Du bon temps pour une bonne cause

vendredi, 22.03.2013 / 17 h 55 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Du bon temps pour une bonne cause

PIERREFONDS – Certaines personnes dans la vie sont moins privilégiées que d’autres. C’est pour cette raison que tous les moyens sont bons pour leur venir en aide, spécialement si cela se déroule sur une patinoire.

Fondée il y a presque une vingtaine d’années, l’organisation caritative Hockey aide les sans-abri s’est donnée comme mission de sensibiliser la population au nombre grandissant de personnes qui vivent dans la rue, par l’entremise de quelque chose qui passionne les Canadiens d’un océan à l’autre au plus haut point : le hockey. Après des débuts modestes à Toronto, l’organisme s’est associé au fil du temps avec l’Association des joueurs de la LNH de même qu’avec l’Association des anciens joueurs de la LNH pour inciter encore plus les gens à contribuer à leur cause.

Marc Bergevin et Geoff Molson ont eu beaucoup de plaisir lors de la 9e édition du tournoi Hockey aide les sans-abri de Montréal.

« Depuis 1996, nous avons amassé 4,2 millions $ en plus d’être venus en aide à 20 000 sans-abri dans chacune des villes canadiennes qui ont une équipe de la LNH comme Montréal, Toronto, Calgary, Ottawa et Vancouver », explique Gary Scullion, directeur exécutif de Hockey aide les sans-abri. « En plus, nous organiserons dans les prochains mois nos premiers événements à Edmonton, Winnipeg et nous travaillons actuellement avec le Ministère de la Défense nationale pour en organiser un l’année prochaine à Halifax puisque beaucoup d’anciens combattants se retrouvent dans la rue. »

L’événement étant présenté pour une neuvième année à Montréal, les anciens Canadiens n’ont jamais hésité à venir en aide à cette cause qui touche directement les personnes dans le besoin de leur communauté. C’est pour cette raison que plusieurs anciens du Tricolore dont Vincent Damphousse, Guy Carbonneau, Stéphane Richer et Chris Nilan de même que des membres de la direction de l’équipe ont joint les rangs des 12 équipes inscrites au tournoi qui avait lieu au Complexe 4 glaces de Pierrefonds.

« C’est la cinquième année de suite que je participe à l’événement », explique le propriétaire, président et chef de la direction des Canadiens, Geoff Molson. « Cette levée de fonds a pour but de venir en aide aux sans-abri, ce qui est très important à nos yeux. C’est une journée amusante, mais la cause que nous supportons est très importante. Nous sommes très fiers d’être présents aujourd’hui. »

Même son de cloche pour le directeur général du Tricolore, Marc Bergevin, qui après avoir pris part aux assises des directeurs généraux de la LNH mercredi à Toronto et assisté à la victoire des Canadiens jeudi soir à Long Island, était sur place tôt vendredi matin dans le West Island pour appuyer cette cause.

« Même si je suis très occupé, ça n’a pas été difficile de me convaincre d’être ici aujourd’hui », affirme Bergevin. « C’est la deuxième fois que je participe à cet événement. J’y étais en 2011. Quand un de mes amis m’a approché pour participer, j’ai vu que notre calendrier me le permettait et ça m’a fait très plaisir d’être présent. »

Ayant comme objectif d’amasser au moins 200 000 $ cette année, le comité organisateur avait déjà réussi à surpasser ce montant à la veille de l’événement. Au moment d’écrire ces lignes, plus de 220 000 $ avaient été amassés, et ce, avant même que tous les matchs au programme ne soient complétés. Cette année, toutes les recettes de ce tournoi seront remises à quelques organismes de la métropole.

Bien que ce ne fussent que des rencontres amicales, l’intensité était au rendez-vous à l’aréna de Pierrefonds. Chacun des joueurs présents voulait l’emporter, peu importe l’adversaire qui se retrouvait devant eux.

« C’était un peu drôle de jouer contre mon patron, mais on a gagné 4 à 0 contre son équipe », précise, sourire en coin, Bergevin, suite à la victoire de son club face à celle de Geoff Molson.

Ce dernier a d’ailleurs voulu tenter une stratégie pour renverser la vapeur durant la rencontre.

« J’ai voulu me battre contre Marc, mais il n’a pas voulu jeter les gants contre moi », de conclure Molson.

Meilleure chance la prochaine fois.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :
Dans le calepin – 22 mars 2013 
Les espoirs du junior 
Top 10 - Meilleurs débuts de saison après 30 matchs