En attendant le feu vert

vendredi, 29.03.2013 / 14 h 02 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


En attendant le feu vert

BROSSARD – Les Rangers de New York risquent de retrouver sur le chemin leur ancien coéquipier une fois de plus samedi soir au Centre Bell.

Sur la touche depuis le 9 mars contre Tampa Bay, Brandon Prust a participé à son premier entraînement complet avec ses coéquipiers vendredi matin à Brossard, retrouvant ses deux anciens complices Alex Galchenyuk et Lars Eller.

« La décision n’est pas finale, mais je me sentais bien sur la glace », d’expliquer Prust, qui a raté les huit derniers matchs des siens en raison d’une dislocation de l’épaule. « Je me sens prêt, alors nous allons prendre la décision finale demain [samedi] après l’entraînement ou l’échauffement. »

Si les joueurs adorent affronter leurs anciennes équipes, cela ne sera toutefois pas un facteur dans le processus décisionnel quant à savoir si le numéro 8 réintégrera ou pas l’alignement samedi.

« Non, tu ne veux pas revenir au jeu simplement parce que tu affrontes ton ancienne équipe », d’affirmer Prust, qui avait passé deux saisons et demie dans la Grosse Pomme avant de s’entendre avec les Canadiens cet été. « Tu veux t’assurer que c’est sécuritaire de revenir au jeu et que tu ne feras pas plus de dommages à ton épaule. Je suis prêt. L’équipe qu’on affronte n’a pas d’importance. »

Ses deux compagnons de trio ne se plaindront certainement pas si le fougueux attaquant retrouve sa place à leurs côtés, lui qui avait connu son meilleur match en carrière la rencontre précédente avant de tomber au combat. Il avait alors amassé trois points contre les Hurricanes en Caroline, tout comme Lars Eller.

« Je suis heureux qu’il soit de retour », d’admettre Eller. « Il rend notre équipe meilleure. Nous avons toujours besoin d’un gars comme lui dans notre alignement. »

Même son de cloche pour l’attaquant de 19 ans Alex Galchenyuk, qui apprécie les conseils et la présence de Prust sur son trio.

« Il me dit souvent de rendre mon jeu plus simple, d’aller dans les coins ou de faire circuler la rondelle », de souligner la recrue. « Il m’aide beaucoup. C’est plaisant de jouer avec lui. »

C’est encore plus plaisant de savoir que Prust est dans les parages lorsque le festival des gants au visage a lieu autour des filets.

« Je ne crois pas que les autres équipes s’empêchent de me frapper lorsqu’il est là. Tout le monde joue avec ardeur tout le temps. Mais quand il y a des mêlées devant le filet, c’est plus sécuritaire quand Prust est là », d’admettre Galchenyuk, tout sourire.

Ayant vu sa séquence d’homme de fer prendre fin à 223 matchs avec cette blessure, Prust a suffisamment rongé son frein, devant se contenter de regarder ses coéquipiers à distance qui, en son absence, ont présenté une fiche de 5-2-1.

« C’était difficile. Je n’avais pas raté de parties au cours des dernières années », de poursuivre Prust, qui domine toujours les Canadiens au chapitre des minutes de punition et des plus et des moins. « C’est difficile de regarder. Tu veux être sur la glace avec ton équipe et lutter avec les gars. C’est la pire partie d’être blessé : être inactif et voir les autres jouer. »

Travailleur acharné, désirant remporter chacune de ses batailles à un contre un, Prust n’aurait peut-être pas raté les huit derniers matchs si le règlement du dégagement hybride était en place. Le principal intéressé verrait d’un bon œil certaines modifications.

« Je ne me plaindrais pas s’ils changeaient ce règlement », de conclure Prust, qui s’est blessé en tentant d’empêcher qu’un dégagement soit refusé aux Canadiens. « Je pars souvent à la chasse aux dégagements refusés. C’est un règlement qui va affecter tout le monde, tu dois seulement faire avec. Ce n’est pas comme si une équipe allait avoir un avantage sur une autre. Ce n’est certainement pas un mauvais règlement à mettre en place, c’est sûr. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À VOIR ÉGALEMENT
Échos de vestiaire
L'ascension de Gallagher
Toujours de l’espoir
La chasse aux oeufs de Pâques des Canadiens
La collection printemps est arrivée!