Le travail récompensé

samedi, 30.03.2013 / 13 h 37 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Le travail r\u00E9compens\u00E9

BROSSARD – Après les auditions qu’ont obtenu Greg Pateryn et Jarred Tinordi dernièrement, c’est maintenant au tour de Nathan Beaulieu de démontrer son savoir-faire à la ligne bleue du Tricolore.

Souhaitant voir ce que les jeunes défenseurs de l’organisation ont dans le ventre, les dirigeants des Canadiens croient que la meilleure manière de voir comment se déroule le développement de leurs espoirs est de les faire jouer face aux meilleurs.

En vrac: Nathan Beaulieu

Bien qu’il n’ait pas été invité à prendre part au dernier camp d’entraînement du grand club en janvier, Nathan Beaulieu obtiendra dès samedi soir l’opportunité de montrer que son adaptation au niveau professionnel se déroule de mieux en mieux.

« Vous attendez pour cette occasion toute votre vie. Je me suis entraîné avec mes coéquipiers hier matin et on m’a annoncé la bonne nouvelle par la suite », raconte Beaulieu, qui deviendra le plus jeune défenseur à évoluer pour les Canadiens à 20 ans et 115 jours depuis Yannick Weber le 8 janvier 2009 (20 ans 107 jours). « Je suis tellement excité et le faire avec une telle organisation est incroyable. »

Après avoir fait la pluie et le beau temps durant ses quatre saisons dans la LHJMQ avec les Sea Dogs de Saint-Jean, Beaulieu n'a pas connu les premiers mois dans les rangs professionnels qu’il aurait souhaité. Reconnu pour ses prouesses offensives, le jeune défenseur a peaufiné davantage son jeu défensif s’il voulait apprendre à s’adapter à des joueurs plus gros, plus rapides et plus talentueux que ceux qu’il avait affrontés par le passé.

« En arrivant à Hamilton cette année, je savais que je devais m’améliorer défensivement en plus de travailler ma maturité sur la patinoire », admet le joueur originaire de Strathroy, en Ontario. « Le début de saison en a été un d’apprentissage, mais je sens que j’ai beaucoup progressé. Je dois être éveillé en tout temps sur la patinoire et garder les choses simples. Même si je suis un défenseur offensif, je dois me préoccuper de ce qui se passe dans ma zone avant tout. »

Affichant une récolte de 152 points en 213 parties chez les juniors, en plus des 25 qu’il a amassés en 62 rencontres dans la Ligue américaine jusqu’à présent, le choix de première ronde des Canadiens en 2011 ne sera pas complètement dépaysé dans son nouvel environnement. En plus d’avoir évolué avec Brendan Gallagher et Michael Blunden cette saison à Hamilton, il retrouvera un visage familier derrière le banc puisque l’entraîneur adjoint du Tricolore Gerard Gallant était son entraîneur-chef chez les Sea Dogs dans la LHJMQ.

« C’est très important pour moi. Il m’a dirigé durant trois saisons à Saint-Jean et nous avons connu beaucoup de succès ensemble. Je suis donc chanceux d’avoir un visage familier autour de moi », raconte Beaulieu, qui a remporté la coupe Memorial en compagnie de Gallant en 2010-2011. « Il m’a beaucoup parlé ce matin. Il m’a expliqué le système de jeu et ce à quoi je dois m’attendre. Il m’a dit de simplement jouer comme je sais le faire. »

Suite à l’entraînement matinal, Michel Therrien a confirmé que Beaulieu pourra démontrer ses aptitudes offensives en supériorité numérique puisqu’il l’utilisera au sein de la deuxième unité. Souhaitant également faciliter sa transition à la LNH, l’entraîneur-chef des Canadiens poursuivra la recette qu’il a utilisée au cours des dernières semaines en jumelant Beaulieu à Francis Bouillon à la ligne bleue. Étant le doyen de la brigade défensive montréalaise, le vétéran de 37 ans sera là pour aider son jeune coéquipier à ses débuts dans les grandes ligues.

« Ce n’est pas facile de continuellement s’adapter à un nouveau partenaire, mais c’est le rôle que j’ai cette année et je l’accepte », témoigne Bouillon, qui était également le partenaire de Pateryn et Tinordi lors de leurs séjours à Montréal au cours des dernières semaines. « De mon côté, ça fait quelques années que je joue ce rôle-là, je le faisais à Nashville avant. Je commence à être habitué et je m’ajuste assez bien.

« Ça va être intéressant de voir ce qu’il peut nous donner », poursuit-il. « Je n’ai entendu que du bien de lui dans la Ligue américaine. C’est un gars mobile qui bouge bien la rondelle, c’est toujours plus facile de jouer avec un gars comme lui. »

Le match débute à 19 h.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :

Échos de vestiaire - 30 mars 2013
L'avant-match: Canadiens - Rangers
Questionnaire hedbomadaire - 30 mars
En attendant le feu vert
L'ascension de Gallagher