L'équipe d'abord

samedi, 30.03.2013 / 22 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

MONTRÉAL – P.K. Subban ne cesse d’impressionner par son jeu sur la glace. Toutefois, les succès de l’équipe sont bien plus valorisants à ses yeux.

Faisant face à une formation comptant sur plusieurs éléments offensifs dangereux, Subban et le reste des joueurs des Canadiens ont réussi à neutraliser les Rangers pour une troisième fois cette saison, dont une deuxième fois consécutive par jeu blanc. Bien qu’il ait réussi à ajouter trois autres points à sa fiche et à remporter la tranche du mois de mars de la coupe Molson au passage, le défenseur de 23 ans est davantage satisfait de l’effort que lui et ses coéquipiers ont démontré sur la glace du Centre Bell dans le gain de 3 à 0 des Canadiens.

« Je crois que nous avons bien amorcé le match. Pour être honnête, nous avons simplement fait les petites choses », admet Subban, qui suite à la partie de samedi, occupe le deuxième rang chez les meilleurs pointeurs des défenseurs de la LNH avec 27 points, malgré le fait qu’il ait raté six parties en début de campagne. « Il semble que dès que nous avons marqué le premier but, ils ont commencé à répliquer immédiatement, mais nous avons continué de prendre les bonnes décisions. Lorsque nous suivons notre plan de match, nous pouvons dominer. »

Faits saillants Canadiens-Rangers
En plus de ses excellents résultats sur la feuille de pointage, Subban continue de démontrer son efficacité dans les deux sens de la glace en 2012-2013 en affichant un différentiel de plus-10, le deuxième meilleur chez le Tricolore, et ce, tout en passant en moyenne 22:45 sur la patinoire, également  bon pour le deuxième rang dans l’équipe dans cette  catégorie.

Mais encore une fois, le vétéran de trois saisons dans la LNH ne veut rien enlever à ses coéquipiers, surtout lorsque ces derniers le tirent de l’embarras, comme ce fut le cas samedi lorsque ses compagnons ont sauvé un but certain aux Rangers alors qu’il purgeait une punition pour avoir commis de l’obstruction.

« D’habitude je crie et je frappe mon bâton partout lorsque je suis au banc des punitions. J’étais naturellement très heureux de voir les gars tuer ma pénalité pour moi », confesse Subban au sujet de la punition qu’il a reçu en première période alors que l’avance des Canadiens n’était que de 1 à 0. « On dirait qu’à chaque fois que je vais au cachot, l’autre équipe finit par marquer. »

Ses résultats et son engagement inconditionnel à la cause du Tricolore ne sont pas passés inaperçus aux yeux de ses patrons. Démontrant un dévouement exemplaire aux succès de son équipe malgré le fait qu’il est l’un des défenseurs offensifs les plus productifs de toute la Ligue nationale, c’est cette attitude qui fait que ses entraîneurs veulent le récompenser en l’utilisant dans toutes les situations possibles.

« P.K. joue du bon hockey. Il est confiant. J’aime son attitude et il veut apprendre. C’est plaisant pour le personnel d’entraîneurs de travailler avec un gars comme lui qui veut apprendre et mettre l’effort pour y arriver », explique l’entraîneur-chef des Canadiens Michel Therrien. « C’est un jeune homme à qui on demande d’être responsable avec et sans la rondelle. C’est un des aspects de son jeu dans lequel il s’est grandement amélioré. P.K. Subban joue définitivement du hockey inspiré pour notre équipe. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR ÉGALEMENT
Faits saillants: Canadiens-Rangers
Le jeu des chiffres - 30 mars 2013
Résumé du match
Sommaire: Canadiens-Rangers