour des raisons bien différentes.

Dans le cas d’Armstrong, il espère avoir un bonne partie à Toronto, lui qui a connu des moments difficiles au cours de sa carrière alors qu’il portait l’uniforme bleu et blanc. Maintenant, un peu moins d’un an après avoir joint les rangs du Tricolore, il est bien conscient que son équipe pourrait affronter les Leafs en première ronde et croit que la rencontre de samedi n’en sera que plus excitante.

«Je crois que ce sont deux équipes qui veulent disputer leur meilleur hockey possible à l’approche des séries, peu importe contre qui la rencontre est. Mais comme il y a une bonne probabilité qu’on les affronte en première ronde, j’ai l’impression que ce ne sera pas seulement un match comme un autre en fin de saison», a offert Colby Armstrong, qui a disputé 79 matchs en deux saisons dans l’uniforme unifolié. «Si nous gardons le pied collé sur l’accélérateur comme ça a été le cas jeudi, ça risque d’être un bon match samedi.»

Appelé à commenter la performance du nouveau venu Jarred Tinordi dans l’alignement, Armstrong n’a eu que de bons mots pour le défenseur format géant.

«Il est gros pour un jeune de son âge et il peut faire de bons jeux. Il a toute une portée. Offensivement il a un bon tir et en défensive, il sait frapper», a mentionné Armstrong, soulignant au passage les sept mises en échec obtenues par Tinordi lors de la rencontre face aux Jets. «Je lui lève mon chapeau. Il a été tout un facteur dans cette victoire.»

Du côté du principal intéressé, tout ce qui se passe en ce moment est un peu irréel. Il faut rappeler qu’il devait rejoindre les Canadiens seulement dimanche, en prévision des séries, en compagnie de sept autres membres des Bulldogs.

«Je m'attendais à me joindre à l'équipe seulement dimanche alors de recevoir cet appel, c'était une surprise. Une excellente surprise », a soutenu Tinordi qui croit, à l’instar de son entraîneur, avoir connu un bon match à son retour dans la formation. «J'essaie juste d'y aller un match à la fois. Mon objectif jeudi était d'apporter une présence physique, d'être solide et de montrer ce que je sais faire. Je crois qu'en ce sens, j'ai joué un bon match.»

Avec sept mises en échec, une mention d’aide, un différentiel de plus-1 et 15:40 de temps de glace, on peut dire que Tinordi parle en connaissance de cause.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
En rafale
Performance inspirée
À la croisée des chemins
Monter d’un cran