Performance concluante

samedi, 06.04.2013 / 22 h 45 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Performance concluante

MONTRÉAL – Les joueurs des Canadiens disaient samedi matin que le match face aux Bruins servirait de prélude aux séries. Une victoire face à un adversaire redoutable leur donnera confiance en leurs moyens.

Disputant un cinquième match au cours des huit derniers jours, la troupe de Michel Therrien avait hâte à l’affrontement de samedi et attendait de pied ferme les Bruins. Étant séparée que d’un point au classement de son grand rival, l’équipe locale n’a pas semblé être affectée par le calendrier éreintant et a été en mesure de creuser un peu plus l’écart en l’emportant 2 à 1 samedi soir.

Faits saillants de la rencontre
« Ça faisait penser à un match des séries. On savait que ça allait être un gros match. Contre les Bruins ce n’est jamais facile et ça ne l’a pas été non plus », témoigne Francis Bouillon, qui été impliqué dans une échauffourée  en début de rencontre après s’être porté à la défense de Brendan Gallagher. « Les deux gardiens ont fait du bon travail, les deux défensives n’ont pas donné  grand-chose, un peu comme dans un match des séries. C’était une grosse victoire aujourd’hui, mais là on passe à autre chose, on tourne la page et le prochain match sera très important. »

Faisant face à une équipe qui venait de remporter ses trois dernières parties, les Canadiens ont réussi à enlever les honneurs de leurs confrontations face aux Bruins en savourant un troisième gain en quatre rencontres face aux Bostonnais cette saison. Alors que tous les matchs sont des matchs importants dans un calendrier de 48 rencontres, un gain face à un rival comme les Bruins ne fera qu’aider le Tricolore à attaquer de plein fouet les trois semaines restantes en saison régulière.

« Les deux équipes savaient que c’était un match important et elles ont tous les deux bien joué. On ne peut pas dire que c’était un match pour s’affirmer, il y a encore beaucoup de hockey à jouer », admet l’entraîneur-chef Michel Therrien qui, suite à cette victoire, a vu son équipe se rapprocher à trois points des Penguins de Pittsburgh au sommet du classement dans l’Association de l’Est. « J’ai une grande confiance en ces joueurs. Nous avons beaucoup de jeunes joueurs, mais ils sont entourés par d’excellents leaders. C’est l’une des raisons pour laquelle la chimie est si bonne au sein de notre club. »

Comme ce fut le cas lors de 13 des 14 derniers duels, incluant ceux en séries éliminatoires, entre le Tricolore et les Bruins, la rencontre de samedi s’est décidée par un seul but. Par contre, contrairement à plusieurs de ces affrontements, les arbitres n’ont pas eu à utiliser leurs sifflets souvent, ne décernant que quatre punitions dans toute la rencontre. L’une d’entre elles aurait pu avoir une incidence majeure sur l’issue du match alors que Lars Eller a dû aller au cachot durant la dernière minute de jeu de la partie. Mais comme ils l’ont fait à leurs cinq dernières rencontres, les joueurs des Canadiens ont été parfaits en infériorité numérique et se sont levés lorsqu’il le fallait.

« Nos unités en infériorité numérique ont fait de l’excellent travail pour leur faire de la pression. Nous ne leur avons pas laissé la chance de s’installer. C’est difficile de faire un lancer au filet lorsqu’on lutte constamment le long des bandes durant tout l’avantage numérique », illustre Carey Price, qui a stoppé 26 des 27 lancers dirigés vers lui pour se mériter sa 19e victoire de la saison, un sommet dans la LNH.

« Ce sont deux très gros points. Nous luttons pour le premier rang », poursuit-il. « Les séries approchent et nous tentons de bâtir une séquence pour le reste de la saison régulière avant les éliminatoires. »

Après avoir été discret au chapitre de la feuille de pointage au cours des dernières semaines, Alex Galchenyuk a réussi une première dans sa jeune carrière en obtenant un point dans une troisième rencontre d’affilée. Les prochaines semaines permettront au jeune de 19 ans d’avoir un aperçu de ce qui pourrait arriver en séries éliminatoires alors que le jeu sera de plus en plus robuste et les opportunités de marquer de plus en plus rares. Malgré tout, il savourera le moment présent et tentera d’apprendre sur le terrain comme il l’a fait tout au long de sa première saison dans la LNH.

« Je voulais faire rebondir la rondelle sur le défenseur, je n’ai pas réussi mais il l’a poussé par lui-même. J’ai été chanceux », raconte Galchenyuk au sujet de son cinquième but de la campagne inscrit en première période. « Lorsqu’on joue face aux Bruins, c’est une grosse rivalité. On dirait des matchs des séries contre eux, mais je ne sais pas ce que c’est d’être dans les séries, je n’y ai jamais été jusqu’à présent. Ça devrait intéressant! »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.


À VOIR ÉGALEMENT
:
Faits saillants: Canadiens-Bruins
Le jeu des chiffres - 6 avril 2013
Sommaire: Canadiens-Bruins

Résumé du match