Savoir passer à autre chose

samedi, 13.04.2013 / 22 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

TORONTO – Tous les joueurs dans le vestiaire des Canadiens étaient unanimes, il n’y a pas d’excuses pour la défaite de samedi soir. Toutefois, ils ne se lamenteront pas sur leur sort et se concentrent déjà sur le prochain match.

Il y a de ces soirées où rien ne fonctionne. Montréal avait pourtant bien amorcé la rencontre, bombardant le gardien des Maple Leafs James Reimer. Mais autant que le gardien torontois a été chanceux à quelques occasions, Carey Price ne l’a pas été autant alors que la rondelle semblait toujours trouver le moyen de se frayer un chemin derrière lui. Toutefois, personne dans son clan ne veut jeter le blâme sur lui pour le cuisant revers qu’ils ont subi.

Michel Therrien

« Je crois qu’on était venu pour jouer au hockey. Sans enlever de crédit aux Leafs, on maniait bien la rondelle en première période, on avait des bonnes chances de marquer, on patinait bien », affirme l’entraîneur-chef Michel Therrien, de qui la troupe a dominé les Leafs 37-28 au chapitre des tirs au but samedi. « Carey a raté quelques lancers, ça s’est joué là en première période. Mais il a du caractère. C’est sûr que pour lui c’est difficile, mais il connaît quand même une bonne saison. Je suis convaincu qu’il va rebondir. »

À l’instar des duels précédents entre ces deux formations, le jeu robuste était au rendez-vous. Les arbitres ont dû sévir à quelques occasions et de nombreuses mêlées ont éclaté après le sifflet durant toute la rencontre. Au milieu de quelques-unes d’entre elles, Brendan Gallagher démontre soir après soir qu’il ne craint pas le jeu rude. Conscient de ce qu’il doit faire pour aider à la cause de l’équipe, le jeune attaquant croit que lui et ses coéquipiers mettront rapidement cette défaite de côté.

« Mon rôle est de me placer en tout temps devant le filet. Je sais que je vais me faire frapper, ces choses ne me dérangent pas. Dans le junior, je devais composer tout le temps avec ça », admet Gallagher, qui a obtenu son 23e point de la saison en préparant le seul but des siens, inscrit par Davis Drewiske. « Nous devons apprendre de cette défaite et nous assurer que ça ne se reproduira plus. En tant que groupe, notre effort était inacceptable. Nous en parlerons et notre prochain match sera très important pour nous. »

Bien qu’ils ont subi une troisième défaite en quatre duels face aux Maple Leafs en 2012-2013, les joueurs des Canadiens refusent de croire que l’équipe ontarienne est leur bête noire. Oui, deux de ces revers ont été par des résultats à sens unique, mais ces pointages auraient facilement pu aller dans une autre direction. Il reste encore deux semaines à écouler au calendrier régulier, dont le dernier match de la saison à Toronto, et le Tricolore voudra mordre à pleine dents dans ses prochaines sorties.

« C’est une équipe qui travaille fort et qui joue bien. Quand on joue contre les Leafs, on a du succès quand joue notre style de jeu. Il faut passer par-dessus celle-là », mentionne Francis Bouillon, qui a passé quatre minutes au cachot en cours de rencontre face à Toronto. « Il ne faut pas s’arrêter et penser à cette partie durant une semaine, il y a des gros matchs qui s’en viennent et il faut finir fort.

« Il n’y a eu aucune baisse de motivation après qu’on ait sécurisé notre place en séries », poursuit-il. « On n’a simplement pas joué notre style de match. L’équipe n’était pas fatiguée, on a eu beaucoup de congés dernièrement, il n’y a juste pas d’excuses. »

Le Tricolore n’aura pas à attendre trop longtemps pour se reprendre puisqu’il sera de retour à l’action lundi soir alors qu’il accueillera les Flyers au Centre Bell.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI:
Faits saillants: Canadiens-Leafs
Sommaire: Canadiens-Leafs
Un nouveau chapitre
Le “X”