Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Mieux vaut tard…

mardi, 19.03.2013 / 22 h 45 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Mieux vaut tard\u2026

MONTRÉAL – Même s’ils n’ont obtenu qu’un point au classement, les Canadiens ont prouvé une chose, il ne faut jamais perdre espoir.

C’est tirant de l’arrière 2 à 0 avec 20 minutes à faire à la rencontre que la troupe de Michel Therrien s’est relevée les manches et s’est mise au travail, bombardant de façon continue le filet de Jhonas Enroth, qu’elle n’avait pas réussi à percer au cours des 40 premières minutes de jeu. Au cours de cette période, le gardien des Sabres en a eu plein les bras, les joueurs des Canadiens passant la majorité du temps dans leur zone. Au total 15 tirs ont été dirigés vers la cage des Sabres en troisième période seulement, deux d’entre eux perçant la muraille, forçant la présentation d’une période de prolongation.

Pacioretty poursuit sur sa lancée
«Ça fait du bien de marquer», a avoué Colby Armstrong, qui, jumelé à Alex Galchenyuk et Lars Eller, a marqué le but égalisateur avec 3:51 à faire dans la rencontre. «Je pense que notre trio a bien fonctionné, nous avons généré beaucoup d’occasions de marquer. Nous avons raté le filet à de nombreuses occasions, il y avait des rondelles autour du filet et nous n’avons pas su en profiter.»

Malgré l’issue de la rencontre, Armstrong demeure philosophe quant au résultat, rappelant que même si le Tricolore n’ajoute pas un chiffre de plus dans la colonne des victoires, il peut ajouter un point à sa fiche.

«C’est sûr que c’est désolant d’avoir perdu la rencontre, mais nous avons montré beaucoup de caractère en revenant de l’arrière », a poursuivi Armstrong qui marquait dans un deuxième match de suite pour une première fois depuis le mois de janvier 2011. «Nous avons obtenu un point et maintenant nous pouvons nous concentrer à être une meilleure équipe la prochaine fois. »

Pour Brendan Gallagher, qui a servi une passe parfaite à Max Pacioretty pour marquer le premier but des Canadiens, la rencontre de mardi expose très bien une réalité de plus en plus vraie dans la LNH.

«Tu ne peux pas gagner des matchs dans cette ligue quand tu ne joues pas 60 minutes. En troisième période, nous avons connu plus de succès en échec avant et nos jambes étaient là», a mentionné Gallagher qui a également senti les 21 273 paires d’yeux rivées sur la glace en troisième. «Nous avons voulu utiliser le momentum de la foule autant que possible. Nous n’étions pas heureux avec notre façon de jouer, mais nous sommes restés concentrés et nous sommes revenus dans le match.»

C’est finalement en prolongation que le tout s’est joué dans cette rencontre en deux temps. Malheureusement pour le Tricolore, P.K. Subban a écopé d’une pénalité pour bâton élevé en début de période supplémentaire et les Sabres ont profité de l’occasion pour s’enfuir avec le point.

«C’est difficile en prolongation comme ça quand tu es au banc des pénalités et qu’ils marquent», a laissé savoir Subban qui s’est dit résigné par rapport à ce qui s’est passé. «C’est sûr que je ne voulais pas mettre mon équipe dans le pétrin à ce moment. Mais il y a eu pénalité et je me dois d’avaler la pilule. J’ai eu du support de mes coéquipiers et ça aide toujours quand les gars te supportent et te disent de mettre ça derrière toi. »

Les Canadiens auront la chance de prendre leur revanche dès samedi, alors que les Sabres seront de nouveau en ville. Mais avant, un autre défi, les Islanders, à Long Island jeudi soir.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

À VOIR ÉGALEMENT
Faits Saillants: Canadiens-Sabres
Sommaire: Canadiens-Sabres
Le jeu des chiffres - 19 mars 2013