Double défi

mercredi, 17.04.2013 / 13 h 14 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

PITTSBURGH – Affronter l’équipe de l’heure dans la LNH n’est jamais une tâche facile. Lorsque vous n’avez pas vu d’action en plus d’un mois, le défi est d’autant plus important.

Voilà ce qui attend le défenseur Yannick Weber qui réintégrera l’alignement du Tricolore ce mercredi contre les Penguins à Pittsburgh, disputant ainsi son troisième match de la saison.

« C’est une belle occasion pour moi. Les Penguins sont une bonne équipe. Ça ne s’est pas bien passé lors des deux dernières joutes pour nous. C’est bien pour moi d’être de retour. », d’indiquer l’arrière de 24 ans.

Lorsqu’il foulera la glace du Consol Energy Center, Weber en sera alors à son premier match depuis le 7 mars dernier en Caroline. Comble de malheur pour le défenseur suisse, il était alors tombé au combat au cours de cette rencontre, subissant une blessure au genou qui le força à l’inactivité pendant trois semaines. Mais ce dernier promet qu’il est loin d’être rouillé, malgré qu’il n’ait vu que 17 minutes et 52 secondes d’action en tout et pour tout cette saison.

« En Caroline, j’avais eu besoin de deux ou trois présences pour reprendre le rythme et après je me sentais comme si je n’avais jamais quitté l’alignement », de poursuivre Weber, qui n’a pas hésité à mentionner qu’il ne s’agissait pas de son premier match dans la LNH, lui qui compte 111 matchs derrière la cravate dans le circuit Bettman. « Ça devrait être la même chose ce soir. Pour les deux premières présences, il sera important de jouer simplement.

« J’ai toujours confiance. Je n’ai jamais perdu confiance », d’enchaîner le numéro 68 des Canadiens. « Je me sens vraiment bien sur la glace durant les entraînements. Je ne me mets pas beaucoup de pression. »

À moins de deux semaines du début des séries éliminatoires alors que les formations de la LNH sont plus que bien huilées, affronter une formation qui n’a perdu que deux de ses 21 derniers matchs et qui présente la meilleure offensive du circuit avec 141 buts est un défi que Weber se sent d’attaque à relever.

« Je suis un bon patineur », de conclure Weber. « La vitesse des Penguins ne sera pas un défi. Ils ont une bonne équipe, ils patinent bien avec de bons attaquants. Ça va être important pour moi d’être vite sur mes patins. »

Après deux matchs difficiles contre les Maple Leafs et les Flyers où son club a concédé 12 buts à l’adversaire, l’entraîneur-chef Michel Therrien a décidé que le moment était opportun pour procéder à un changement à sa brigade défensive.

« Il s’agit d’une belle opportunité pour Yannick de nous démontrer comment il va se comporter avant les séries éliminatoires », de mentionner Therrien. « Il s’est bien entraîné. Il a une belle attitude. Il paraît bien dans les entraînements. On veut qu’il amène l’intensité qu’il a dans les entraînements dans le match. »

Et Therrien espère surtout que les deux derniers matchs sont chose du passé.

« On ne peut pas jouer le genre de hockey qu’on a joué dernièrement pour avoir du succès. On en a discuté hier. On l’a pratiqué aujourd’hui : il faut essayer de revenir à la base. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À VOIR ÉGALEMENT
En rafale - 17 avril
Le carnet de route
L'avant-match: Canadiens - Penguins
L’heure de décider