Du plaisir garanti

dimanche, 31.03.2013 / 12 h 34 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Du plaisir garanti

MONTRÉAL – Faisant la file dès les petites heures du matin, les partisans des Canadiens étaient encore une fois au rendez-vous… même un dimanche de Pâques alors que 17 000 personnes se sont massées au Centre Bell pour assister à la Pratique des Canadiens Provigo.

« Ce n’est pas surprenant pour ici », d’indiquer Brandon Prust qui a effectué un retour au jeu samedi soir contre les Rangers. « Plus tôt cette année, lorsque nous avions présenté notre match intraéquipe, il y avait eu une grosse foule. Nous savions qu’il y aurait une autre grosse foule. Plus rien ne me surprend dans cette ville. Ils adorent leurs Canadiens, ils aiment leur hockey. »

Également un favori de la foule, Brendan Gallagher a aussi pleinement profité de sa matinée, inscrivant notamment le filet vainqueur en tirs de barrage lors du match intraéquipe pour donner la victoire 3 à 2 aux Rouges.

Beaulieu se fait jouer un tour

« Nous savons que nous avons les meilleurs partisans dans la Ligue et ils le montrent chaque fois », d’expliquer Gallagher, qui occupe le troisième rang des pointeurs chez les recrues de la LNH avec 20 points. « Nous avons un événement comme celui-là; ce n’est pas tous les jours que tu fais presque salle comble pour un entraînement. C’était cool de jouer devant eux. Ce n’est pas tous les jours que nous pouvons nous amuser avec eux. »

Si concours d’habiletés, partie de hockey sur table format géant, tirs de barrage, match à quatre contre quatre étaient déjà prévus au menu, une surprise attendait toutefois les partisans et surtout, Nathan Beaulieu. Le jeune défenseur, qui a disputé son premier match dans la LNH la veille, a eu droit à un tour d’honneur en sautant seul sur la patinoire lorsque l’annonceur maison y est allé du traditionnel « Accueillons nos Canadiens! ».

« Army [Colby Armstrong] m’a demandé de mener les troupes », d’expliquer Beaulieu. « Je suppose qu’ils ont manqué la commande un peu tard. C’est pour le plaisir. On voit ça arriver souvent. Je l’avais vu venir, mais je l’ai quand même fait. »

Beaulieu a donc eu droit à sa première ovation depuis son rappel alors que les partisans lui ont réservé un bruyant accueil alors qu’il patinait en solitaire sur la glace du Centre Bell.

« C’est une foule très bruyante pour moi seulement. C’était très drôle. Army est un clown », de poursuivre Beaulieu.

« On s’en parlait durant l’entraînement et c’est probablement la seule ville dans le monde où il y a autant de personnes pour un entraînement et la fin de semaine. C’est très excitant. C’est certainement la plus grosse foule devant laquelle j’ai pratiqué. »

Ayant déjà été victime des coups pendables d’Armstrong ou de Prust, incluant le coup de la chemise volée lors du voyage en Floride, Gallagher était bien heureux d’être qu’un simple spectateur cette fois-ci.

« C’était super. Il devait savoir ce qui allait arriver », d’indiquer Gallagher, à propos de Beaulieu. « La meilleure partie est lorsqu’il a patiné devant nous et nous a jeté un regard et de voir son visage. C’était bien. J’ai eu la chance de le regarder et il a eu du plaisir en fin de compte. »

Comme les 17 000 personnes dans l’édifice.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À VOIR ÉGALEMENT:
L'équipe d'abord
Faits saillants: Canadiens-Rangers
Le jeu des chiffres - 30 mars 2013
Résumé du match
Sommaire: Canadiens-Rangers